Le Puy/Denain : « Un point qui vaut très cher » !

Publié le

Le Puy 03
On avait imaginé n'importe quel scénario, mais alors sincèrement pas celui-là ! Hier soir, au Palais des Sports de Le Puy, notre équipe de Denain-Voltaire a enregistre une seconde défaite de rang face à l'équipe locale. Vaincus de deux petits points à l'aller, les partenaires de Mantas Ruikis, pourtant excellent hier soir, ont perdu d'un point hier soir et ce, à cause d'un seul et même homme : Aba Koita, celui-là même qui avait marqué le panier de la victoire dans les deux dernières secondes à la salle Jean-Degros.
Rien n'est fini dans ce championnat. Denain préserve sa troisième place au classement général puisque les autres outsiders sont également tombés hier soir. Mais notre équipe pointe désormais à deux longueurs de Reims, victorieux de Châlons dans le derby de la Champagne ; et surtout trois longueurs de Le Puy si l'on prend en compte le goal-average particulier entre Denain et les hommes de Jean-Michel Sénégal.
Voici l'article du jour paru dans la presse de la Haute-Loire. La remontée fut belle, mais insuffisante ! Dommage, vraiment dommage car les gars étaient encore une fois exceptionnels......


Revue de presse

Un point qui vaut très cher

Grâce au panier décisif d'Aba Koita, Le Puy repousse un concurrent pour la première place.

Explosera, explosera pas? Après deux prestations indigentes, Le Puy répondait vite aux interrogations. Profitant de la puissance retrouvée de Jovan Stefanov, le co-leader dominait sous le cercle, des deux côtés du terrain (12-3, 4e).

L'adresse extérieure empêchait Denain de sombrer (17-14, 9e). Mais les Nordistes comprenaient rapidement qu'ils n'allaient pas passer la même soirée que samedi dernier (108-74, contre Reims).

Agressivité défensive, adresse dans toutes les positions : les Ponots imposaient leur jeu. Damien Pistre achevait une excellente série (34-20, 14e). Un énorme deuxième quart-temps donnait dix-huit points d'avance au cinq de Jean-Michel Sénégal (52-34, 20e). Inespéré au coup d'envoi.

Impossible de négliger les performances de Jovan Stefanov (12 pts, à 6/7 aux tirs, en 14 min) et Damien Pistre (13 pts, à 3/4 à 3 points, en 16 min).

Marc Silvert, lui, ne pouvait pas se contenter des stats de son nouvel ailier, Mantas Ruikis (5 pts, à 2/7 aux tirs, en 18 min). Ni le Lituanien, ni aucun Denaisien ne jouaient à son niveau réel. Le Puy effaçait la barre des +20, grâce aux 8 points de Damien Pistre, au début du troisième quart (60-39, 23e).

Retour de flammes dans les minutes suivantes… Trop de ballons perdus et Denain signait un 12-0 (60-51, 26e). Enfin dans le tempo.

Les Nordistes se replaçaient à -6, grâce à une bonne période de Mantas Ruikis, auteur de13 pts après la mi-temps (62-56, 27e). Incapables de faire sauter le verrou défensif, les Ponots rataient aussi leurs shoots extérieurs (73-71, 35e). Leur cauchemar lituanien égalisait sur deux lancers (73-73, 36e). Puis, il donnait un mini-avantage à Denain (73-75).

Encore un money time infernal à vivre pour Le Puy. Cette fois, les Auvergnats l'ont bien négocié. À cinq secondes de la fin, ils revenaient de l'enfer (79-78, 40e). Signé Aba Koita. Un succès très important dans la lutte pour la première place. Elle ne devrait pas échapper à Reims ou au Puy.

Romain Brusc

Au Palais des sports, l'ASMB Le Puy bat l'AS Denain Voltaire, 79-78.
Quart-temps : 23-17 ; 29-17 ; 19-29 ; 8-15.
Arbitres : MM. Achéen et Oliot.
- Le Puy : Mansaré (10 points, 3 fautes), W. Sénégal (2 p, 4 f), Cortey (2 p, 4 f), Bennett (8 p, 4 f), Guillarme (12 p, 5 f), Koita (10 p, 4 f), Stefanov (14 p, 2 f), Pistre (21 p, 4 f).
- Denain : Minet (17 p, 3 f), Hasdenteufel, Ruikis (18 p, 2 f), Dussart, Belkessa (10 p, 5 f), Gacko (14 p, 3 f), Bach (5 p, 2 f), Hinfray (1 f), Gouacide (1 p, 5 f) ; Torson (13 p, 2 f).

w
Article et photo parus dans Le Progrès du dimanche 14 février 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article