Présentation : les équipes de NM1 passées au crible (#4/8)

Publié le

Carte 04

 

Centre Fédéral et Saint-Chamond : ne surtout pas les sous-estimer !

 

Chaque jour, jusqu’à la veille de la reprise du championnat de France de NM1 le 4 septembre prochain, je vous propose un Tour de France des clubs qui affronteront notre équipe de Denain-Voltaire : 17 équipes à vaincre pour, nous l’espérons tous, une montée en Pro B.

 

Ce dimanche 29 août 2010, c’est au tour des équipes du Centre Fédéral et de Saint-Chamond d’être passées au crible par mes soins. Avec, pour conclure, un petit pronostic qui, là aussi, n’engage que moi…

 

Bonne saison à tous les clubs de NM1…

 

… et ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

N.b. : 5e volet demain avec Le Puy et Saint-Etienne.

 

 

 

 

CENTRE FÉDÉRAL BB

 

* LA SAISON DERNIERE

 

Sous la houlette de Jacques Commères, les jeunes du centre de formation parisien ont fini dernier du championnat de NM1. Quelques belles victoires, le Centre Fédéral a notamment accroché notre équipe de Denain-Voltaire sur son parquet. Surtout, les partenaires de Westermann et Pourchot ont remporté, le 9 mai dernier à Bercy, l’Euroligue junior. Des jeunes prometteurs donc…

 

* LE RECRUTEMENT

 

La nouvelle génération du Centre Fédéral est bien entendu toujours inscrite en NM1. Objectif : progresser et défendre le titre en Euroligue junior. Attention à ces jeunes qui ont tout à prouver et donc rien à perdre face aux ténors de notre division.

 

* 2010/11 : LES MATCHS CONTRE DENAIN

 

> DENAIN-VOLTAIRE – Centre Fédéral BB le 30 octobre 2010.

> Centre Fédéral BB – DENAIN-VOLTAIRE le 12 mars 2011.

 

* REVUE DE PRESSE

 

> Pas d’article (désolé…)

 

* LE PRONOSTIC DE LA REDAC’

 

13e-18e place (opération maintien)

Il est évident que le Centre Fédéral jouera encore une fois le bas de tableau, à moins vraiment d’une génération étincelante, encore plus prometteuse que la précédente. Comme le disais l’an dernier le coach, Jacques Commères : « Le championnat de Nationale 1 est très formateur pour nos jeunes joueurs et on a pu le constater lors de ce tournoi (Euroligue junior, Ndlr) face à très fortes équipes juniors de clubs. »

 

 

 

 

SAINT-CHAMOND BASKET

 

* LA SAISON DERNIERE

 

Saint-Chamond est le chanceux de la saison 2009/2010. Sportivement relégué en NM2 puiqu’étant le premier dans la zone rouge, le club est finalement repêché grâce à la fusion entre Châlons et Reims. C’est donc avec plaisir que l’on retrouve ce club dans notre division, en espérant qu’il ne connaîtra pas le même sort que Longwy la saison dernière (club également repêché mais qui n’a pu sauver les meubles la saison dernière…).

 

* LE RECRUTEMENT

 

Pour pallier notamment les départs de Russell et Vivies, Saint-Chamond s’est renforcé cette saison avec des gars expérimentés. Deux viennent de la Pro B (John Beugnot de Brest et Kenrick Zondervan d’Aix-Maurienne), une troisième de Finlande (l’Américian Alain Laroche). Est-ce suffisant pour cette terrible NM1 ?

 

* 2010/11 : LES MATCHS CONTRE DENAIN

 

> Saint-Chamond Basket – DENAIN-VOLTAIRE le 6 novembre 2010.

> DENAIN-VOLTAIRE – Saint-Chamond Basket le 19 mars 2011.

 

* REVUE DE PRESSE

 

« Une nouvelle dynamique »

Heureux du repêchage de son équipe masculine en N1, il espère donner un nouvel élan au SCB

> Serge Richier, le SCB évoluera donc en N1 la saison prochaine ?

> Nous avons eu la confirmation officielle de notre participation au championnat de NM 1 en fin de semaine dernière. C'est bien sûr une satisfaction pour le SCB qui deviendra le club doyen de la Nationale 1, avec une neuvième participation continue à ce niveau. Cela témoigne d'une grande stabilité de notre formation à un niveau élevé, malgré un budget plus faible que la plupart des autres équipes.

> Avec du recul, quel regard portez-vous sur cette saison ?

> Nous avons longtemps traîné une mise en route délicate liée à la nécessité de rebâtir un nouveau groupe. Nous avons ensuite manqué de régularité dans un championnat long et difficile. Heureusement, nous avons mieux terminé la saison, ce qui nous a permis de mettre l'équipe de Cognac derrière nous afin de bénéficier d'un repêchage dans la division.

> Qu'attendez-vous de l'arrivée d'Alain Thinet ?

> Je tiens d'abord à souligner ici, le parcours positif de Michel Perrin à la tête de l'équipe fanion, même si la dernière saison a été plus délicate. Alain Thinet aura à insuffler une nouvelle dynamique, avec l'objectif d'atteindre les play-offs l'an prochain. C'est une satisfaction pour le club d'avoir pu faire adhérer au projet du SCB un entraîneur de cette qualité, qui a un parcours remarqué en Pro B et en Pro A. Son intégration dans le club devrait se faire sans difficulté, et on peut penser que son impact ira même au-delà du seul aspect sportif.

> Comment se porte le club sur le plan financier ?

> Notre résultat comptable sera à nouveau légèrement positif pour cet exercice, comme il l'était pour les deux saisons précédentes. Le budget prévisionnel pour la saison prochaine sera en progression à hauteur de 600 000 €euros, mais il faut bien voir qu'il reste inférieur à la plupart de nos concurrents. À titre d'exemple cette saison, les dix plus gros budgets de NM 1 s'étalaient de 1 200 000 € à 780 000 €.

> Qu'en est-il des discussions avec le CASE visant la création d'un club d'agglomération ?

> Nous avons démarré début 2010 une réflexion avec les clubs d'Andrézieux et de Saint-Etienne, afin d'examiner l'intérêt d'un projet d'union. Les contacts ont ensuite été approfondis avec le CASE. Plusieurs réunions de travail constructives ont permis d'élaborer un projet sportif, des projections de financement et d'organisation de la structure envisagée. Le projet concernait les équipes « élites » et les centres de formation des deux secteurs, masculins et féminins. Après les contacts que nous avons eus avec la FFBB et les Municipalités, nous avons considéré qu'il n'était pas opportun que la concrétisation voit le jour la saison prochaine. Cependant la réflexion reste d'actualité.

> Selon vous, quel peut être l'avenir du basket de haut niveau en Loire sud ?

> La particularité du bassin Loire-Sud est de disposer d'un nombre record de clubs de niveau national dans un périmètre de 50 kilomètres. Aujourd'hui il me semble que deux cheminements sont possibles : soit chacun conserve sa spécificité propre et les intérêts qui en découlent, mais avec des limites financières et sportives. Soit, on envisage un regroupement des forces vives pour porter un projet sportif plus ambitieux, qui pourrait être de retrouver dans un premier temps la Pro B sous 3 ans pour les masculins, et la Ligue pour les féminines. Cela semble être le sens de l'histoire de se regrouper si l'on veut prétendre à des objectifs d'avenir. Le SCB est prêt en tout cas à poursuivre la réflexion à ce sujet et à être porteur de ce projet.

Recueillis par Ludovic Sut

Effectif: le changement dans la continuité

Si l'équipe changera logiquement de visage avec l'arrivée d'Alain Thinet, celui-ci s'appuiera cependant sur une forte ossature du groupe de l'an dernier, avec Romain Tillon, Régis Aubry, Jean-Paul Landu et Michael Bole, tous encore sous contrats. Une ossature à laquelle s'associe l'intérieur Jean-Stéphane Rinna, qui a accepté de prolonger l'aventure au SCB, alors que le jeune Romain Jacon sera pleinement intégré à la rotation. A la recherche de trois joueurs, le nouveau coach couramiaud entend toutefois prendre son temps pour compléter son effectif. Il aura pour principal chantier la reconstitution de son secteur intérieur, avec notamment le remplacement d'Olivier Vivies, non conservé, et ceux des américains Silas Mills et Derrick Russell, ce dernier s'étant engagé avec Liévin.

wSource : Le Progrès (23 juin 2010).

 

* LE PRONOSTIC DE LA REDAC’

 

13e-18e place (opération maintien)

C’est indéniable : pour moi, Saint-Chamond aura du mal à tirer son épingle du jeu dans ce championnat. Objectif : le maintien. Maintenant, cette équipe de la banlieue stéphanoise peut surprendre son monde, surtout avec ses trois « grosses » recrues. Coach Thinet saura-t-il déjouer les pronostics ? A son équipe de me prouver que j’ai tout faux sur ce pronostic !

Commenter cet article