Jason Bach : l'ancien Spinalien de retour au Get Vosges pour gagner !

Publié le

Bach-07

 

Avant la trêve hivernale de trois semaines, notre équipe de Denain-Voltaire a encore deux gros matchs à jouer : Get Vosges ce week-end à l’extérieur, puis l’étonnante équipe de Saint-Chamond samedi prochain à la maison. Get Vosges, donc, est au menu de ce samedi pour les partenaires de Jason Bach et Laurent Corréa (qui, pour rappel, évoluaient encore tous les deux la saison dernière dans l’équipe vosgienne). Une équipe qui peine pour l’instant en championnat, mais qui peut s’avérer dangereuse et dont il faudra se méfier ardemment. Je vous laisse découvrir le portrait de Jason, qui vient de paraître dans Vosges Matin. Un portrait complet, intéressant, instructif, sur l’homme bien sûr et sur ses ambitions avec notre club.



Bach is back
Portant désormais le maillot de Denain, Jason Bach sera de retour samedi à Epinal mais il n'entend pas faire de cadeau au GET Vosges.

Il aura passé deux ans à Epinal. Deux années dont il affirme avoir conservé "de bons souvenirs."

Mais la page vosgienne de sa jeune carrière s'est tournée durant l'été dernier. Lorsque l'Alsacien de 22 ans a décidé de mettre le cap sur le Nord. Et ce même si le GET Vosges n'était pas opposé à l'idée de le conserver un an de plus. Mais Jason Bach n'avait pas caché sa contrariété suite au changement de coach à Epinal, Philippe Maucourant laissant sa place à Olivier Hirsch.

"Je n'avais aucun a priori sur le nouvel entraîneur du GET Vosges mais ce dernier ne pouvait pas m'assurer que je jouerais uniquement sur le poste 3, celui d'ailier, qui est le poste que je préfère" indique Jason Bach. Qui s'était mis à sonder le marché avec son agent. "L'objectif était de trouver un club de Pro B. Mais à ce niveau-là, il y avait peu d'ouvertures au printemps dernier. Il aurait fallu attendre un peu pour espérer trouver une place dans un roster de Pro B. Moi je préférais être fixé rapidement."

Est alors arrivée la proposition de Denain, promu en Nationale 1. "Laurent Trachman, le coach denaisien, était intéressé par mon jeu et me proposait le poste d'ailier. J'ai tout de suite accepté sachant en plus que le club était ambitieux et pensait à la Pro B dans les années à venir."

Jason Bach prend donc la direction de Denain. Où une première surprise l'attendait puisque Laurent Trachman avait été débarqué au profit de Marc Silvert. "Bien entendu, ce changement m'a un peu perturbé. Je ne savais pas trop si le nouveau coach avait les mêmes impressions sur moi. S'il comptait m'accorder la même confiance. Mais par la suite, j'ai eu Marc au téléphone et j'ai été rassuré."

33 minutes par match sur le parquet

L'ex-Spinalien sera d'autant plus rassuré que Marc Silvert va rapidement faire de Bach l'un de ses joueurs majeurs. Au point qu'après 14 matchs, Jason Bach est le joueur de Denain ayant passé le plus de temps sur le parquet (33 minutes par match en moyenne). " C'est vrai que cela se passe bien pour moi. Le coach me fait confiance et surtout je joue sur mon poste d'ailier. Où j'ai retrouvé mes marques."

Estimant ne pas avoir vraiment modifié son jeu, Bach continue à faire apprécier son adresse naturelle (12,9 pts de moyenne avec notamment 44 % à 3 pts). Une efficacité qui est pour beaucoup dans le bon début de championnat des Nordistes (3e place avec 10 victoires pour 4 défaites). Un début de saison qui ne fait que renforcer l'impression de Jason Bach d'avoir fait le bon choix en optant pour Denain. " Au départ, l'objectif était d'obtenir un maintien tranquille voire d'atteindre les play-off. Mais au fil des résultats, l'ambition est logiquement montée d'un cran. Si le staff technique et les joueurs gardent les pieds sur terre, les dirigeants deviennent un peu plus exigeants."

Disputant toutefois sa 3e saison en Nationale 1, Bach est à même de tempérer les ardeurs de ses coéquipiers. "La saison de N1 est très longue. Encore plus cette saison avec les play-off. Pour jouer la montée en Pro B, il faut nécessairement jouer la première place. Car les play-off seront très aléatoires."

Dans un championnat très dense, chaque faux pas sera rédhibitoire. Les équipes de tête sont donc dos au mur chaque week-end. Cela sera le cas pour Denain demain soir à Epinal. " On s'attend à un match difficile car le GET est en mauvaise posture et doit prendre des points" indique Jason Bach. Dont l'idée de jouer dans un palais des sports qu'il connaît bien lui apparaît comme "sympa".

Pour Bach, cela sera "l'occasion de revoir des gens que j'ai appris à apprécier." Ces personnes apprécieront sûrement un peu moins les tirs à 3 points que risque de réussir l'ex-Strasbourgeois. Qui sera à surveiller comme le lait sur le feu par la défense vosgienne. Car un Bach en réussite, cela peut faire des dégâts. Le public vosgien peut en témoigner.

Ph.N.

Correa l'intermittent

Laurent Correa jouera-t-il lui aussi face au GET Vosges demain soir ? Rien n'est moins sûr. Pourtant, l'ex-gétiste, qui a rejoint Denain en même temps que Jason Bach, n'est plus blessé. Sa blessure au pied, qui l'avait fait rater tout le début de saison est terminée. Mais puisqu'il n'est pas encore à 100 % et puisque Denain n'a qu'un seul joueur de moins de 21 ans dans son effectif, Correa est parfois contraint de laisser sa place dans le roster nordiste.

w Article et photo parus dans Vosges Matin du jeudi 10 décembre 2009.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article