Un derby qui n'aura pas permis à Denain de se relancer...

Publié le

Liévin - Denain 18

Sans conteste, le derby entre les joueurs du Pas-de-Calais et ceux du Nord n'aura pas permis à notre équipe de Denain-Voltaire de se relancer après la défaite de Sorgues, la semaine dernière. Denain tombe à la 2e place du classement général, mais aura un atout dorénavant : ne plus jouer avec la pression du leader sur les épaules...

Maintenant, notre équipe doit vite se ressaisir et ne surtout pas tomber, à domicile, face à Roche la Molière, samedi prochain (salle Jean Degros, à 20h).

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

L'agressivité liévinoise a payé

Deuxième succès d'affilée pour Liévin, et deuxième défaite consécutive pour Denain : 2011 commence vraiment de manière opposée pour les deux clubs nordistes aux objectifs radicalement différents.

Depuis qu'ils évoluent tous les deux en Nationale 1, c'est la première fois que Liévin remporte un derby contre Denain. Les Artésiens, toujours en difficulté au classement, ont plutôt bien choisi leur moment pour inverser la tendance et rompre l'hégémonie nordiste dans le derby. Laurent Mopsus craignait que son équipe ne soit quelque peu perturbée, voire obnubilée par la perspective de recevoir Cholet, demain en Coupe de France. Présent dans tous les esprits, ce seizième de finale constituait un piège. Finalement, l'entraîneur liévinois a réussi à recentrer ses joueurs sur l'essentiel. Pourtant, de part et d'autre, le derby n'avait pas débuté sous les meilleurs auspices. Denain perdait rapidement Quincy Jones touché au mollet, tandis que Liévin alignait Russel très diminué puisque touché à l'épaule gauche.

La première période fut équilibrée mais déjà, Liévin avait montré un soupçon d'agressivité supplémentaire et davantage de volonté. Côté denaisien, Lalugba et Brocheray avaient pourtant tout mis en oeuvre pour montrer l'exemple et tenter de maintenir les leurs à flots. Un engagement admirable, mais coûteux en fautes. Ainsi, lorsque Liévin prit les commandes de manière plus significative à la fin du troisième quart-temps, l'élimination de Brocheray fut certainement préjudiciable à Denain. D'autant que pour avoir voulu contester, il écopa d'une technique supplémentaire qui offrit aux Liévinois l'occasion de faire le break. Les Artésiens furent aussi pénalisés en perdant Clerc et Lehut dans la foulée mais, vendredi soir, ils pouvaient faire valoir une plus grande homogénéité que leurs voisins. Cela leur permit de résister.

Liévin n'est pas encore tiré d'affaire, loin de là, mais les progrès sont notables et encourageants. Après avoir su battre Get Vosges dans une rencontre tendue et à hauts enjeux, les Artésiens ont su confirmer dans une situation différente.

Guillaume Renaut

w Article paru dans La Voix des Sports du lundi 17 janvier 2010.

Commenter cet article