Revue de presse du mardi... et petit "coup de gueule" !

Publié le par Jean-Philippe

BCS - ASCDVPH

(Photo : DNA)

 

Cette revue de presse dite du mardi est un peu spéciale. Spéciale non pas par ce qui va suivre, à savoir les liens pour connaître l'article de presse relâtant les perfs des clubs de NM1 lors de la dernière journée de NM1. Mais spéciale parce qu'aujourd'hui, mardi 29 mars 2011, alors que le blog officiel de Denain-Voltaire existe depuis presque deux ans, "je" me permets un premier coup de gueule et quitte donc "mon" côté neutre dans ce que je vous propose sur ce blog...

Lisez simplement :

"Souffelweyersheim a parfaitement mené sa rencontre. Après un mauvais départ (8-0), Denain grignota son retard puis creusa l'écart (28-36, 15e ). La mécanique denaisienne jusque-là bien huilée s'enraya alors. Souffelweyersheim revint dans la partie (34-36) et prit les rênes du match, pour ne plus jamais les lâcher (40-36). « Souffel » s'appuya notamment sur un Tschamber en réussite à 3 points. Au retour des vestiaires, les hommes de Stéphane Eberlin n'eurent plus qu'à gérer leur avance, sans paniquer, malgré la pression denaisienne. Porté par ses supporters, Souffelweyersheim réussit un énorme dernier quart-temps qui le vit s'envoler vers une victoire de prestige."

Voilà donc tout ce que la presse "quotidienne" locale réserve pour le 2e de NM1, club professionnel de basket qui joue cette saison la montée en Pro B, soit l'antichambre de l'élite nationale, dans une rubrique intitulée "Les autres matchs de Nationale 1". Quand on voit le nombre de pages réservées pour le foot, il y a de quoi s'indigner ! (*)

Chaque mardi, je consulte les articles de la presse locale des clubs évoluant en NM1. Chaque mardi, je prends plaisir à les lire, à décortiquer à travers les récits des journalistes des quatre coins de la France les matchs de nos adversaires directs. Dans le Hainaut, la presse "quotidienne" locale traite au stricte minimum de notre équipe. Ce mardi, même pas d'interview de coach Silvert ou de l'un de nos joueurs ! Non, franchement, il y a là quelque chose qui m'échappe...

L'ASC Denain-Voltaire PH n'est-il pas, dans le Hainaut, le 2e club de basket après, bien sûr les filles de Saint-Amand ?

Peut-on espérer, un jour, voire davantage d'informations sur d'autres sports que le foot... comme par exemple le basket, le handball ou le volley-ball (désolé, je ne cite pas tout le monde...) ?

Voilà, c'était mon coup de gueule de la journée. Sans aucun doute le seul que "je" (car je ne parle qu'en mon nom ici, je le rappelle...) me permettrai. Tant pis si cela fait du remoux. Personnellement, je vis ma passion pour le basket nordiste et surtout denaisien depuis ma région parisienne, et ce n'est pas toujours facile au vue de ce qu'on peut lire dans la presse "quoditienne" locale...

Revenons-en maintenant à nos moutons, c'est-à-dire à notre revue de presse du mardi. Et débutons-là comme d'habitude par la dernière rencontre de nos valeureux denaisien (certes battus à Souffel) à travers un excellent article... des Dernières Nouvelles d'Alsace !!!

ALLEZ LES GARS, ALLEZ VOLTAIRE !!!

(*) Attention : je ne juge pas, ici, la "qualité" des articles (je ne me permettrai pas...), mais bien bien la "quantité" !!!

 

 

Revue de presse

 

Denain est un autre jour...

Souffelweyersheim - Denain : 93-84. Franchement, on ne donnait pas cher de la peau du BCS ce week-end, compte tenu des soubresauts vécus par le club alsacien au cours de ce mois de mars. Le pessimisme, justifié, a été balayé par la main chaude des pistoleros souffelois, auteurs d'un carton offensif aussi inattendu que précieux dans l'optique de la course au maintien. Faites place, ils sont de retour !

Le soulagement des amoureux du BCS est à la hauteur des inquiétudes que le club bas-rhinois avait suscitées, en ce mois de mars déprimant. Non, l'équipe de Jérémy Tschamber - proche de l'oeuvre d'art dans sa gestion du tempo de la rencontre, samedi soir (*) - ne file pas en Nationale 2.

Non, mille fois non. Il ne s'agit évidemment pas de basculer, en moins de temps qu'il ne le faut pas l'écrire, d'un sentiment extrême (la peur du vide) à un autre (l'euphorie). Mais tout de même, cette victoire de prestige obtenue face à Denain, l'armada nordiste aux ambitions de Pro B, constitue ce matin une inestimable bouffée d'oxygène.

« On n'en menait pas large »

« Nous venons de casser notre spirale négative, apprécie Stéphane Eberlin, l'entraîneur souffelois. Ce succès, obtenu grâce à un très bon niveau d'adresse (53 %, dont 11/23 à trois points, ndlr) nous rebooste. Il est d'autant plus important qu'avant cette partie, on n'en menait pas large... Samedi prochain, nous irons à Bordeaux sans pression. »

Si elle ne s'est pas améliorée de façon significative, la situation comptable du BCS ne s'est pas dégradée. A six journées du verdict, c'est tout bonnement l'essentiel. Plus qu'un écart à creuser, le club alsacien a d'abord un matelas à préserver. Et pour le moment, il y parvient, non sans mal, on l'a assez répété.

Bayonne, le premier relégable, pointe toujours à une longueur au classement. Et même vituellement deux dans la mesure où le BCS possèdera, quoi qu'il arrive, le panier-average en cas d'égalité avec l'équipe basque à l'heure des comptes.

Que l'on n'attende plus, cependant, la moindre projection de la part de Stéphane Eberlin. De play-offs, promis, on ne parlera plus, pas davantage que de match abordable dans le calendrier. Le compterment de l'équipe souffeloise représente, de toute façon, une claque à toute forme de logique sportive.

Ce constat vaut malheureusement dans les deux sens - on l'a vérifié récemment -, mais c'est aussi ce qui rend ce club si passionnant, irrésistible parfois.

« Je ne regrette pas d'avoir voulu assumer un objectif de play-offs, à un moment donné, certifie Stéphane Eberlin. C'est ce championnat homogène qui veut ça. Quand une porte s'ouvre, il ne faut jamais craindre de la franchir. Elle a simplement claqué sur notre nez. Dans notre situation actuelle, nous jouerons certainement le maintien sur notre dernier match à domicile devant Roche la Molière. Alors arrêtons de calculer... »

« Une très grande force de caractère »

Fort d'un « état d'esprit assaini », d'une réussite retrouvée sur la ligne des lancers (18/22), le groupe souffelois a, selon son coach, affiché une « très grande force de caractère » samedi soir. « Nous avons gagné une bataille, il en reste six », prévient le technicien.

Si près du but, tout relâchement est bien entendu proscrit.

Amaury Prieur

(*) Le meneur souffelois a compilé 22 points (4/4 à trois points), 4 rebonds, 4 passes décisives, 3 fautes provoquées pour 27 d'évaluation.

w Article et photo parus dans les Dernières Nouvelles d'Aslace du lundi 28 mars 2011.

 

Battus sur le fil à Denek Bat, les Liévinois peuvent une nouvelle fois nourrir des regrets

Denek Bat - Liévin : 94-93. Liévin est tombé samedi soir face à Denek Bat, un rival direct pour le maintien.

> La suite de l'article de La Voix du Nord : cliquez ici !

 

Angers BC battu à domicile par Challans

 Angers - Challans : 69-80. Angers BC s'est incliné 69-80 à domicile contre Challans, ce vendredi, pour le compte de la 28e journée de Nationale 1. Les hommes de Jacky Périgois subissent ainsi leur troisième défaite lors de leurs quatre derniers matches à domicile.

> Lire la suite de l'article du Courrier de l'Ouest (payant) : cliquez ici !

 

Orchies plus déterminé

Orchies - Roche la Molière : 76-56. Orchies a réalisé une seconde mi-temps exemplaire pour l'emporter face à Roche-la-Molière.

> Lire la suite de l'article de La Voix des Sports : cliquez ici !

 

Brest : à deux marches des quarts

Brest - Le Puy (payant) : 85-78. Fatigués, diminués, les Brestois ont dû puiser dans leurs ressources pour supplanter une embêtante équipe du Puy qui aurait pu l'emporter dans le temps réglementaire.

> Lire la suite de l'article du Télégramme : cliquez ici !

 

St-Etienne : coup d'accélérateur final

Saint-Etienne - GET Vosges : 90-83. Après trente minutes poussives, les Stéphanois ont fait la différence dans le dernier acte.

> Lire la suite de l'article du Progrès : cliquez ici !

 

L'ADA rechute à domicile

Blois - Sorgues : 73-85. Les Blésois ont subi, hier, leur cinquième défaite à domicile de la saison. Les voilà relégués à la 8 e place du classement.

> Lire la suite de l'article de La Nouvelle République : cliquez ici !

 

Les Bordelais gagnent, mais sans briller

Saint-Chamond - Bordeaux : 83-93. Les JSA ont fait valoir leur maîtrise collective, pour s'imposer sur la fin de match.

> Lire la suite de l'article de Sud Ouest : cliquez ici !

 

Saint-Quentin, c'est du sérieux !

Centre Fédéral - Saint-Quentin : 67-93. Huit jours après sa brillante victoire sur Brest, le SQBB a réalisé une nouvelle démonstration de force, sur le parquet du Centre Fédéral.

> Lire la suite de l'article de L'Aisne Nouvelle : cliquez ici !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article