Y. Jolivet (Case) : « Contre Denain, il faut être au top pour gagner »

Publié le

Case-Denain (2)

 

Mini-revue de presse en ce lundi 11 avril 2011. L'occasion de retrouver un peu les faits du match remporté in extremis vendredi par nos valeureux Denaisiens, sur le score de 67 à 68. Ci-dessous, retrouvez l'article complet paru dans Le Progrès (il a été repris en partie aujourd'hui dans la VDS).

Place maintenant à un autre spectacle et non des moindres : vendredi prochain, nos Denaisiens se rendent à Bordeaux pour l'affiche de la 31e journée de NM1 : la revanche bordelaise, le retour en forme des Denaisiens... ou tout simplement le titre pour les JSA, soucieux de fêter ça à la maison à 4 journées de la fin de la saison régulière !

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

Les Verts ont manqué de jus

Après être revenu de loin, le Case n'était plus assez lucide pour perturber la machine nordiste.

« Contre une équipe comme Denain, il faut être au top pour gagner », reconnaît Yann Jolivet, l'entraîneur d'un CASE battu sur le fil (67-68) par le dauphin de Bordeaux.

Les Verts sont passés au travers de leur première mi-temps. Imprécis en attaque et pas assez mordants en défense, ils ont subi le jeu lors du premier acte face à des Nordistes plus sûrs de leur basket. La seconde mi-temps a pris une autre tournure lorsque les coéquipiers de Lavar Simmons ont sonné la révolte dans leur raquette devenue leur jardin.

« Nous gardons les mêmes valeurs de combat car nous revenons quand même et nous réussissons à contenir la meilleure attaque du championnat en seconde mi-temps », se satisfait le coach stéphanois. Denain a été sevré de ballons et n'a marqué que 27 points contre 41 lors des deux premiers quart-temps.

Les Casistes auront finalement péché dans les derniers instants dans leur secteur favori : les lancers francs. Yann Jolivet regrettait la mauvaise gestion de cet atout décisif lors d'autres matchs : « Nous déjouons complètement sur les derniers lancers alors que nous sommes une des équipes les plus efficaces dans ce genre d'exercice ».

L'entraîneur pointait la fatigue comme cause principale de ce coûteux relâchement de dernière minute. La saison a été longue pour le groupe de seulement sept joueurs professionnels. Mais l'objectif des play-offs devrait être une source de motivation supplémentaire pour puiser dans les réserves d'énergie. « Nous visions le maintien en début de saison alors c'est du bonus », dixit le coach. Les quatre derniers matchs qui attendent ses troupes ne seront pas une promenade de santé avec trois déplacements et la réception du leader bordelais. Il faudrait deux victoires aux Verts pour décrocher une place qualificative et ils pourraient potentiellement affronter… Denain.

Damien Licata Caruso
w Article (repris en partie dans la VDS) et photo parus dans Le Progrès du lundi 11 avril 2011.

Commenter cet article