Destination Le Puy pour viser toujours plus haut !!!

Publié le

Dussart-02

Périlleux déplacement de notre équipe de Denain-Voltaire en ce samedi 13 février 2010. Un "13" qui pourrait porter chance à l'une des deux équipes : Le Puy (1er) qui reçoit les partenaires de Rémi Dussart (3e, photo VDN). Le destin de ces deux équipes, le tournant du championnat 2009/2010 pourrait se jouer ce soir ! Croisons tous les doigts et espérons une nouvelle victoire des protégés de Marc Silvert.
Aujourd'hui, outre les articles de presse, la presse nordiste propose également une petite interview d'Amadou...
ALLEZ VOLTAIRE !!!


Revue de presse

Denain se déplace au Puy avec un sacré esprit de revanche
Denain boucle ce soir son délicat enchaînement de trois rencontres-pièges. Après Boulogne et Reims, le périple s'achève au Puy. Un voyage périlleux où Voltaire a tout à gagner et peut-être tout perdre.
Une chose est sûre, les Denaisiens s'y rendent avec un sacré esprit de revanche. 
« Le match aller, ils l'ont encore au travers de la gorge », cite Marc Silvert. Il est vrai que Voltaire avait ce soir-là subit sa première défaite de la saison (sept depuis)et cela ne s'était pas joué à grand-chose. A égalité (78-78) et 1" 7 à jouer, les Ponots, balle en mains en touche, avaient joué la dernière possession avec brio, Koita crucifiant la défense locale (78-80). « Nous avons revu cette rencontre à la vidéo et il en ressort que nous n'avions pas fait un grand match, surtout avec 19 balles perdues. » Le pression sera aussi sur les épaules des deux formations. Si Denain doit absolument gagner pour ne pas laisser un leader prendre trop d'avance, Le Puy a de son côté vu revenir tous les poursuivants en perdant samedi dernier à Blois. « Ils en ont déjà perdu trois à la maison, ils ont donc le couteau sous la gorge. Cela va donc être un gros morceau. Mais si nous rééditons notre prestation de la semaine dernière face à Reims avec le même tempo, la même application, la même implication, nous avons nos chances. D'ailleurs, nous n'avons pas d'autre choix car en cas de défaite nous repartons à deux points plus le goal-average négatif », remarque le coach denaisien.
Les équipiers de Manu Hinfray ont donc quarante minutes pour refaire leur handicap. Pour cela, il va falloir avoir un oeil tout particulier sur Mansaré, très à l'aise (21 points) dans le premier acte, Koita le bourreau (64,7 % à 2 points depuis le début de saison), sans oublier Stefanov, Cortey (4,5 passes décisives), Pistre et autre Guillaume. C'est une vraie bataille qui attend les Denaisiens. Marc Silvert n'a pas encore retenu son groupe, mais sait qu'il pourra compter sur tout son monde même si Nils Gouacide est un peu souffrant. Quant à Eddy Morand, qui a été expulsé la semaine dernière en compagnie du Rémois El Amrani (17e), aucun rapport n'ayant été fait par les arbitres, il n'est donc pas suspendu et est potentiellement partant pour ce choc en Haute-Loire.
Dans cette 22e journée, Denain aura un oeil également sur un autre choc entre Reims et Châlons-en-Champagne, tout en espérant que Boulogne lui donnera un petit coup de pouce en battant Challans. Quelle journée !
R. P.

LE PUY (1er, 36 points) - DENAIN (3e, 35 points), ce soir à 20 h. 22e journée. Aller : 78-80.

Amadou Gacko, intérieur de Denain-Voltaire
> Comment trouvez-vous l'équipe de Denain-Voltaire version 2009-2010 ?
« C'est une grosse équipe avec de bonnes recrues et des étrangers qui se sont intégrés malgré la barrière de la langue. Il y a une bonne cohésion, une bonne ambiance tant sur le terrain qu"à l'extérieur. »
> Avec les résultats de la semaine dernière, la première place est encore plus d'actualité ?
« C'est vrai que nous sommes toujours bien en course. Nous ne sommes pas décrochés et face au Puy, c'est un grand rendez-vous. Mais attention, il y aura encore de gros morceaux, notamment à l'extérieur, donc prenons match par match. »
> Comment battre Le Puy ?
« En essayant de reproduire le match de vendredi dernier face à Reims. En étant sérieux, concentrés, mais surtout, en respectant les consignes. Au complet, on peut passer et il y a de la revanche dans l'air. »
Propose recueillis par Robert Place (CLP)

w Articles et photo parus dans La Voix du Nord du samedi 13 février 2010.


Virage dangereux
C'est un match à pile ou face qui se profile : Le Puy serait bien inspiré de gagner.
L'objectif de l'ASMB Le Puy reste le même : décrocher le pompon en fin de saison. Même si Jean-Michel Sénégal a tempéré son discours. Comme si les deux défaites (73-76 contre Denek et 66-71 à Blois) l'avaient obligé à devenir prudent. « On n'a pas la capacité, en ce moment, de gérer la pression qui accompagne le leader. Tous les week-ends, nous allons négocier des tournants jusqu'à la fin de saison. On va se concentrer sur un match après l'autre. »
N'empêche que celui de ce soir est à quitte ou double. A pile ou face, même, si l'on considère le faible écart qui sépare les Auvergnats de Denain. « Si on gagne, on les laissera à trois victoires compte tenu du goal-average. Mais si on perd, ça deviendra très dur pour nous. Il faudra nous accrocher. Je ne sais pas trop comment réagiraient le club et son environnement. »
Comment ne pas s'inquiéter avant de recevoir Denain, qui a fait exploser Reims en plein vol (108-74), samedi dernier ? Les Nordistes ressemblent à un monstre à neuf têtes, comme les neuf pros de leur effectif. Avec des solutions de rechange à tous les postes et un secteur intérieur très très musclé : Gacko, Gouacide et le jeune Américain Torson (26 pts, 10 rbds et 8/9 aux lancers en 27 minutes, contre Reims).
Tel un club de Pro A, Denain-Voltaire s'est même offert un ailier lituanien, en janvier. A 25 ans, Mantas Ruikis est passé par la fameuse Liga ACB, le championnat espagnol qui fait rêver beaucoup de joueurs français. Dans le Nord, il cartonne à 14,8 pts, 83 % de réussite aux lancers et 4,8 rbds de moyenne, en 32 minutes. « En prenant un très bon joueur, ils prouvent qu'ils ont l'ambition de jouer le haut de tableau. C'est une rotation supplémentaire pour eux », analyse le technicien ponot. Pour stopper la spirale, ses joueurs devront repousser la fatigue. Et jouer comme au bon vieux temps. Avec adresse et beaucoup d'intensité.
« On a été si mauvais à Blois (N.D.L.R : 26/81 aux tirs, soit 32 % et 15 rbds offensifs au Puy, contre 36 rbds défensifs à Blois), que j'espère surtout que les gars fassent un bon match de basket. C'est comme ça qu'on retrouvera la confiance », prédit Jean-Michel Sénégal. Si Jovan Stefanov et Willy Sénégal traînent toujours de petits bobos, Le Puy sera au complet sur la feuille de match.
Romain Brusc

> LES EQUIPES
Le Puy : 4 Mansaré, 5 W. Sénégal, 6 Cortey, 7 Bennett, 9 Guillarme, 10 Gueye, 11 Gitenait, 12 Koita, 13 Stefanov, 14 Pistre.
Denain : 4 Minet, 5 Hersin, 6 Morand, 8 Ruikis, 9 Dussart, 10 Belkessa, 11 Gacko, 12 Bach, 14 Gouacide, 15 Torson.

w Article paru dans Le Progrès du samedi 13 février 2010.

Commenter cet article