Maintenant, place à Challans et Angers BC 49...

Publié le


Dernier retour sur la nouvelle victoire de notre équipe, face à Châlons. Deux articles, un dans la presse nordiste, l'autre dans la presse champenoise. Maintenant, toute l'attention des partenaires d'Eddy Morand se porte sur les deux prochaines échéances, à savoir un déplacement périlleux chez le co-leader Challans, puis la réception d'un autre co-leader un peu en baisse de régime, Angers BC 49.
Allez Voltaire !!!


Les Denaisiens remontent sur la plus haute marche

La défaite en coupe de France face à Brest (Pro B) mardi n'a nullement atteint le moral des Denaisiens, ni leurs organismes et Châlons-en-Champagne s'en est rendu compte.
Laurent Corréa en tribune, Voltaire est reparti au front avec l'équipe de début de saison et même s'il a fait l'accordéon avec la marque, il a remporté un succès logique. « Nous avons été accrochés en première mi-temps malgré la confiance du rebond qui nous a permis de développer quelques contre-attaques », avoue Marc Silvert.

Si Denain était juste devant au repos (38-37), « en début de seconde période, les tirs à trois points nous ont fait du bien et ont fait basculer le match. Une victoire tout de même curieuse car nous n'avons eu que trois lancers francs à tirer sur toute la rencontre ». Ces trois lancers en première mi-temps puis plus rien en seconde. Bizarre.

Incompréhension sur la gestion
« Sur la fin de match, après avoir fait le trou, j'ai demandé aux gars de tuer le chrono, à savoir gagner 8 à 9 secondes sur chaque possession, mais jamais je n'ai demandé d'arrêter de jouer comme ils semblent l'avoir perçu. C'est une situation que nous allons devoir travailler. Néanmoins, ce soir nous avons remporté une grosse victoire qui nous permet de retrouver la tête du championnat, avant deux rendez-vous importants : Challans et Angers BC », signale le maître à jouer denaisien.
La 12e journée

Dans le haut de tableau, Liévin (Pierre-Jospeh 26 pts, Adell 27 pts) a donné un sacré coup de pouce à Denain en allant s'imposer chez le premier, Le Puy (83-87). Reims vainqueur (88-60) du Centre Fédéral revient fort alors que Saint-Quentin (Lesieu 24 pts) victorieux (80-66) de Get Vosges, confirme sa belle santé actuelle.

Angers BC qui est revenu de Denek avec le sourire (84-86) s'accroche et possède toujours un match de retard à jouer, tout comme Challans qui n'a pas connu la même joie (76-72) à Blois.

Dans le bas de tableau, alors que la rencontre Longwy - Saint-Chamond a été reportée (suspicion de grippe A), Saint-Etienne vainqueur à Cognac (85-99) poursuit sa remontée avec trois rencontres de retard à disputer.
R. P. (CLP)
w Article et photo parus dans La Voix du Nord du mardi 24 novembre 2009.


Reims grimpe, Châlons dévisse
Alors que les Rémois, vainqueurs des jeunes de l'Insep vendredi, poursuivent leur marche en avant, les Châlonnais ont essuyé une nouvelle défaite à Denain. Ces derniers s'enfoncent au classement mais disposent de deux matches consécutifs à Coubertin pour se reprendre, tandis que le programme des Rcébistes s'annonce plus délicat à négocier.

> Le RCB à l'aise
Les matches contre le Centre fédéral sont toujours périlleux. Bon an, mal an, les jeunes pousses de l'Insep signent trois ou quatre succès. Aussi l'objectif de chaque technicien est de ne pas faire partie des victimes «fédérales».
Mission accomplie pour les Rcébistes qui ont tout de même souffert pendant deux quarts et demi (52-45) avant de finir en trombe (36-15 dans les 15 dernières minutes.
L'intérêt était donc de poursuivre la série avant une fin d'année 2009 périlleuse (voir par ailleurs). Vendredi, les hommes de Laurent Gaudré ont remporté leur 5e victoire de suite. Ils se sont également rassurés sur leur capacité à rester concentrés toute une soirée. Ils se sont satisfaits du rendement de Zydrunas Stankus (27 d'évaluation, 24 pts, 4/5 à trois points), de la solidité d'Hervé Jalce (22 pts en 25') ou encore de la régularité de Julien Bestron (tout près de son double double hebdomadaire - 20 pts et 9 rebonds). Bref, une bonne soirée… à condition de lui donner un prolongement dans les semaines à venir.

> Espé, le trou noir
Battue (73-67) à Denain, l'Espé a manqué l'occasion de se relancer. Les Châlonnais, qui avaient plutôt bien résisté en première mi-temps, ont littéralement dévissé dans le troisième quart perdu (20-8). « C'est un problème récurrent, commentait David Thévenon. On accumule les mauvais choix des deux côtés du terrain. C'est difficile d'avancer dans ces conditions ». Le capitaine châlonnais poursuivait dans une analyse et un constat sans concession. « On perd contre des équipes, des groupes. Aujourd'hui, nous ne sommes pas une équipe. Il faut comprendre que la solution viendra en travaillant ensemble. C'est le collectif qui fera briller les individualités, et pas l'inverse. Nous avons des joueurs talentueux, mais ce talent n'est pas au service du groupe. S'il n'y a pas une prise de conscience rapide, ça va être très compliqué ».
Les hommes de Bertrand Van Butséle ont désormais deux matches consécutifs à domicile pour corriger le tir. Ce n'est pas forcément une chance, comme l'expliquait David Thévenon: «Nous sommes attendus. Dans notre situation, nous avons plus de pression à domicile qu'à l'extérieur.»
Y.D. et N.R.
w Article paru dans L'Union du lundi 23 novembre 2009.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article