Face à Brest (20h) : assurer la 2e place et préparer les playoffs

Publié le

Coupe de France 08

Après la victoire écrasante hier soir de Bordeaux sur Blois (88-58), on sait quasi-officiellement qui sera champion de NM1 et montera donc directement en Pro B la saison prochaine. Du coup, même si mathématiquement les partenaires de Frédéric Minet peuvent encore "espérer", notre équipe de Denain-Voltaire a sans doute moins de pression sur les épaules et peut dorénavant préparer les playoffs du mois de mai. A commencer par la belle affiche proposée ce soir, puisque Denain reçoit l'une des équipes en forme du moment : Brest.

Soyez nombreux à venir supporter notre équipe ce soir !

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

Denain peut quasiment assurer sa deuxième place ce soir

Les gros morceaux s'enchaînent pour les Denaisiens. Après Blois, c'est un autre postulant à la montée qui se dresse devant eux. Face à Brest, il faudra se servir des enseignements du week-end dernier pour l'emporter et peut-être sceller la deuxième place du championnat.

1 D'où viennent les difficultés ?

Face à Blois samedi dernier, Denain a subi sa quatrième défaite en 2011 en 8 matches (contre 2 en 16 matches en 2010). Pas forcément ce qu'on attend d'un candidat déclaré à la première place. Si les dernières défaites portaient des germes communs (maladresse à trois points essentiellement), celle-ci est différente. Et Marc Silvert avait finalement peu de choses à reprocher à son groupe. « On est tombés sur la plus grosse équipe qu'on ait jouée depuis le début. Blois, avec ses deux nouveaux Américains, n'est pas loin d'être la meilleure équipe de N1. » Autant dire qu'il faudra suivre avec attention sa fin de saison. Et c'est ce gros collectif qui a surpris Denain. Cette fois, la faille est venue du manque d'agressivité en début de rencontre. « Dans ce type de match, il faut que tout le monde soit au même niveau », assure le technicien denaisien. Face à Brest, ses joueurs ne pourront pas invoquer l'effet de surprise.

2 La première place toujours d'actualité ?

Denain n'a plus toutes les cartes en mains. Il faut compter sur des erreurs bordelaises. Les deux prochains matches devraient permettre d'être définitivement fixés. Bordeaux jouait des Blésois remontés hier puis iront à Brest. « Si Bordeaux gagne ces deux matches, la première place lui est promise. S'il n'en gagne qu'un, ce sera dur d'aller les chercher », remarque le coach de Voltaire. « Il faut voir comment ils vont digérer la blessure de Driss (pour trois semaines), leur première depuis le début de saison. » Il s'accroche pourtant toujours à cet infime espoir de « décrocher le premier ticket, celui qui est le plus beau », et qui évite surtout la loterie des play-offs, « où on finit 34 matches de championnat par deux matches de coupe. »

3 Faut-il reconsidérer la fin de championnat ?

Plus on s'approche des play-offs, plus l'intensité va augmenter. Marc Silvert sait aussi que les renforts effectués chez ses adversaires ont réduit la marge de son équipe. Pas de changement de stratégie à prévoir pourtant, « on s'inscrit dans la continuité des 34 matches. On veut faire le meilleur parcours possible. » Il a surtout bien vu qu'il n'est pas arrivé au bout de l'exploitation du potentiel de son groupe. « On n'est pas au taquet. Il y a plein de choses à faire pour progresser, l'équipe n'a pas encore donné le meilleur d'elle-même. » Les récentes désillusions le prouvent, alors que de l'avis du coach, le groupe gagne en solidité interne.« Les gars sont de plus en plus solidaires. Ils font les efforts. Quand on voit le troisième quart temps contre Blois (10-21), où on les a pris à la gorge, je suis confiant sur la capacité du groupe à progresser dans les deux derniers mois et demi. »

4 Le match contre Brest est-il un tournant ?

La deuxième place est en jeu ce soir. « Si on gagne, on les met à quatre matches, la deuxième place sera assurée. Si on perd, on leur laisse une chance de revenir. Mais 2e, 3e ou 4e en play-offs, ce n'est pas très différent. Le deuxième ne bénéficie pas d'un réel avantage. Ce qu'il faut, c'est être dans les cinq premiers. »

Philippe Guilbaud 

DENAIN (2e, 42 points) - BREST (3e, 39 points), ce soir à 20 h, salle Jean-Degros.

Entrée : 5 €.

25e journée. Aller : 73-76.

w Article paru dans La Voix du Nord du samedi 5 mars 2011.

Commenter cet article