Déplacement au GET Vosges... pour retrouver la confiance !

Publié le par Jean-Philippe

GET Vosges - Equipe

En route pour de nouvelles aventures, direction : les Vosges ! Vendredi soir, notre équipes de Denain-Voltaire a en effet un gros défi qui l'attend face au GET, une équipe qui a la gnac depuis le début de la saison ! Surtout, les partenaires de Boakai Lalugba devront passer outre leur contre-performance de la semaine dernière : une première défaite en championnat face au promu Souffelweyersheim (81-88). Un beau défi donc, qui sera encore plus beau en cas de victoire denaisienne...

Le GET Vosges est ainsi un candidat sérieux aux playoffs de fin de saison. Malgré leur faux pas à domicile face à Saint-Etienne la semaine dernière (63-66), les hommes de Laurent Mathis ont de sérieux arguments pour venir perturber les plans des Voltairiens. Il faut dire que leur bilan actuel est assez honorables : 6 victoires pour 5 défaites, mais surtout quelques performances à leur actif comme une victoire sur Angers lors de la 3e journée ou encore face à Saint-Chamond (84-77) il y a trois semaines. Mais le club lorrain ne souhaite pas en rester là et voudrait bien réaliser la même performance que son voisin alsacien...

GET Vosges - Danny StrongVendredi soir, notre équipe de Denain-Voltaire devra donc sans aucun doute se méfier de cette surprenante équipe, composée aussi et surtout d'hommes forts pour faire la différence à tout moment. On pense bien entendu, en premier lieu, à un certain Danny Strong, celui-là même qui avait fait il n'y a pas si longtemps de cela la gloire du BCM Gravelines en Pro A ; du haut de ses 35 ans, l'ailier franco-américain tourne encore à 12,6 points, 5,7 rebonds, 2,5 passes et 11,9 d'évaluation en moyenne. Attention aussi, à l'intérieur, Tahirou Sani, grand joueur par sa taille (2m02) mais aussi par son talent (13,6 d'évaluation en moyenne) ; et au pivot américain Zach Gourde (12,8 d'évaluation en moyenne). Au poste d'arrière, Martial Gotagni peut lui aussi être décisif, comme ce fut quasiment le cas la semaine dernière contre les Stéphanois : 12 points, 10 rebonds et 18 d'évaluation lors de cette rencontre !

Sur le plan collectif, GET Vosges est très discret, rarement en haut des classements respectifs... Une attitude qui nous fait quelque peu penser à Souffel, présenté sur ce site jeudi dernier et qui a battu Denain ensuite. Sans conteste, Denain devrait corriger le tir sur un axe principal : les pertes de balles (19,5 en moyenne) Car en face, les Vosgiens sont tout bonnement l'équipe en perdant... le moins (12,5 en moyenne).

Vivement demain soir pour voir de quelle manière nos Denaisiens vont réagir après l'étonnante défaite de la semaine dernière. Aucun doute en tout cas : vexés de ce premier revers, le GET Vosges pourrait pourraient regreter de rencontrer notre équipe en pareille situation... mais les protégés de Mathis useront aussi de leurs propres arguments pour venir à bout de leurs invités de la soirée. Un pronostic ? Bien malin celui qui pourra parier pour la bonne équipe... Une chose est sûre : nous serons tous avec l'ASCDVPH pour retrouver au plus vite le chemin de la victoire !

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Le match

Rendez-vous ce vendredi 19 2010 à 20 heures pour le match opposant GET Vosges à notre équipe de Denain-Voltaire. Le match aura lieu au Palais des Sports d'Epinal (capacité : 1 800 places).

 

L'équipe de GET Vosges

w Les joueurs : Ronald GALETTE (meneur, 25 ans, 1m92), Martial GOTAGNI (arrière, 31 ans, 1m92), Zach GOURDE (pivot, 30ans, 2m05), Tony HOUSIAUX (ailier, 21 ans, 1m99), Yohann JACQUES (intérieur, 20 ans, 2m05), A'nsi LEMA (ailier, 26 ans, 1m86), Maxime NELATON (meneur, 24 ans, 1m85), Tahirou SANI (intérieur, 2m02, ans, 2m02), Danny STRONG (ailier, 1m98, 35 ans), James WADE (meneur, 35 ans, 1m75).

w Le staff : Laurent MATHIS (coach), Geoffroy SELTZER (assistant coach).

 

A la découverte d'Epinal...

GET Vosges - EpinalSource Wikipédia.- Au sud de la Lorraine, à proximité de la Belgique, du Luxembourg, de l'Allemagne et de la Suisse, Epinal bénéficie d'une situation privilégiée au coeur de l'Europe, aux confins de la Banane bleur. Epinal est située à 380 km à l'est de Paris, 70 km au sud de Nancy, 135 km au sud-ouest de Strasbourg et 81 km au nord-ouest de Mulhouse.

Epinal est traversée par la Moselle. La ville se trouve dans un couloirs creusé par cette dernière dans les couches de grès vosgien reposant dans le soubassement granitique du massif des Vosges. Le granite clair porphyroïde affleure au fond de la vallée de la Moselle. La largeur de la vallée est d'environ 750 m.

La ville est entourée de plateaux plus ou moins arrondis avec une pente relativement marquée notamment sur la rive droite. La pente est parfois échancrée par des vallées secondaires comme la rue Saint-Michel et le faubourg d'Ambrail au nord. L'altitude au niveau de la Mosalle au centre de la ville est de 324 m. A l'ouest (rive gauche), les plateaux s'élèvent jusqu'à une altitude de 360 à 440 m et pour l'est (rive droite), ils atteignent une altitude de 360 à 470 m. La vallée de la Moselle s'élargit rapidement en aval de la ville.

Le cadre est verdoyant, les forêts de résineux et de hêtres des plateaux sont visibles du centre-ville.

A noter, parmi les personnalités liées à la commune : Philippe SEGUIN (maire de la ville de 1983 à 1997, Premier président de la Cour des Comptes de 2004 à sa mort, cette année), Ségolène ROYAL (qui a fait ses études à Charmes puis Epinal), le journaliste Jean-Marie CAVADA (né à Epinal en 1940), ou encore les frères-cyclistes Damien et Jean-Patrick NAZON, le rugbyman Maxime MERMOZ, etc.

Commenter cet article