Playoffs NM1 - 1/4 de finale : Denain passe l'examen, avec mention !

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Denain-Le Puy 13

 

ILS L'ONT DONC FAIT !!! Suite à un match propre et sérieux, notre équipe de Denain-Voltaire est parvenue à se hisser au Final Four de NM1. Avec, espérons-le, à la clef une place en Pro B. Pour ce faire, il faudra d'abord battre Brest samedi prochain en 1/2 finale, puis le vainqueur du match Angers-St Etienne en finale...

Ci-dessous, retrouvez la revue de presse de ce dimanche.
ALLEZ VOLTAIRE, ON EST TOUS AVEC VOUS !!!

 

Revue de presse

 

Denain n'est plus qu'à deux matchs d'un immense bonheur

On ne la fait pas deux fois aux Denaisiens : hier soir, devant leur public, ils ont gagné là où ils avaient échoué l'année dernière. Le Puy évincé (94-68), la suite se passe le week-end prochain à Bordeaux où les hommes de Marc Silvert sont attendus pour la finale à quatre. Deux victoires les séparent de la Pro B.

C'est à cela que l'on reconnaît les patrons : de leur présence ou non sur le parquet dépend l'orientation d'un match. Le Puy avait beaucoup couru en tête dans celui d'hier soir (20-25, 9e 31-33, 14e), au prix d'une grosse débauche d'énergie et d'un mitraillage continu du panneau denaisien, quand Marc Silvert, ce maître tacticien, fit se lever du banc Sauret (27 points à 83 %, 5 passes, 6 fautes provoquées), Brocheray (15 points, 12 rebonds) et Lalugba - bien que ce dernier ne fût pas dans un grand soir.

Deux à trois diables sortant de leur boîte, c'est selon. Les autres, tous les autres, avaient fait le job jusque-là, permettant à Denain de ne jamais perdre de vue la ligne de flottaison. Seulement, au moment où ces gars-là entrèrent, le match bascula de manière irrémédiable (45-35, 19e).

Les Auvergnats, à la faible profondeur de banc il est vrai, avaient beaucoup tiré sur la corde, et ils le payèrent dans les grandes largeurs en fin de partie, soudain impuissants à endiguer les déferlantes. Leurs dernières forces, ils les avaient jetées dans la bataille du troisième quart-temps. Elle fut rude cette bataille pour les nerfs du public de la salle Jean-Degros qui ne pouvait se résigner à vivre deux années de suite la même mésaventure. Les joueurs eux-mêmes ne s'y étaient pas préparés. « Il n'était pas question de perdre », dira par la suite Antoine Belkessa.

Dans cette période charnière, il y eut toujours un Sauret, voire un Belkessa justement, pour contrarier les plans de Cortey, Pistre et Guillarme. Dans cet éloge final, chapeau bas au meneur de jeu voltairien, immense hier soir et surtout présent à chaque fois que l'instant le réclamait. À 56-51 (27e) puis à 62-57 (30e), c'est lui qui sut trouver la clé pour faire en sorte que ce match piège ne se referme pas sur les doigts denaisiens.

Sébastien Chédozeau

DENAIN - LE PUY : 94-68 (23-25, 25-15, 17-17, 29-11).

Salle Jean-Degros. 1 000 spectateurs. Arbitres : MM. Adam et Thepenier.

- DENAIN : 33 tirs réussis sur 70 tentés, dont 10/23 à trois points 18/27 aux lancers francs 47 rebonds (Brocheray 12) 12 passes (Sauret 5) 8 interceptions (Sauret 3) 21 balles perdues 22 fautes. - Cinq de départ : Minet 15, Sauret 27, Quincy-Jones 5, Lalugba 1, Brocheray 15 puis Belkessa 9, Gacko 10, Mihalic 9, Bruyère 3, Hersin. Entraîneur : Marc Silvert.

- LE PUY : 24 tirs réussis sur 65 tentés, dont 7/24 à trois points 13/19 aux lancers francs 29 rebonds (Cabarkapa 12) 12 passes (Cortey 5) 9 interceptions (Pistre 3) 18 balles perdues 25 fautes (un joueur éliminé, Guillarme). - Cinq de départ : Cortey 10, Pistre 9, Sene 10, Guillarme 12, Cabarkapa 15 puis Soliman 12, Gueye, Gitenait. Entraîneur : Olivier Hirsch.

> Source : La Voix du Nord.

 

Le Puy est tombé

Les Ponots ont bien résisté notamment dans le premier quart-temps avant de sombrer.

Angers BC l’a fait la saison dernière en venant chercher dans le chaudron denaisien son billet pour le Final Four, les Ponots avaient l’ambition d’en faire autant.

Face à la défense individuelle demi-terrain, Le Puy avait quelques difficultés à s’exprimer, mais tenait la route par Cortey et Pistre qui répondaient à Sauret (6-5, 3e puis 6-7, 4e). Le match était lancé sur de bonnes bases, dans une ambiance des grands soirs : (13-13, 5e). C’est là que Guillarme envoyait deux missiles : (13-19, 6e), mais

Le Puy ne profitait pas assez des maladresses locales, virant tout de même en tête la première période : (23-25, 10e). Denain tentait de prendre le jeu à son compte, mais Cortey et ses équipiers ne l’entendaient pas de cette oreille et menaient toujours le bal : (31-33,14e).

Malgré la chaleur du chaudron denaisien, il n’y avait pas de temps mort et la partie était toujours bien rythmée. Soliman et Guillarme avaient déjà trois fautes personnelles (15e) et Denain reprenait le pouvoir par Brocheray bien décidé à ne pas subir : (39-33, 16e puis 43-35,18e). Au repos (48-40) tout était encore possible mais il allait falloir montrer autre chose surtout au niveau de l’efficacité (35% contre 53 % pour Denain) et du rebond (15 prises contre 19).

Mêmes acteurs, même scénario à la reprise avec des Denaisiens qui prenaient plus l’ascendant : 52-40 (23e), alors que Guillarme écopait de sa quatrième faute personnelle. Après vingt belles minutes la rencontre tombait un peu dans la monotonie avec des contacts de plus en plus rugueux et un basket brouillon. Toutefois Guillarme entretenait l’espoir : (56-51, 28e) mais l’intenable Sauret se montrait encore à son avantage : (62-53, 29e, 65-57, 30e).

Les espoirs s’amenuisaient, mais il allait falloir tout donner dans l’ultime période. Cela n’en prenait pas le chemin (70-57, 32e) et bien encouragés par leurs fidèles supporters, les Denaisiens poussaient encore et encore pour finalement empocher leur billet pour le Final Four de Bordeaux.

> Source : Le Progrès.

 

Denain et Saint-Etienne au Final Four

Denain-Voltaire (2e) - Le Puy (9e) : 94-68
Il n'y a pas eu photo dans le Nord. Très logiquement, le numéro deux de la saison s'impose facilement après avoir fait le trou dans le second quart temps (25-15). Julien Sauret a été exceptionnel (27 points à 10/12, 5 pds et 3 rebonds pour 30 d'eval en 27'). 

Saint-Quentin (4e) - Saint-Etienne (7e) : 89-91
"Upset" du CASE chez le SQBB. Pourtant, l'excellent ailier picard Keonta Howell avait le shoot de la victoire au bout des doigts au buzzer mais son shoot n'est pas entré dans le cercle. Comme à son habitude, l'ailier fort Djorje Petrovic a scoré (29 points à 9/15 et 4 rebonds pour 24 d'eval en 29'). Il faut dire que le meneur Benjamin Thomas l'a bien aidé (23 points à 9/13 et 4 pds pour 20 d'eval en 38'). 

Etendard de Brest (5e) - Sorgues (6e) : 83-79

Lors du Final Four à Bordeaux la semaine prochaine, les demi-finales seront donc :

Angers - Saint Etienne

Denain - Brest

> Source : Catch and Shoot.

Commenter cet article