NM1 (26e journée) : Denain n'a pas tremblé au Centre Fédéral (63-90)

Publié le par Jean-Philippe

Denain - Brest 01

(Crédit photo : Cyrille B.)

 

> Voici un bref résumé de la 26e journée de NM1 (article également consultable sur Catch & Shoot).

 

Il fallait bien que ça arrive un jour ! Ce samedi soir, lors d’un périlleux déplacement sur le parquet de l’Etendard de Brest, les JSA Bordeaux ont craqué offensivement, n’enfilant que 56 petits points en 40 minutes… contre 76 pour Brest : 20 points d’écart, un monde pour un solide leader comme les Girondins. Dans cette rencontre phare de la 26e journée de NM1, Staelens et Doreau ont largement contribué au succès de leur équipe ; en face, seul Dardaine et peut-être Ford sous les paniers ont répondu présent. Insuffisant. Après le dauphin Denain, Brest se paie désormais la tête du leader. Les Bretons deviennent progressivement, avec Denain, les principaux prétendants au 2e ticket pour la Pro B.

Le dauphin ne coule pas

De son côté, Denain (2e) n’a pas tremblé face au Centre Fédéral. Amadou Gacko (15 pts, 9 rbds) et les siens ont joué un match propre, laissant les jeunes parisiens à distance raisonnable durant toute la rencontre pour s’imposer, au final, 63 à 90. La veille, le 4e du championnat, Angers, avait fait le travail en battant Liévin (82-69).

Les outsiders blésois et stéphanois

Derrière, ça se bouscule toujours au portillon. Blois et Saint-Etienne reste en position d’attente pour décrocher la 5e place en fin de saison régulière, synonyme de match à domicile lors des 1/4 de finale de playoffs. Blois s’est bien sorti du piège tendu par les joueurs de Saint-Quentin et s’impose dans le money-time (74-68) grâce, notamment, à deux paniers décisifs de Kai Willians (dont un primé) dans les derniers instants. Saint-Etienne, pour sa part, domine sans problème Souffelweyersheim (69-45) et continue, discrètement, son petit bonhomme de chemin.

Les grands perdants de la soirée

Parmi les grands perdants de la soirée, nous venons d’en citer un : Saint-Quentin. Mais l’on peut également citer Sorgues, défait assez sèchement par Orchies dans sa salle. Les Orchésiens, dont on ne sait jamais si ce sera un jour « avoir » ou un jour « sans », ont ce samedi soir joué au même niveau des Sorguais durant trois quart-temps avant de claquer un 20-5 dans les dix dernières minutes (score final : 73-59). Autre grand perdant : Challans qui vient de perdre face à Roche la Molière (68-75). Etonnant ? Pas tellement. Les Rouchons n’ont plus la pression et désirent coûte que coûte offrir une fin de saison exceptionnelle à leurs fidèles supporters avant, sans doute, de retourner en NM2.

Les autres rencontres

Dans les deux dernières rencontres, à noter la victoire importante de Denek Bat sur Le Puy, 98 à 93. Malgré le retour des Ponots en fin de match, les joueurs d’Anglet ont fait le travail, revenant ainsi à un point du Puy, premier non reléguable. La bataille pour le maintien risque d’être palpitante ! En revanche, pour le GET Vosges, ça sent le roussi : battus à Saint-Chamond, les Vosgiens sombrent chaque week-end un peu plus.

 

Le classement après 26 journées :

1. Bordeaux 48, 2. Denain 45, 3. Brest 43, 4. Angers 42, 5. Blois et Saint-Etienne 41, 7. Sorgues et Saint-Quentin 40, 9. Saint-Chamond et Challans 39, 11. Orchies, Souffelweyersheim et Le Puy 38, 14. Denek Bat 37, 15. Liévin 36, 16. GET Vosges 34, 17. Roche la Molière 33, 18. Centre Fédéral 30.

Commenter cet article