Résultats de la 18e journée de NM1 : Bordeaux prend les commandes

Publié le par Jean-Philippe

Lievin---Denain.JPG

Dès vendredi soir, c'était quasi officiel. Après la défaite vendredi de notre équipe de Denain-Voltaire à Liévin (76-70), Bordeaux est allé s'imposer d'extrême justesse à Sorgues (74-76) hier soir, et prend ainsi les commandes de la NM1. Rien n'est fini, mais les partenaires de Renaud Brocheray devront rapidement relever la tête après leurs deux défaites en déplacement, et avant la réception de Roche la Molière, le week-end prochain.

Voici comme tous les lendemains de matchs les (mini) résumés des rencontres de la dernière journée de championnat. Pour notre équipe, découvrez l'article (complet, ici !) de L'Observateur du Valenciennois, paru ce jour sur le web.

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

w Liévin - Denain : 76-70 (mi-temps : 37-35)

Défait à Liévin, ce Denain-Là ne nous fait plus rêver

Après leur 3e défaite à Sorgues contre toute attente la semaine dernière, Denain se déplaçait chez le 14e, Lievin, pour renouer avec le succès. Malheureusement, avec un arbitrage douteux au mauvais moment, de nombreuses pertes de balles, une adresse de nouveau absente et une nervosité inhabituelle, Denain a perdu son 4e match. Que se passe-t-il au sein du groupe ?

Avec l’enjeu du match important, les deux équipes commençaient timidement, Denain étant plus percutant, 7-11 (7e). Mais déjà la fébrilité et la nervosité des denaisiens se faisait sentir  13-11 (9e). Pire, Quincy Jones se blessait en fin de quart, mais Denain parvenait à égaliser, 17 partout. Avec 3 ballons perdus dans les 2 premières minutes, Liévin reprenait les devants par Balocka et Russell, pourtant blessé à un bras, 23-19 (13e). Deux nouvelles pertes de balles et Denain se prenait 4 points, 27-21 (15e). Minet mettait alors un 3 points et à la mi-temps, Liévin menait 37-35. Mihalic hors du coup, Brocheray un peu mieux mais énervé, Liévin déroulait sans avoir un super jeu, 44-37 (24e). Denain se cherchait en attaque, perdaient des ballons et Liévin était euphorique, 48-37 (25e).  Denain tenait bon malgré ses erreurs, 50-44 (27e). Finalement, à l’aube du dernier quart, Liévin était toujours en tête, 53-48. Le dernier quart allait voir un arbitrage plus que douteux envers Denain. 31e, Brocheray faisait faute, s’énervait et sortait pour 5 fautes (faute + technique) ; 5 lancers francs et balle à Liévin ensuite, 58-48. Denain allait avoir 4 minutes de mieux et revenait à un point, 64-63 (36e). Encore une fois, l’arbitrage défavorisait Denain, une faute plus technique pour Gacko, sans motif, qui sortait aussi pour cinq fautes ; 4 lancers et balle à Liévin, 67-63 (37e). Denain se précipitait de nouveau, à l’image de Mihalic et Lalugba. Denain revenait encore 70-67 (39e) puis 70-69 (40e). Il restait 40s, Minet sortait pour cinq fautes et Liévin l’emportait avec 6 lancers francs, score final 76-70.

Sauf miracle, Denain perdra ce soir (vendredi, NDLR) sa première place en faveur de Bordeaux, qui va jouer à Sorgues. Les hommes de Marc Silvert semblent avoir perdu leur beau jeu et leur force, un groupe soudé qui semble tiraillé de l’intérieur. Marc Silvert ne comprend pas, avec 2 sur 14 à 3 points et 18 balles perdues, Denain doute : « On a vécu un festival de maladresses, on ne peut rien retirer à la victoire de Liévin, on se crispe un peu pour l’arbitrage…On se prend 5 lancers francs en suivant, faute technique, re-faute technique…Au delà de ça, je crois qu’on a les moyens de s’imposer dans des matches comme cela et de ne pas partir dans une galère de contestation d’arbitrage… On n’est pas sur l’essentiel de ce qu’on doit faire… On vient de foutre parterre en une semaine ce qu’on a bâti sur cinq mois, je ne comprends pas… C’est invraisemblable ! »

 Et chaque joueur est en défaut, « Julien (Sauret) n’arrive pas à mettre un shoot, 2/11, Bo (Lalugba) fait 20 d’éval mais ne pèse pas sur le match, Mihalic est à des années lumières de ce qu’il était, Belkessa est à 2 sur 7... Je n’y comprend plus rien », concluait Marc Silvert. Même les quelques 60 supporters venus encourager Denain se posaient des questions : « Qu’est ce qui se passe, le groupe ne semble plus soudé… Ce n’est plus l’équipe qu’on a connu. » Quand à Laurent Mopsus, l’entraîneur de Liévin, il était aux anges : « Pour nous, gagner le premier chez nous, un derby qui plus est, c’est quasiment un exploit d’autant plus qu’on a joué avec un américain, Derrick Russell, avec un seul bras... C’était pas facile… Il faut prendre ce qu’il y a à prendre… On aurait pu plier le match plus vite sans pertes de balles. »

Marc Silvert à maintenant du pain sur la planche pour remotiver ses troupes avant la venue la semaine prochaine de Roche la Molière.

LIÉVIN - DENAIN : 76-70 (17-17, 20-18, 16-13, 23-22).

LIÉVIN : Pierre-Joseph 19, Hoard 18, Balocka 8, Lehut 7, Dessart 1, Crétaux 14, Russell 8, Clerc 1.

DENAIN : Lalugba 19, Brocheray 12, Belkessa 11, Sauret 8, Mihalic 2, Minet 10, Gacko 8.

 > Article paru dans L'Observateur du Valenciennois de ce jour.

w Angers - Saint-Chamond : 73-69 (mi-temps : 34-36)

Un match de costauds ! Longtemps, les partenaires de Jean-Stéphane Rinna (16 points, 11 rebonds) ont dominé leurs hôtes de la soirée. Mais dans le money-time, Angers BC réussit à prendre les devants et à s'imposer. Une victoire qui vaut de l'or puisque les Angevins sont désormais seuls 3e de NM1.

 

w Denek Bat - Brest : 93-89 (mi-temps : 46-44)

C'est l'une des deux surprises du jour ! Dans une salle acquise à sa cause, les joueurs d'Anglet a réussi à se défaire brestoise pourtant venue avec de sérieux arguments dans le sud-ouest de la France. Avec un Larry Blair encore auteur de 26 points, Denek Bat s'impose et débute bien son opération "maintien". Brest, en revanche, retrouve sa place dans le ventre mou de la division.

 

w Le Puy - Saint-Quentin : 81-68 (mi-temps : 40-38)

L'autre surprise de cette 18e journée... Avec six joueurs ayant inscrits plus de 10 points, les Ponots ont dominé leur sujet finalement sans trop de difficultés. L'accélération s'est opérée en début de seconde période, les partenaires de Pistre ne seront plus rejoints. Un faux-pas qui coûte cher aux joueurs de l'Aisne, qui perdent leur 3e place au général.

 

w Sorgues - Bordeaux : 74-76 (mi-temps : 28-28)

Après avoir battu Denain, Sorgues échoue de deux points face au nouveau leader de NM1, Bordeaux. Encore une fois, les Bordelais s'en sortent in extremis en dominant leur sujet dans les tous derniers moments. Sorgues perd sa 3e place, mais sans conteste cette équipe, pourtant promue en NM1, a tout d'une grande et peut aller loin cette saison !

 

w Roche la Molière - GET Vosges : 63-68 (mi-temps : 36-33)

A contrario de Bordeaux, qui a pris l'habitude de gagner dans le monet-time, Roche LM perd dans ce même money-time. Face à GET Vosges, dans un match dit des "mal classés", les Rouchons échouent dans les dernières secondes et restent bloqués avec 4 victoires depuis le début de saison ; le sort s'acharne pour cette équipe ! GET Vosges, en revanche, souffle un peu...

 

w Challans - Souffelweyersheim : 80-81 (mi-temps : 46-27)

Hold-up parfait, c'est le moins qu'on puisse dire ! Largement en tête à la pause (+19), Challans se fait "souffler" la victoire en toute fin de rencontre grâce notamment à Broliron (20 pts) et M'Bodji (19 pts) énormissimes !!! Souffel dépasse ainsi Challans au classement général et réintègre le top 10 : à la clef, une place en playoffs en fin de saison ?

 

w Saint-Étienne - Blois : 72-69 (mi-temps : 40-31)

Devant son public, les Stéphanois ont serré les dents toute la partie mais n'ont finalement pas failli en fin de rencontre. Bien en place, les hommes de Yann Jolivet ont battu une séduisante équipe de Blois, encore une fois dans le money-time (c'était la soirée !). Saint-Étienne, 6e, devient dangereux ; Blois perd du terrain.

 

w Orchies - Centre Fédéral : 74-64 (mi-temps : 37-31)

Encore une fois, le Centre Fédéral fait mieux que se défendre. Pourtant, Orchies est resté sérieux durant toute la partie et parvient à s'imposer de dix points, grâce à une bonne seconde période. Les Nordistes gagnent du terrain et peuvent même prétendre à titiller les meilleurs pour une éventuelle place en playoffs.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article