Vendredi soir (20h), 2e derby de la saison avec la réception d'Orchies

Publié le par Jean-Philippe

Orchies (équipe)

 

Quatre matchs, quatre victoires. Notre équipe de Denain-Voltaire réussit pour le moment le sans faute. Dès lors, notre équipe est fortement attendue sur tous les parquets de France, nos adversaires souhaitant "se faire du Denain" ! Et ça commence dès ce soir avec la réception, salle Jean-Degros, de nos voisins d'Orchies, promus en NM1 mais qui ont les armes pour inquiéter les partenaires de Renaud Brocheray.

 

Le BC Orchies est, certes, un promu. Mais qui dit promu en NM1, dit aussi jeunesse et fougue. Souvenez-vous Denain-Voltaire la saison dernière !!! Ce vendredi soir, cette équipe aura donc de sérieux arguments à proposer à notre équipe, les Orchésiens jouant quasiment à domicile avec quelque 400 supporters annoncés à date. A la différence près que les supporters denaisiens seront "chez eux". Bref, la fête devrait être assez exceptionnelle autour du parquet du complexe sportif. 

 

Après quatre journées de championnat, Orchies a proposé du bon... et du moins bon. La première journée de NM1, face aux jeunes du Centre Fédéral, auraient pu être de meilleur repos ; finalement, les partenaires de l'ancien denaisien Emmanuel Hinfray ont dû sortir les tripes pour s'imposer (53-67). Lors des deux rencontres suivantes, tout était fait pour qu'Orchies s'imposent, mais le money-time a eu raison de TJ Parker et Cie : défaites face à Saint-Chamond (63-66) et à Souffel (56-48). Enfin, la semaine dernière, le BCO a montré son vrai visage face à GET Vosges, en s'imposant dans sa salle (79-67), devant un certain... Tony Parker, supporter d'un soir du BCO !

 

Quel sera le visage d'Orchies demain soir dans l'antre de nos Denaisiens ? La question mérite d'être posée. Si Orchies paraît parfois court physiquement, l'équipe est aussi soudée que la nôtre. D'un point de vue individualités, attention au scoreur (17 pts en moyenne) et rebondeur (8 rbds par match) Gabriel Kennedy, au passeur Emilien Barbry (4,5 p.d. par match) ou encore aux interceptions de David Cilly (2 par match).

 

Il n'y a plus qu'à encourager fortement notre équipe, qui espère bien entendu continuer sur sa lancée et remporter ainsi son quatrième succès en autant de rencontres.

 

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

 

Le match

Le match aura donc lieu ce vendredi 1er octobre 2010 à 20 heures, en la salle Jean-Degros de Denain. Prix des places : 5 €.

 

L’équipe d'Angers Basket Club

w Les joueurs : Loïc HABOULIKAM (ailier, 1m98, 21 ans), Alexandre ATINKPAHOUN (pivot, 2m01, 31 ans), Emilien BARBRY (meneur, 1m88, 27 ans), David CILLY (pivot, 1m96, 28 ans), Gabriel KENNEDY (pivot, 2m05, 29 ans), Emmanuel HINFRAY (pivot, 2m05, 34 ans), Terence Jonathan PARKER (meneur, 1m87, 26 ans), Gaëtan PLATEAU (ailier, 1m98, 27 ans),  Maxime SMAGGE (ailier, 2m00, 29 ans), Manu SOERIA (arrière, 1m88, 28 ans), Joffrey VERBEKE (arrière, 1m96, 23 ans).

w Le staff : Frédéric SZYMCZAK (coach), Pascal DELALIAUX (assistant coach).

 

Revue de presse

Le BC Orchies renoue enfin avec la victoire : 79 à 67
Orchies (E. Hinfray) Après sa trop brève apparition à la mairie d'Orchies (lire page ci-contre), Tony Parker est apparu plus accessible devant le public de la salle Lagrange, hier soir. Avant le coup d'envoi du match, quelques gamins chanceux ont même eu droit à leur autographe. Mais ensuite, les regards se sont tournés vers le terrain. C'est là qu'était le spectacle !
Les Orchésiens avaient une sacrée pression sur les épaules : une troisième défaite d'affilée aurait pesé très lourd sur le moral, et contrarié les chances de maintien. Signal fort : les premières minutes furent marquées par le retour gagnant de Barbry, à qui revint l'honneur d'ouvrir le score (5-0, 2 e). Oubliées, les blessures ! Le reste de l'équipe afficha la même réussite. À croire que les Orchésiens avaient bouffé du lion en accompagnement de leur bol de chicorée matinal (16-4, 5e puis 20-9, 9e). Face à des locaux percutants, précis, GET Vosges ne réussit que de brefs sursauts d'orgueil, vite réprimés. La sortie de Terence Parker (12e), blessé à la cheville, ne freina pas cet élan. Les Orchésiens s'illustraient par leur capacité à vite réparer les petites erreurs de parcours, et à mettre en place des solutions efficaces. Ils ne subirent qu'une seule petite baisse de régime, heureusement passagère (36-18, 17e). À la pause, l'écart était confortable (42-26).
Mais rien n'était joué. Les deux matchs précédents avaient débuté sur le même rythme et s'étaient malgré tout soldés par une défaite amère. La vigilance s'imposait plus que jamais. La crainte se vérifia d'ailleurs par la suite, puisque GET Vosges parvint à grignoter petit à petit du terrain (50-43, 26 e). Oh, danger ! Manu Hinfray sonna la fin de la récréation (52-43, 27e), la résistance se mit en place et l'écart se stabilisa (61-50 à la pause).
Le stress grimpa d'un cran dans les dix dernières minutes. Les visiteurs se révélèrent de redoutables voleurs de balles, et on vit l'écart se réduire dangereusement (63-58, 32e 67-62, 35e). La pression était à son comble. Le public rugit de plaisir lorsque Soéria redonna un peu d'oxygène (68-63) à deux minutes de la fin. Wade fit encore trembler dans les chaumières, raflant 4 points d'un coup. Mais Orchies finit le match en rouleau compresseur grâce à Smagge et Hinfray. Score final : 79 à 67. Ouf, sauvés !

A-L. T.
BCO - GET VOSGES : 79-67 (24-11), (18-15), (19-24), (18-17).
w Article et photo parus dans la Voix du Nord du 26 septembre 2010.

Commenter cet article