Dernière revue de presse après le match Angers-St Léonard/Denain...

Publié le

Torson-10 
Ultime revue de presse après le match ayant opposé Angers EOSL à notre équipe de Denain-Voltaire. Voici donc l'article paru ce jour dans La Voix du Nord...


Revue de presse

Marc Silvert : « Chacun a voulu sa petite friandise et a oublié le collectif »
Les Denaisiens se sont vus un peu trop beaux à Angers-Saint-Léonard. Match en main, ils ont déjoué pour finalement s'incliner et rater un break important au classement.

Vingt-cinq ans que ça ne lui était pas arrivé. Marc Silvert a très peu apprécié de récolter une faute technique en cours de match... à cause de son banc, un peu trop vindicatif. Au plus mauvais moment du match, en plus. « On n'a pas de raison de péter les plombs comme ça, d'être dans la crispation. Pourtant, on leur fait des descriptifs, ils savent comment ils arbitrent, mais ce n'est pas suffisant. » Une faute technique donc, qui succédait à une antisportive, et quelques prises de risques inconsidérées, et le match avait changé de tournure. À 41-56 (25e), « ils se sont dit qu'ils allaient dérouler. On a ouvert la boîte à bonbons et chacun a voulu sa petite friandise. » En 15 minutes, Voltaire encaisse un 41-19, se contente d'un 22 % aux tirs (1/12 à 3 points) et rate 7 lancers francs. ça ne pardonne pas face à un adversaire sans pression, « des joueurs qui s'amusent et certains qui s'enflamment, comme Meignan, sorti du bout du banc, qui nous met un 4/6 à 3 points. »
Le technicien denaisien regrette que ses joueurs n'aient pas continué à appuyer là où ça faisait mal, notamment à l'intérieur où Gouacide et Gacko faisaient la différence. « On n'est pas capable de prendre en compte le rapport de force positif en notre faveur. On manque de lucidité. » Le débriefing, hier soir, a dû être saignant. Et Marc Silvert n'aura pas manqué de pointer du doigt « les intérêts personnels qui négligent l'intérêt collectif. » Sur le terrain, mais aussi dans les coulisses. La semaine dernière, Manu Hinfray ne s'est pas entraîné, après avoir avancé son intérêt, justement, au détriment de celui du groupe. Des mots que n'a pas aimé son entraîneur. « Je lui ai demandé de réfléchir, de prendre du recul avant de se voir et d'en reparler (hier). »
Car c'est en groupe que Voltaire a construit ses résultats cette saison. « Tout n'est pas à jeter sur ce match à Saint-Léonard. Quand on impose notre jeu, ça marche, on l'a vu pendant vingt-cinq minutes. La dérive vient de l'excès d'individualisme. Mais quand on respecte la stratégie, on peut être très dangereux contre n'importe qui. Il faut que la leçon soit retenue. » Avant le déplacement périlleux à Châlons, une bonne remise aux points peut s'avérer salutaire.

Denain rate donc la bonne opération, car la veille, Reims s'était incliné dans sa salle contre Liévin. Le Puy, avec son match en plus, garde donc les commandes d'un championnat de plus en plus indécis à six journées de la fin. Car le trio de tête, voit maintenant revenir Challans à grandes enjambées (un point derrière Denain).
Philippe Guilbaud

ANGERS-SAINT-LEONARD - DENAIN PH : 82-75 (20-27, 15-19, 22-12, 25-17).

Classement (28 matches) : 1. Le Puy 49 points (29 m) 2. Denain 47 pts, 3. Reims 47 pts, 4. Challans 46 pts, 5. Boulogne 45 pts, 6.

Châlons 45 pts, 7. Angers BC 45 pts, 8. Blois 43 pts, 9. Denek 43 pts, 10. Liévin 42 pts, 11. Saint-Etienne 42 pts, 12. Saint-Quentin 42 pts, 13. Angers SL 42 pts 14. Get Vosges 41 pts, 15. Saint-Chamond 39 pts, 16. Cognac 38 pts, 17. Longwy 32 pts, 18. Centre Fédéral 31 pts.
w Article paru dans La Voix du Nord du mardi 30 mars 2010.

Commenter cet article