NM1 ou Pro B : le feuilleton de l'été se poursuit...

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

CNOSF.png

 

Le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) a donc rendu son verdict en cette fin de semaine : le CASE est apte à la Pro B selon lui. Mais tout n'est pas fini pour autant, Denain a en ses chances aussi. Complexe cette affaire-là, qui peut durer encore fort longtemps...

Ci-dessous, retrouvez l'article de la presse locale paru ce jour.

 

Revue de presse

 

Le CNOSF éloigne Denain-Voltaire de la montée en Pro B

Dans le cadre de la procédure de conciliation entre Saint-Etienne et la Fédération française de Basket, le CNOSF a rendu son avis, consultatif, en faveur du club stéphanois. « À la FFBB qui refusait la montée au Case, craignant pour sa pérennité financière, le CNOSF a répondu par la négative, estimant que le Case a bien respecté l'encadrement de sa masse salariale, imposé par la DNCG le 15 juillet 2010 », indique Saint-Etienne sur son site internet. Il reste désormais à connaître la décision de la Fédération, de suivre ou non l'avis du CNOSF. Alors que tous les calendriers sont gelés en attendant de connaître l'épilogue de cette affaire, la FFBB va-t-elle vouloir pousser plus loin l'affrontement ? Elle s'était montrée très virulente à l'égard du CASE l'accusant publiquement d'avoir trafiqué ses comptes pour passer devant la DNCG. Une accusation que le club n'a jamais démentie d'ailleurs. Après avoir dénoncé des pratiques douteuses, peut-elle maintenant se déjuger et accepter la décision du CNOSF ?

On devrait en savoir plus lundi. De leur côté, les dirigeants denaisiens ne peuvent que regarder cette passe d'armes, eux dont le sort est lié à celui de Saint-Etienne. Si le CASE ne monte pas, c'est Denain qui accède à la Pro B. « On essaie de s'informer et de comprendre, tout en maintenant les contacts avec les joueurs. Nous, on a accédé à toutes les demandes, notamment pour les budgets de Pro B », indique l'entraîneur Marc Silvert.

On n'est peut-être pas au bout de tous les rebondissements. Si la Fédé ne suit pas le CNOSF, Saint-Etienne fera appel devant le TAS. Si la Fédé accepte, la Ligue Nationale de Basket, dont dépend la Pro B, peut elle aussi refuser l'engagement de Saint-Etienne... qui se pourvoirait devant le CNOSF... Un sacré feuilleton dont il faudra pourtant vite connaître la fin. heureuse ou pas.

P. G.

> Article paru dans La Voix du Nord de ce jour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article