Denain-Voltaire garde le contact avec le leader Le Puy

Publié le


Retour sur la victoire de notre équipe de Denain-Voltaire ce week-end. Les partenaires d'Eddy Morand (photo VDN) se sont imposés pour la dixième fois cette saison avec brio, même s'ils se sont faits vraiment très peur en fin de rencontre. L'essentiel est là : Denain reste au contact avec Le Puy au classement général, et c'est bien ce qui compte pour un promu !
Voici la revue de presse de ce lundi, avec bien entendu l'article paru dans la presse locale. Je vous invite également à retrouver la vidéo du match sur le site d'Angers BC :
cliquez ici ! Sept minutes de pur de bonheur pour revivre le match ! Merci à l'ABC pour cette jolie vidéo...


Denain s'est fait des frayeurs

Denain a de nouveau manqué de lucidité dans le dernier quart-temps et s'est fait des frayeurs avec un retour ultra dangereux des Angevins. Mais il a fini par avoir le dernier mot pour rester dans le trio de tête.

Belkessa sur le banc à cause d'une blessure à l'épaule, Denain entama la rencontre timidement, laissant l'initiative à son adversaire malgré un Morand parti pour faire un bon match (6-7, 4e ; 17-19, 10e).

Personne ne désirait lâcher du lest et le pouvoir changea régulièrement de mains avec des duels très disputés mais toujours dans un bon esprit (26-25, 14 e).

Les défenses prirent régulièrement le dessus sur les attaques et à ce petit jeu, au repos, Voltaire était assez loin devant avec quinze rebonds contre six, mais à la traîne à la marque, à cause peut être d'un manque de folie dans son jeu (32-35).

C'est là que les hommes de Marc Silvert sortirent le grand jeu dans une troisième période presque de rêve. Gouacide, Morand - encore lui - Torson, Bach avec Minet à la baguette reprirent d'abord le commandement (40-39, 23e), avant de contrarier grandement les joueurs de Mickaël Hay qui éprouvaient le besoin de souffler après toute l'énergie dépensée.

Les Denaisiens terminèrent le quart-temps par un 19-9, par des actions limpides concrétisées par quelques belles interceptions, quelques perles à trois points et à l'aube du dernier acte, ils étaient enfin sur le chemin de la victoire (59-48, 30e). Ils confirmèrent ensuite ces bons moments en jouant collectivement (65-50, 34e).

Hélas la fébrilité et le manque de lucidité s'installèrent dans leurs rangs sans trop savoir pourquoi, en se mettant la pression tout seuls peut-être.

Du coup Angers BC se remit à y croire de nouveau (66-58, 37). 75-72 et trois dixièmes de seconde à jouer. C'est là que Hayes eut trois lancers francs à tirer mais sa main trembla et il n'en rentra qu'un seul. Score final : 75-73. Ouf !

Une victoire étriquée certes mais pas illogique sur l'ensemble du match, surtout en l'absence d'un pion majeur.
Robert Place
w Article et photo d'archives parus dans La Voix des Sports du lundi 7 décembre 2009.

Commenter cet article