La saison denaisienne passée au crible avant les playoffs de NM1...

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

IMGP2682.JPG

Bo Lalugba prêt à bondir sur ses futurs adversaires ! (photo : Pascal)

 

 

A défaut d'article (web) sur notre équipe, je vous propose ce lundi un bilan de notre équipe de Denain-Voltaire après les 34 journées de saison régulière. Un bilan plus que positif puisque, hormis le rouleau compresseur bordelais qui était au moins deux tons au-dessus de tout le monde cette saison, Denain est sans conteste la meilleure formation de sa division.

Mais maintenant, place à la "loterie" des playoffs et là, même avec la meilleure équipe denaisienne possible, c'est "une chance sur huit".

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

DENAIN PART EN FAVORI !

Dans le ventre mou des budgets de la NM1, Denain a pourtant rapidement confirmé ses bonnes intentions de la précédente saison en tenant la dragée haute à l'ogre bordelais. Deuxième de la saison régulière, les hommes de Marc Silvert s'apprête donc maintenant à un exercice redouté et redoutable : les playoffs.

Première attaque... 11e défense

C'est tout le paradoxe de notre équipe. Malgré sa 2e place au classement général, Denain a connu beaucoup de haut mais aussi quelques bas (voir ci-après). Du coup, si l'attaque a toujours été son point fort (82,76 points par match), la défense n'a pas toujours été au rendez-vous. En playoffs, notamment face aux Ponots lors des quarts de finale, la défense sera primordiale, on n'en doute point. Voire une clé du match?

23 victoires, 11 défaites

Dans une division aussi "serrée" que la NM1, terminer 2e reste en soi une excellente performance. Denain l'a fait. Certes notre équipe a 11 défaites à son compte. Certes elle n'aurait pas dû perdre certains matchs tels que celui face à Souffelweyersheim en décembre dernier. Certes elle a aussi connu des périodes de "crise" comme en janvier (trois défaites) ou en cette fin de saison. Mais malgré ces revers, Denain-Voltaire a toujours été présent a su préserver son rang de dauphin de la NM1. Ah si Bordeaux n'avait pas été rétrogradé de Pro B la saison dernière, qui sait, peut-être Denain aurait-il terminer premier. Mais les JSA étaient là, et bien là : une belle équipe, pleine de talents. Et Denain s'est magnifiquement accroché...

Lalugba, taille patron

A Denain, un joueur a sans conteste tiré son épingle dans le jeu : Boakai Lalugba. Grand, fort, athlétique, déterminant dans les moments cruciaux, Bo n'a pas déçu, bien au contraire. Dans le top 10 des évaluations de NM1 avec 16,0 de moyenne, l'Américain de Denain a séduit le public de la salle Jean Degros. Ses stats : 15 points de moyenne (64 % de réussite) alors qu'il joue à peine 30 minutes par rencontre, 7 rebonds, 5 fautes provoquées par match, etc. A lui seul, Lalugba peut renverser un match. Et pourquoi pas celui de samedi prochain ?

Un effectif qui tourne bien

Loin d'être la belle petite équipe de Denain qui a gagné son ticket pour la NM1 il y a tout juste deux saisons, notre équipe est devenu, en peu de temps, une grosse ossature, un rouleau compresseur dans sa division. Tout le monde veut battre Denain ! Pour ce faire, Marc Silvert avait trouvé des joueurs de talent ; un talent qui n'est plus aujourd'hui à démontrer. Outre Lalugba, Brocheray a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui : 12 points à 56 % de réussite, 7,3 rebonds et surtout, 14,4 d'évaluation. Trois autres joueurs ont eux aussi un chiffre double en évaluation : Julien Sauret, Frédéric Minet et Desmond Quincy-Jones qui, aussi discret qu'il est, apporte énormément à Denain-Voltaire. N'oublions pas non plus Antoine Belkessa et ses 11 points de moyenne, Jernej Mihalic pour les rotations (et plus si affinité samedi prochain ?) et Amadou Gacko, lui aussi une pièce maîtresse dans le jeu hennuyer. N'oublions pas non plus les jeunes : Alexis Bruyère (formé au BCM, sans conteste un joueur en devenir), Antoine Hersin et Guévin Toto.

Et maintenant : battre les Ponots !

Denain a connu sa saison la plus faste depuis plusieurs décennies. C'est une chose. Maintenant, le club peut encore aller plus loin, plus haut. La montée en Pro B est toujours possible. Simplement, en NM1, le 2e ticket est un peu celui de la lotterie nationale : 3 matchs secs, comme pour une Coupe de France, pour atteindre le Graal. Et cela commence dès ce samedi 21 mai, à 20 heures. Denain reçoit dans sa salle un sérieux concurrent, Le Puy. Un peu sa bête noire aussi. Souvenez-vous : la saison dernière, les deux équipes "promues" en NM1 s'étaient rencontrées en aller/retour : Le Puy l'avait emporté deux fois par le plus petit des scores. Si en décembre, Denain avait fait taire les plus supersticieux d'entre nous (victoire au complexe sportif sur le score de 101 à 93), rebelote le 30 avril dernier : défaite dans la Loire sur le score de 87 à 86. Alors, cette fois-ci, c'est bon ! L'équipe du Puy, on l'aime bien, mais maintenant c'est du sérieux : joueurs, staff, supporters en nombre, tous nous avons rendez-vous avec l'histoire. Celle d'un club qui a envie de renaître, de connaître à nouveau le basket professionnel. Le Final Four est à portée de bras. La Pro B aussi. Et quelque part, il nous regarde aussi : "il", c'est Patrick Roy, le député-maire de Denain, récemment décédé mais surtout supporter de toujours de notre équipe de Denain-Voltaire.

TOUS ENSEMBLE, VENEZ SUPPORTER NOTRE EQUIPE SAMEDI 21 MAI A 20 HEURES !

 

ALLEZ VOLTAIRE !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article