"Une fin haletante" et une victoire importante pour Voltaire face à Fos-sur-Mer !

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Denain-Voltaire-06.jpg

 

Une victoire merveilleuse, jusqu'au bout du suspens ! Notre équipe de Denain-Voltaire a offert, hier soir, un magnifique cadeau à ses supporters pour bien débuter le mois de novembre. Rien de tel pour redonner de la confiance à l'équipe, qui enchaîne maintenant sur deux matchs à l'extérieur...

Avec deux victoires au compteur depuis le début de cette saison, notre équipe de Denain-Voltaire a déjà quelques points de repères. Si le match d'hier soir n'a pas été parfait sur l'ensemble de la rencontre, l'on voit toutefois que la solidarité du groupe, le travail à l'entraînement et l'hosmose avec le public portent leurs fruits.

BRAVO VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

Denain tenait trop à l'emporter

Après avoir fait tomber Rouen, Denain est de nouveau rester maître chez lui, face à un gros : Fos/Mer.

Avec un bilan de une victoire et quatre défaites, et deux déplacements à venir, à Saint Vallier et Aix-Maurienne, Denain voulait absolument l’emporter hier soir, devant son public.

Seulement, l’adversaire du soir n’était pas un manchot car, Fos/Mer, c’est tout simplement une équipe apte à viser le très haut de tableau.

LesPprovençaux, habitués aux fortes houles, allaient subir un véritable avis de tempête en début de match (21-6, 6éme), sous les coups de boutoir du duo MINET - BROCHERAY.

Cette tempête allait tout juste se calmer sur la fin de quart temps (31-18, 10éme), pour mieux repartir dès l’entame du second quart temps (39-22, 13éme).

Pourtant, Fos/Mer parvenait parfaitement à maîtriser le cas Juwann JAMES, limité à la portion congrue sur la première période (4Pts et 2Rbs).

Denain semblait avoir la rencontre bien en mains (45-33, 18éme), mais ne parvint pas à mettre le ballon sous le bras, à calmer le jeu, ce qui fît les affaires des hommes de Remi GIUITTA, qui se remîrent à y croire, grâce en partie à Mamadou DIA (47-42, 20éme).

Les Provençaux poursuivirent leur effort après la pause par Philippe HAQUET, au point de repasser devant (49-52, 23éme).

Bizarrement, c’est au moment où le doute s’installait le plus dans le camp nordiste, que le jeu des locaux se remît en place : Renaud BROCHERAY, ancien de la maison Fos/Mer, avait à coeur de se montrer à la hauteur, et prît le jeu à son compte, au point de faire de nouveau planer Denain (54-52, 25éme).

Le trio US de Denain retrouvait alors des couleurs, et permît aux Denaisiens de recréer un écart (71-64, 30éme).

L’effort des locaux se poursuivit au début de dernier quart temps, au point de faire repartir l’écart à +13 (77-64, 33éme).

Fos/Mer fît le dos rond autour des Américains GAY et CLARK, sans parvenir pour autant à réduire la marque, laquelle est toujours restée autour de la dizaine de points d’écart (91-82, 39éme).

Cette dernière minute parut une éternité à toute la salle car, en alternant perte de balles et lancers francs ratés, les hommes de Marc SILVERT contribuèrent à faciliter le retour des Provençaux, qui finirent par mourir à deux longueurs de Denain, sur un dernier tir primé au buzzer (97-95, score final).

Pour Remi GIUITTA, le coach de Fos/Mer : "Le score final ne reflète pas la physionomie du match : on a été dominé d’un bout à l’autre, et même quand on est repassé devant, je n’ai pas eu l’impression qu’on maîtrisait notre sujet. On ne peut pas gagner un match en prenant plus de 90Pts, surtout quand cela est dû non à un manque d’envie, mais à un manque de concentration. Les absences, notamment celle de Sacha GIFFA, ne peuvent pas tout expliquer. Cela devient très préoccupant, et il va nous falloir réagir dès le prochain match, face à Bourg en Bresse."

Pour Marc SILVERT, le coach de Denain : "Satisfait d’avoir gagné, bien sûr, parce que cette victoire était souhaitée, et qu’elle fait un bien fou. Maintenant, il y a encore du travail : il faut diminuer le nombre de pertes de balle, savoir garder la tête froide quand on est dans l’euphorie, comme lors du début de match. Le second quart-temps est inquiétant car, quand on est à +18, on ne doit pas laisser l’adversaire revenir comme on l’a fait. Pour ce qui est du positif, le secteur extérieur, pour la première fois de la saison, a bien fonctionné. Gagner ce soir est un vrai plus, car cela enlève la frustration de Nantes, mais il va falloir maintenant aller chercher une victoire à l’extérieur, à Saint Vallier ou Aix-Maurienne, nos deux prochains matches."

Laurent Jeannas

DENAIN - FOS/MER 97-95 (31-18, 47-42, 71-64)

DENAIN : 36/63 aux shoots dont 6/13 à 3Pts, 19/28 aux LF, 20 Fautes, 37 Rebonds (ROSSITER, 10), 20 passes (JAMES, 6), 107 d’Evaluation collective.
BROCHERAY 19, MINET 17, ROHNERT 17, JAMES 14, ROSSITER 13, GAILLOU 10, KANTE 7, NAJI 0 - DNP : TOTO, MUBARAK, BRUYERE.

FOS/MER : 34/70 aux shoots dont 8/24 à 3Pts, 19/23 aux LF, 27 Fautes, 34 Rebonds (HAQUET, 9), 14 passes (CHOQUET, 5) 101 d’Evaluation collective.
DIA 16, HAQUET 15, GAY 14, CLARK 14, ATAMNA 12, CAVALLO 11, CHOQUET 10, HOFFARBER 3, WILTZ 0 - DNP : GIFFA.

BONUS : Interview vidéo de Philippe HAQUET, pour Fos/Mer, et de Renaud BROCHERAY pour Denain. Pour les visionner (en bas de page) : cliquez ici !

> Source : Basket-Ball.com.

 

Les Denaisiens s'offrent un deuxième succès avec le coeur et les nerfs

Voltaire a décroché son deuxième succès de la saison au terme d'un match parfaitement commencé, puis cafouillé avant de poser son jeu et de gérer une fin haletante. Après trois défaites, cette victoire fait un bien fou.  

« Il va falloir se pencher sur ce deuxième quart. » Marc Silvert sait déjà où il va appuyer quand il faudra tirer les enseignements de la deuxième victoire de Denain en Pro B. « On ne peut pas laisser revenir une équipe comme ça quand on a autant d'avance. » Voltaire avait tout bien fait pour se donner un match facile. Une entame météorique avec du rythme, de l'adresse (62 %) et une défense de fer (21-6, 6e) et un matelas de 18 points après 12 minutes de jeu (36-18). « Mais après l'emballement, il faut savoir gérer. » Ce que les Denaisiens n'ont pas su faire dans ce deuxième quart, multipliant les mauvais choix et laissant la paire d'intérieurs Gay et Dia les pilonner.

Et la pause n'arrangea pas leurs affaires avec un 8-0 encaissé dès la reprise pour voir Fos passer devant (47-50, 22e). Petit à petit, la troupe de Marc Silvert se refit la cerise, exploitant la difficulté de Fos à s'appliquer sur la durée en défense. Avec un Brocheray des grands soirs (19 points à 80 %, 9 rebonds), les Denaisiens reprirent logiquement le contrôle, bien aidés par leur adresse extérieure. Et en rentrant leurs lancers en fin de match, ils auraient pu s'éviter quelques frayeurs quand Fos joua son va-tout, mais payant (logiquement) au prix fort sa pression offensive (quatre joueurs sortis pour cinq fautes dans la dernière minute).

Philippe Guilbaud 

DENAIN - FOS-SUR-MER : 97-95 (31-18, 16-24, 24-22, 26-31) Arbitres : MM. Thepenier et Adam. 1 400 spectateurs environ.

- DENAIN : 36 paniers sur 63 tirs (57 %) dont 6/13 à trois points (46 %). 19/28 LF (68 %). 37 rebonds (Rossiter 10) dont 10 offensifs. 20 passes décisives (James 6). 9 interceptions. 3 contres. 23 ballons perdus. 27 fautes provoquées (James 7). 20 fautes (Brocheray 5).

tCinq de départ : Minet 17, Rohnert 17, Kanté 7, James 14, Rossiter 13 puis Brocheray 19, Gaillou 10, Naji.

- FOS : 34 paniers sur 70 tirs (49 %) dont 8/24 à trois points (33 %). 19/23 LF. 34 rebonds (Haquet 9) dont 13 offensifs. 14 passes décisives. 11 interceptions. 5 contres. 18 ballons perdus. 20 fautes provoquées. 27 fautes (Choquet, Gay, Clark et Atamna 5). Cinq de départ : Hoffarber 3, Choquet 10, Gay 14, Clark 14, Dia 16 puis Cavallo 11, Haquet 15, Atamna 12, Wiltz.

> Source : VDN (texte et photo).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article