Zoom sur notre futur adversaire : ADA Blois (9e)

Publié le par Jean-Philippe


Pour le moment, notre équipe présente un honorable bilan de sept victoires pour deux défaites. Seul hic pour le moment, les deux défaites se sont déroulées à domicile devant un public exigeant... et il a raison ! Pour faire oublier au plus vite la défaite face à Bayonne, notre équipe de Denain-Voltaire doit donc se ressaisir au plus vite, retrouver son esprit conquérant et filer une nouvelle fois vers la victoire. Cela passera ce week-end par un déplacement à Blois, avec au bout une victoire tout à fait possible. L'adversaire est coriace, comme toute équipe de Nationale 1. Mais l'ADA présente un bilan de début de saison mi-figue mi-raison, lui qui faisait pourtant partie des principaux outsiders du groupe.
L'ADA Blois est actuellement 9e au classement général, avec un bilan donc moyen de quatre victoires pour cinq défaites. Lors de ses trois dernières rencontres, Blois a battu Saint-Quentin d'extrête justesse à domicile (90-87), a été battu par un certain Denek Bat dans le Sud (90-81) et a surtout était défait de manière inattendue à domicile le week-end dernier par Angers EOSL (68-70). Angers EOSL qui, pour rappel, sera notre prochain adversaire à domicile le 14 novembre...
Il faudra se méfier de la 5e attaque de N1M (81,5 points de moyenne) qui recevra ainsi la 1ère attaque avec 84,7 points de moyenne qu'est celle de Denain-Voltaire. D'un point de vue statistiques, l'ADA est actuellement dans le ventre mou du classement : 10e pour la réussite à 2 points (51,6 % de réussite contre 53,3 % pour notre équipe), 3e à 3 points (37,9 % de réussite contre 43,7 % pour notre équipe qui est toujours première), 71,4 % aux lancers-francs, une 8e place aux rebonds (avec 33,4 rebonds/match contre 34,7 pour Denain), une moyenne de 15,4 passes décisives/match (contre 16,2 pour les coéquipiers de Fred Minet), etc.
Côté individualité, leur meilleur marqueur est actuellement Johan Blot avec une moyenne de 14,3 points par match (Antoine Belkessa est 17,1 points/match). A l'intérieur, Lorenze Orr constate une moyenne de 6,8 rebonds par match, contre 7,6 pour John Torson. Attention à leur meneur Pierre Brochard qui est actuellement le 2e meilleur passeur de NM1 (5,5 p.d./match).
Au vu de ces statistiques, notre équipe de Denain-Voltaire a presque toujours une longueur d'avance sur l'ADA Blois. Cela ne veut bien entendu rien dire, sinon que les partenaires d'Emmanuel Hinfray ont la place pour passer samedi soir. Les deux équipes sortent d'une défaite à domicile (comme quoi cela n'arrive pas qu'à nous...) et auront à coeur de retrouver le chemin du succès. Rendez-vous pour cela samedi soir à 20 heures, je tenterai dans la mesure du possible de vous proposer un "live" sur ce site (à confirmer).
En attendant, ci-dessous la composition de l'équipe de l'ADA Blois et auss un article paru dans La Nouvelle République après le match perdu contre Angers Saint-Léonard, samedi dernier...
Bonne lecture, bonne journée !

Composition de l'équipe 2009/2010

Numéro Prénom Nom Taille Date de naissance
4 Delourme Erwan 1,83m 24/08/1991
5 Alao Zaka 1,87m 15/03/1981
7 Blot Johan 1,98m 21/01/1975
8 Tensorer Mathieu 1,96m 05/05/1983
9 Brochard Pierre 1,85m 19/05/1980
10 Recoura Benjamin 1,98m 27/06/1984
13 Orr Lorenzo 2,01m 20/01/1971
14 Condouant David 2,00m 01/07/1974
15 Cizeau Mathieu 1,85m 20/06/1986
  Girard Edouard 1,87m 15/05/1992
  Conquet Guillaume 1,86m  

COACH Faure Nicolas    
Assistants Avon Benjamin    
  Bonamy Fabrice    



ADA Blois : ce n'est pas brillant !
L'ADA Blois présente un bilan négatif (quatre victoire pour cinq défaites) et elle a déjà perdu deux rencontres à domicile.
Il faut remonter à l'automne 2005, lors de la première saison de l'ADA en N1, pour trouver trace d'un début de championnat plus chaotique que celui de 2009. A l'époque, Mathieu Cizeau - le seul joueur a avoir traversé ces quatre années - et ses partenaires avaient perdu six matchs lors des neuf premières journées. Avant de redescendre en N2, quelques mois plus tard. Soyons clairs, les Blésois ne nous semblent pas partis pour une nouvelle relégation, même si leur entraîneur n'hésite pas à en agiter le spectre. Mais, tout de même, le spectacle présenté samedi au palais des sports a été des plus médiocres.
Le match. - Les Blésois ont longtemps fait la course en tête (45-31, 23e). Mais ils n'ont inscrit que 23 points lors des 17 dernières minutes. Ils ont terminé la rencontre avec des stats très faibles : 37,5 % de réussite aux shoots et 57 à l'évaluation globale. L'ADA pointe désormais à la 11e place du classement. Disons même 12e puisque Châlons (13 points également) compte un match de retard.
Les joueurs. - "J'ai été en dessous de tout", reconnaissait Mathieu Tensorer, à la fin de la rencontre. Mais le Breton, une des belles satisfactions de ce début de saison, n'est pas le seul à avoir raté son match. Alao n'a rien amené lors de son entrée de jeu. Recoura a été moins efficace que ces dernières semaines. Et Orr n'a pas soutenu la comparaison avec Swanson, le pivot américain de Saint-Léonard.
"Nous ne sommes plus la belle équipe d'il y a deux ans"
L'analyse. -
Si les défaillance du collectif peuvent en partie s'expliquer par une semaine d'entraînements en sous effectif, l'ADA souffre de carences plus chroniques. Et ce sont toujours les grands qui sont montrés du doigt, pour leur faible apport à l'élaboration du jeu placé. Cette faiblesse est d'autant plus inquiétante que les Angevins étaient privés de Benoît Braun, leur ailier fort, samedi. Et que Swanson ne peut pas être tenu, selon Nicolas Faure, comme un des pivots majeurs de la division.
La suite. - Que faire ? Commencer, déjà, à travailler un plan B. Autrement dire, prévoir de remodeler l'équipe ? Ce n'est absolument pas d'actualité, répond Nicolas Faure. "En revanche, il faut que tout le monde comprenne que nous ne sommes plus la belle équipe d'il y a deux ans. La défaite de samedi est inquiétante et nous avons du souci à nous faire. Avant de parler de la 9e place et des abrrages, il faut déjà songer à la 14e et au maintien."
Olivier Allègre
w Article paru dans La Nouvelle République du lundi 2 novembre 2009 (photo site officile du club blérois).

Commenter cet article