La "perf'" denaisienne saluée aujourd'hui dans la presse !

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Xavier-Gaillou-01.jpg

Xavier Gaillou (photo VDN).

 

Deux articles aujourd'hui, qui permettent de retracer l'excellente performante de notre équipe de Denain-Voltaire face aux Rouennais, vendredi dernier, à la salle Jean-Degros.

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

Denain perturbe déjà l'ordre du championnat

Denain a frappé un grand coup face à Rouen, favori annoncé pour la montée en Pro A. Sans complexe après être passés à deux doigts (ceux de Boris Diaw) de la victoire à Bordeaux la semaine précédente, les hommes de Marc Silvert ont presque donné la leçon. « On a manqué d'humilité, pointait Michel Veyronnet, le coach normand. On n'a pas fait ce qu'il fallait faire dans la dureté défensive. » De leur côté, les Denaisiens ont été impeccables, jouant presque à la perfection leur jeu défensif extrêmement perturbant. Suivant la bannière d'un Juwann James énorme (18 points à 9/11, 11 rebonds, 4 passes, 8 fautes provoquées et 27 d'évaluation), ils ont martyrisé la raquette rouennaise. « On a marqué des paniers faciles en dessous en première période et ça nous a permis d'être devant tout le temps », souligne le capitaine, Frédéric Minet.

La conquête de ce premier succès en Pro B a bien failli pourtant s'enrayer alors qu'on attaquait les cinq dernières minutes. La « zone-press » tout terrain de Rouen a perturbé les Denaisiens qui en ont bafouillé leur basket, perdant tout leur avantage (de + 10, 35e, à + 2, 39 e).

« L'équipe est jeune, plaide Marc Silvert. Elle a encore besoin de maturité. Il y a beaucoup de travail à faire. Mais elle a du coeur et beaucoup de solidarité. Toutes les équipes passeront une mauvaise soirée ici, les gars sont déterminés. » Denain n'aura donc pas gambergé longtemps alors qu'on lui promet l'une des deux dernières places en fin de saison. « La confiance est la clé du succès », martèle le coach, qui a vu ses joueurs en prendre une sacrée dose. Important avant un derby costaud au Portel vendredi.

DENAIN - ROUEN 81-74 (26-23, 19-17, 12-11, 24-23) Arbitres : MM. El Faiz et Roux ; 1 500 spectateurs environ.

- DENAIN • 27 paniers sur 54 tirs (50 %), dont 4/14 à trois points (29 %), 23/29 LF, 38 rebonds (James 18), 14 passes décisives (James 4), 7 interceptions, 1 contre, 17 balles perdues, 27 fautes provoquées (James 8), 12 fautes. Minet 13, Brocheray 2, Rohnert 16, James 18, Rossiter 18, puis Kanté 3, Gaillou 6, Naji 2, Bruyère, Mubarak 3.

- ROUEN • 28 paniers sur 69 tirs (41 %), dont 9/23 à trois points, 9/15 LF, 35 rebonds (Dunn 13), 16 passes décisives (Poupet 5), 11 interceptions, 3 contres, 14 balles perdues, 12 fautes provoquées, 28 fautes. Siggers 16, Poupet 3, Bronchard 9, Thioune 3, Rupert 15, puis Chelle 14, Patiejunas, Maizeroi, Dunn 14..

> Source : VDN (texte et photo). 

 

La perf’ du promu denaisien

Denain a empoché sa première victoire en PRO B face à Rouen, équipe au budget le plus élevé du championnat. Après avoir échoué sur le fil à Bordeaux, les Denaisiens confirment qu’ils sont au niveau. Dire que le magazine de la Ligue Nationale de Basket ne leur donnait que 30% de chances de gagner ce match. Avec Juwann et Rossiter impériaux dans la raquette, Denain n’a pas tremblé alors que Rouen était revenu sur ses talons (71-70, 39’). Le jeu séduisant produit par les hommes de Marc Silvert a complètement charmé les spectateurs de la salle Jean Degros.

Une défense perturbante

Les deux équipes sont tout de suite dans le match et se rendent panier pour panier (28-28, 13’). Le ballon circule bien en attaque côté denaisien, Rouen a plus de mal à trouver des solutions. La défense denaisienne fait déjouer Patiejunas and Co. Spectaculaire Juwann est aérien au rebond et marque sur une claquette (45-39, 19’). Denain reste en tête au tableau d’affichage et y prend ses aises (57-49, 28’). Denain provoque des fautes et par conséquent des éliminations : 5 fautes au meneur Patiejunas transparent (0 point, -3 d’évaluation) à la 34’. L’ambiance est au sommet sur un nouveau panier de Juwann (69-59, 35’). Rouen tente alors le tout pour le tout avec une presse et ça marche. Bronchard permet aux Rouennais de recoller (71-70, 39’). Denain garde sa sérénité, Rouen multiplie les fautes. Sur la ligne des lancers, Minet ne tremble pas. Le public debout peut acclamer les Denaisiens, ils ont fait forte impression.

« On n’a pas peur »

Michel Veyronnet l’entraîneur rouennais n’y va pas par quatre chemins, « on a été mauvais, on a manqué d’humilité. Denain mérite la victoire, il a montré de l’envie pour scalper une grosse écurie. Il faut se regarder dans la glace, la dureté défensive est restée dans le vestiaire. Il y a bien eu un sursaut d’orgueil dans les dernières minutes, mais on a manqué d’intelligence de jeu. Se faire battre par un promu… ».
Son homologue denaisien, qui fut également son adversaire quand il était joueur, ne s’enflamme pas, « le +10 (69-59, 35’) doit être rédhibitoire et il ne l’est pas. L’équipe est jeune et a besoin de maturité, il y a encore beaucoup de travail ». Marc Silvert souligne les qualités de cœur et de solidarité de ses joueurs. « Toutes les équipes passeront une mauvaise soirée ici ».
Le capitaine Frédéric Minet sait que la route vers le maintien est encore longue, « la plupart des joueurs ne connaît pas la PRO B, mais on n’a pas peur, on sait qu’on a le niveau, il faut continuer comme ça. La défaite à Bordeaux était frustrante, c’était important de gagner ».
Un autre défi attend les Denaisiens vendredi au Portel, un derby chaud en perspective.

>> Retrouvez l'interview de Xavier Gaillou (en bas de page) : cliquez ici !

> Source : va-infos.fr.

Commenter cet article