Un Denain-Voltaire de rêve, un Antoine Belkessa de gala !!!

Publié le


Jusqu'où ira cette équipe de Denain-Voltaire. Face à Longwy, certes diminuée avec les blessures et les malades, notre équipe a produit un véritable basket de rêve, dépassant ainsi pour la première fois de la saison la barre symbolique des 100 points, qui plus est à la maison ! Et que dire d'Antoine Belkessa, le "score man" de notre équipe qui a explosé les compteurs dès le premier quart-temps. Denain reste provisoirement en tête de la Nationale 1. Dans le groupe, seul Angers BC 49 reste pour le moment invaincu (mais un match de retard), puisque Challans a perdu à domicile face à une équipe que nous connaissons bien... Le Puy ! Autre équipe avec une seule défaite au compteur cette saison : Saint-Quentin... notre futur adversaire. Le match de vendredi prochain, avec les dizaines de supporters denaisiens qui feront le déplcement dans la salle du SQBB, promet déjà le spectacle et constituera, sans nul doute, l'affiche de la 8e journée !!!
A noter que je ne peux, à cette heure-ci, vous fournir le lien de la feuille du match Denain/Longwy. Entre les live FFBB à dmicile indisponibles (0/3 depuis le début de saison...) et les feuilles de match toujours en ligne avec du retard, il doit y avoir de sacrés problèmes de transmission entre la salle Jean-Degros et le siège de la FFBB. M'enfin...
En route pour la revue de presse de ce dimanche !!!


En leader intransigeant, Denain s'impose facilement face à Longwy

Après seulement quelques secondes de contrariété, Denain a fait cavalier seul, en leader, pour s'assurer une nouvelle victoire acquise avec panache.

Un peu pris à froid par son adversaire et Juillet (0-5 2e), Denain trouvait par Minet et Belkessa l'occasion de revenir très vite et un 8-0 encourageant renversait la vapeur (8-5 3e). Belkessa avait la main chaude et plantait déjà son 4e tir bonifié, imité par Bach : 19-9 (6e). Voltaire venait de trouver son rythme de croisière et Marc Silvert pouvait déjà faire ses rotations sans nuire au rendement de son groupe : 28-19 (9e), 33-23 (10e). On était parti sur ces bases offensives assez impressionnantes et le spectacle était bien présent. Tant pis pour les amoureux de la défense à outrance. Les deux coachs resserraient tout de même leur défense, les contacts étaient un peu plus rudes mais les équipiers de Manu Hinfray étaient toujours sur le chemin d'une nouvelle victoire malgré la bonne volonté de leurs hôtes : 41-31 (14e). D'autant qu'un 15-0 venait clôturer de nouveaux moments de folie locaux et cette fois le navire longovicien prenait l'eau : 56-31 (18e). Au repos, la moitié du chemin était faite et la punition commençait à être sévère : 61-36. Onze paniers primés sur 15 tentatives, 14/23 à 2 pts, Denain avait été très efficace. Il reprenait les débats sur les mêmes bases et Longwy ne pouvait qu'opposer son courage : 71-42 (24e). Un match à sens unique avec des actions terminées comme à l'entraînement : 78-42 (26e). Il y avait belle lurette que les joueurs de l'Est n'y croyaient plus : 85-46 (30e). La dernière période n'allait rien changer (96-56 35e) et Denain s'imposait logiquement et facilement poursuivant son chemin sur le sommet de la division.

• ROBERT PLACE (CLP)

DENAIN-LONGWY : 107-68 (33-23, 28-13, 24-10,22-22).

Arbitres MM Tartare et Mora 500 spectateurs environ.

- DENAIN : 40 paniers (dont 12/22 à 3 pts) sur 69 tirs 15/19 LF 33 rebonds 21 passes décisives 9 balles perdues 15 fautes. 1 joueur sorti : Gouacide (37e). Minet : 16, Morand : 8, Hasdenteufel : 2, Torson : 7, Dussart : 12, Belkessa : 26, Gacko : 8, Bach : 8, Hinfray : 8, Gouacide : 12.

- LONGWY : 30 paniers (dont 2/21 à 3 pts) sur 70 tirs 6/12 LF 28 rebonds 11 passes décisives 15 balles perdues 23 fautes. 1 joueur sorti : Kaczmarow (38e) Navarro : 1, Cransac : 5, Kaczmarow : 6, Kasperzec : 9, Hane : 10, Pellerin : 25, Juillet : 12.
w Article et photo d'archives d'Antoine Belkessa parus dans La Voix du Nord du dimanche 18 octobre 2009.

Longwy perd le Nord
Au terme d’une rencontre pratiquement à sens unique, Longwy/Rehon a pris une belle claque dans le Nord. Les Mosellans n’ont pas fait le poids.

Déplacement difficile pour Longwy, chez une équipe nordiste qui a retrouvé samedi dernier son fauteuil de leader en s’imposant à Cognac.

Nonobstant cela les hommes de Jérôme Navrier prenaient un excellent départ par Juillet : 0-5 (2 e), avant hélas de prendre un 8-0 navrant : 8-5 (3 e). Denain avait semble t’il pris son rythme de croisière et imposait de plus en plus son jeu : 13-9 (5 e). D’autant que Belkessa avait la main chaude en plantant cinq tirs primés dans les sept premières minutes sans opposition : 24-16 (7 e). On était parti sur des bases offensives assez impressionnantes et les deux formations assuraient le spectacle, tant pis pour les adeptes de la défense à outrance : 33-23 (10 e). Longwy stabilisait son retard par Hane et Kasperzec mais gâchait tout de même quelques bonnes occasions : 41-31 (14 e). Cette fois, les défenses avaient resserré un peu les boulons et les contacts étaient un peu plus corsés. Face à la vitesse d’exécution des Nordistes, cette fois, le navire longovicien prenait l’eau et un 15-0 venait clôturer des moments de folie : 56-31 (18 e). Le leader était intransigeant et au repos la punition commençait à être sévère : 61-36. Longwy venait d’encaisser 11 paniers à 3 pts sur 15 tentatives, (contre 2/12) c’est certainement là que le bât blessait. Avec cette avance les locaux, étaient un peu moins concentrés sur leur sujet mais ils ne lâchaient rien pour autant : 69-42 (24 e). Ils remettaient rapidement l’ouvrage sur le métier par une défense tout terrain et l’écart reprenait de l’embonpoint : 76-42 (25 e). Un match à sens unique presque dans lequel les joueurs de l’Est n’y croyaient plus depuis belle lurette : 85-46 (30 e). La punition était de plus en plus dure à avaler, Denain finissait ses actions comme à l’entraînement : 94-52 (34 e) et finalement s’imposait très logiquement et facilement, prouvant que sa place de leader était loin d’être usurpé.
w Article paru dans Le Républicain Lorrain du dimanche 18 octobre 2009.

Commenter cet article