Nils Gouacide : « On est bien ensemble »

Publié le


C'est donc reparti pour l'aventure en championnat de NM1. Ce soir, face à Châlons, les partenaires de Nils (photo VDN) ont leur destin entre leurs mains pour continuer leur chevauchée fantastique dans le trio de tête. Un portrait de notre pivot de chic est d'ailleurs paru aujourd'hui dans la presse locale, je vous laisse le découvrir.
Rendez-vous ce soir pour le match contre Châlons. Soyez nombreux pour supporter nos joueurs et notre équipe, qui a toutes les chances de remporter son 9e match de la saison en douze rencontres. Et rendez-vous ce soir sur ce site pour le "live"... ça c'est pour ceux qui n'ont pas la chance d'être à la salle Jean Degros ce soir !
ALLEZ VOLTAIRE !!!


Nils Gouacide à l'aise dans son basket, ambitieux pour l'équipe de Denain

Arrivé cet été à Denain en provenance de Quimper (Pro B), Nils Gouacide est le pivot que Marc Silvert attendait pour boucler son recrutement.

Les deux hommes se connaissent bien pour s'être croisés il y a cinq ans, à Beauvais. Au terme d'une saison alors délicate, ils sont restés en contact. « Quand Marc Silvert m'a appelé, en juin, j'ai demandé un peu de réflexion, mais je n'ai en fait pas trop hésité : je voulais voir autre chose et surtout avoir plus de temps de jeu, c'est ce qu'il me proposait. Alors j'ai dit oui », résume Nils Gouacide. Pas fâché d'avoir quitté la Pro B ? « Non. Le niveau de Nationale 1 en est très proche, on peut le vérifier. Et quand on a envie de jouer... » L'envie est là, c'est évident, les stats la démontrent un peu plus encore : Nils Gouacide joue en moyenne vingt et une minutes par match, accroche, toujours en moyenne, trois à quatre rebonds. De quoi donner le moral à ce grand garçon de 2,05 m, soucieux de toujours travailler pour s'améliorer sans pour autant ne vivre que dans le basket.
Ouverture

Eh oui, là où certains se cloisonnent entre MP3, NBA et console de jeu, le joueur denaisien découvre son environnement, suit les résultats des autres équipes, s'intéresse à d'autres sports. Et il a même assisté à VA-OM, il y a quelques semaines. « J'aime le foot, c'est vrai. Je crois même que si je n'avais pas été basketteur j'aurais joué au foot, sourie Nils Gouacide. Je suis allé voir le match VA-OM parce qu'on jouait le vendredi. Mais ces occasions-là sont rares : on joue en même temps... » Hier soir, Nils Gouacide voulait suivre d'une oreille OM-PSG. Le PSG, une équipe qu'il aime bien sans être un inconditionnel. Mais quand on est né (le 23 février 1984) à Créteil, difficile d'être insensible aux étoiles du Parc des Princes. Mais même s'il aime parler d'autre chose que du basket, le pivot denaisien ne perdait hier pas de vue le match important que joue son équipe ce soir. « Je ne m'inquiète pas plus que cela la veille d'un match, assure-t-il cependant. Petit à petit on est toujours un peu stressé, c'est normal, mais l'important est de rester concentré jusqu'au bout. Nous allons rencontrer une bonne équipe avec un joueur que je connais un peu, Kennedy... » Pas le plus mauvais, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais Nils Gouacide compte sur le sens du devoir et, surtout, sur la cohésion de l'équipe denaisienne : « On est bien ensemble. Les nouveaux joueurs se sont adaptés vite aux anciens, tout le monde suit la façon de faire de Marc Silvert qui, à mes yeux, a sa méthode et a su la faire évoluer depuis que je le connais. On vit bien, la saison a bien commencé et on espère qu'elle finira bien. Mais il faut garder en tête qu'un noyau est en train de se former dans le haut du championnat... ». Denain en est, son adversaire du jour aussi ce qui renforce encore l'intéret du débat : Nils Gouacide qui a l'expérience des matchs à couteaux tirés mesure donc toute l'importance de celui de ce soir. En cas de succès, Denain peut déjà faire un bond en avant qui peut s'avérer capital au moment de compter les points.

Martine Kaczmarek
w Article et photo parus dans La Voix du Nord du samedi 21 novembre 2009.

> Retrouvez l'effectif complet de l'Espé Châlons à travers ce lien : cliquez ici !

Commenter cet article