Quimper : la victoire de tous les espoirs !

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Nate_ROHNERT.jpg
 
Voici la revue de presse "denaisienne" de ce lundi 12 décembre 2011. Au programme de ce jour : la victoire de notre équipe sur Quimper, 66 à 64.
ALLEZ VOLTAIRE !!!
 
Revue de presse
 
Denain aime se faire peur !

Entre le 15éme et le 17éme du général, il est clair que le sujet du soir, hier, à Denain, n’était rien d’autre que la course au maintien en Pro B.

Récent vainqueur de Boulazac, Quimper pensait surfer sur la vague du succès, mais eut toutes les peines du monde à entrer dans le match, la faute à un Frédéric MINET qui, côté Denaisien, prenait feu (7-0, 3éme).

En retrouvant un peu leurs esprits, les joueurs d’Olivier COUSIN maintenaient le cap tant bien que mal, et profitèrent de la déconcentration Denaisienne, suit à une faute antisportive de Nate ROHNERT, pour finalement limiter la casse au terme du premier quart temps (16-12, 10éme).

La maladresse était présente des deux côtés et, si Quimper parvenait à recoller au score (16-16, 12éme), le duo PAELAY - DIARRA ne parvenait pas à faire passer les bretons devants, Denain reprenant en fait très vite quatre longueurs d’avance (20-16,13éme), écart qui s’avéra constant jusqu’au repos (30-27, 20éme).

Les Nordistes, toujours devants, ne parvenaient cependant pas à se mettre à l’abri.

Ainsi donc, après le repos, on crut bien que le match allait basculer pour les locaux, quand l’écart grimpa à +7 (36-29, 22éme).

Il n’en fut rien et, une nouvelle fois par Mustapha DIARRA, Quimper revînt à la marque (41-41, 27éme), avant qu’un dernier sursaut Denaisien, par le duo JAMES - ROSSITER, ne vienne redonner des couleurs aux locaux (45-41, 30éme).

Qu’allait bien pouvoir nous réserver le money time ?

Un départ en fanfare des Denaisiens, avec un Nate ROHNERT qui trouvait enfin la mire à trois points (50-43, 31éme), puis un ultime retour de Quimper avec THIBEDORE qui venait donner un coup de mains au duo PAELAY - DIARRA (50-49, 33éme).

Denain sembla alors prendre un ascendant définitif, par un Nate ROHNERT intenable dans cet ultime quart temps (57-51, 35éme puis 66-61, 39éme), mais une dernière minute mal négociée, avec des bretons prêts à faire le hold up, s’acheva cependant de façon positive pour les hommes de Marc SILVERT (66-64, score final).

Pour Olivier COUSIN, le coach de Quimper, le constat est sans appel : "Je ne veut pas trop me livrer à chaud, car je pourrai être désagréable. Comment peut-on passer d’un match comme celui de Boulazac, à celui de ce soir ? On a été trop permissifs, on a raté trop de shoots ouverts, on ne méritait absolument pas de gagner !!"

Pour Marc SILVERT, coach de Denain : "On a su forcer notre destin face à une équipe de Quimper qui sait brouiller les cartes. J’ai le sentiment qu’on aurait du mettre plus de points, qu’on aurait du tuer la rencontre dans le premier quart temps. En fin de match, on a la chance d’avoir Nate ROHNERT qui assure à trois points, mais aussi Juwann JAMES dont la détermination, le refus de perdre, s’avèrent toujours aussi précieux. A l’inverse, Lamine KANTE n’a pas pris sa revanche, loin de là. Sur les trois prochains matches, il faut impérativement que je puisse compter sur les joueurs majeurs, car il va falloir aller chercher trois victoires lors des prochaines rencontres. Ce soir, le fait de gagner est capital, certes, mais on aurait du avoir un pointaverage bien plus large. On doit encore épurer notre jeu."

DENAIN - QUIMPER 66-64
(16-12, 30-27, 45-41)

DENAIN : 27/63 aux shoots dont 4/18 à 3Pts, 8/12 aux LF, 10 Fautes, 46 rebonds (ROSSITER, 16), 24 balles perdues, 13 passes décisives (JAMES, 4)
ROHNERT 17, JAMES 13, MINET 11, ROSSITER 7, BROCHERAY 6, GAILLOU 6, MUBARAK 2, KANTE 2, BRUYERE 2, NAJI 0 - DNP : TOTO.

QUIMPER : 27/76 aux shoots dont 4/23 à 3Pts, 6/8 aux LF, 16 Fautes, 41 Rebonds (LOVEDALE, 7), 17 balles perdues, 7 passes décisives (MOUILLARD, 5).
DIARRA 19, PAELAY 16, THIBEDORE 8, MOUILLARD 6, LOVEDALE 6, WILLIAMS 5, LESSORT 2, MOLAS 2, MENDY 0, HERVE 0.

BONUS : Interview vidéo de Mustapha DIARRA pour Quimper et de Xavier GAILLOU pour Denain (en bas de page) : cliquez ici !

> Source : Basket-Ball.com (texte et photo). 
 
Courte mais précieuse victoire denaisienne
Tout ne fut pas simple tant les Quimpérois se sont montrés accrocheurs durant les quarante minutes d'une rencontre marquée par de nombreuses pertes de balles, de la maladresse aux tirs et dans les transmissions. Cela des deux côtés, ce qui valut une partie qui ne restera pas dans les annales : « J'aurais aimé avoir 10 à 15 points de mieux pour le goal average, mais ces deux points sont très importants », soulignait Marc Silvert quelques minutes après ce quatrième succès de la saison.
Une véritable course-poursuite
Pourtant, après quelques instants d'observation, Denain s'installait aux commandes de la rencontre notamment par son capitaine Minet, auteur de 9 points dans le premier quart-temps (7-0, 3e). Cela semblait bien parti. Pas au goût des Quimpérois qui engageaient la course-poursuite par Lovedale, Diarra et Williams (14-10, 7e ; 16-12, 10e). Un petit score pour ce niveau à cause d'une inefficacité réelle.
Quimper revenait tout de même à égalité à 16 partout (13e) puis James relançait la machine denaisienne, imité par Kanté qui allait marquer ses deux seuls petits points de la soirée : « Il nous devait une revanche, mais il ne l'a pas fait », poursuivait le coach denaisien (26-22, 18e).
Par Paeley, les Bretons s'accrochaient (28-27, 20e), avant de concéder trois longueurs au repos (30-27). Un score de cadets !
Nathan Rohnert, le sauveur
Voltaire reprenait mieux les débats et sa marche en avant (36-29, 23e). Les hommes d'Olivier Cousin se reprenaient et dans la foulée de Diarra, ils égalisaient de nouveau (41-41, 28e). Rohnert et Rossiter, excellents toute la rencontre, sortaient alors deux actions personnelles pour continuer à espérer à l'aube de la dernière période (45-41).
Le bras de fer entamé depuis le début de la partie se poursuivait (50-49, 33e). C'est là que Denain trouva son sauveur en la personne de Nathan Rohnert. L'Américain planta quatre paniers primés dans le dernier quart-temps sur autant de tentatives (0/14 sur l'ensemble du match pour ses partenaires) pour libérer son équipe (64-58, 39e). Et même si la dernière minute était mal gérée, Denain tenait son succès.
> Source : VDN.

Commenter cet article