Denain seul 3e, Boulogne gagne à Blois avant le derby de samedi...

Publié le

Frederic-Minet-01.jpg
Dernière revue de presse du "week-end" suite au match gagné par notre équipe de Denain-Voltaire face au Centre Fédéral (101-96). Euh... pour moi, Denain était déjà sur le podium (3e), à la seule différence que maintenant, il y est tout seul ! Sinon, je vous glisse également l'article paru aujourd'hui sur Boulogne, notre prochain adversaire qui a gagné en confiance face à Blois !


Revue de presse

Grâce à leur victoire de samedi soir, les Denaisiens remontent sur le podium
Si face au Centre fédéral, Denain ne s'est pas imposé si facilement qu'au match aller (97-57), l'équipe a assuré l'essentiel pour reprendre sa place sur le podium.

Tout ne fut pas parfait, mais il est vrai qu'en face il y avait de sacrés bons joueurs comme Keita (21 points, 3/6 à 3 points), Westermann (19 points, 67 % à 3 points) et des « Bleuets » qui ont eu un sacré paquet de positions de tirs au dessus des 6,25 m. Vingt-neuf au total dont quatorze réussies. « On s'est trop exposé à ces tirs de loin » reconnait d'ailleurs Marc Silvert. Et cela n'explique pas tout.

En effet, les Denaisiens se sont faits peur. Alors qu'ils étaient à 91-73 (35e) jamais l'adversaire n'aurait du revenir si dangereusement par un 0-15 inquiétant (91-88, 38e) : « On n'a pas le droit de les laisser revenir de cette façon. Nous devions verrouiller et on s'est mis la pression pour terminer à l'arraché. Pourtant on savait que c'était une équipe qui en voulait et qui en fait souffrir bien d'autres avant de s'incliner de 5 à 6 points. A 91-73 on doit fermer le match. » Ce ne fut pas le cas, mais la victoire fut tout de même au bout du suspense avec une évaluation à 117 ! Et un rebond très efficace (34 prises contre 16).
Le point sur la journée

A retenir : la défaite (72-66) de Vendée-Challans à Saint-Etienne (Harris 23 points, 5 rebonds) qui joue bien son rôle d'arbitre. Défaite également de Saint-Quentin après prolongations (72-75) malgré un super Lesieu (23 pts, 20 rebonds, 38 d'évaluation) face au leader Le Puy (Bennet 23 pts, 10 rebonds, 22 d'évaluation). Défaite également (91-86) de Reims à Denek (Blair 27 pts, 6 rebonds, 32 d'évaluation).
O. P. (CLP)

Denain - Centre Fédéral : 101-96 (28-27, 22-18, 26-20, 25-31).

- Classement (19 m) : 1. Le Puy 34 pts ; 2. Reims 33 pts ; 3. Denain 32 pts ; 4. Vendée Challans 31 pts ; 5. Chalons, Angers BC, Blois 30 pts ; 8. Saint-Quentin 29 pts (18 m) ; 9. Denek 29 pts ; 10. Lièvin 28 pts ; 11. Saint-Etienne 27 pts (18 m) ; 12. Get Vosges, Saint-Chamond 27 pts ; 14. Boulogne 26 pts (18 m) ; 15. Cognac, Angers Saint-Léonard 26 pts ; 17. Longwy 21 pts (18 m) ; 18. Centre Fédéral 21 pts.


SOMB : comme elle fait du bien au moral cette victoire à Blois
Surtout ne pas s'enflammer ! le SOMB a certes emporté une victoire magnifique à Blois, une de ces victoires qui font énormément de bien au moral, mais la route pour le maintien est encore longue et parsemée d'embûches.

Comme le souligne le coach adverse, Nicolas Faure, son équipe, diminuée par les blessures, ne faisait pas le poids face à des Boulonnais surmotivés : « Face à Boulogne, nous avons d'abord été dominés physiquement.

Nous rendions des centimètres et des kilos à tous les postes (...) Deuxième explication à notre défaite : plusieurs de nos joueurs sont restés en dessous de leurs standards habituels. Troisième chose enfin : à force de s'entraîner à seulement quatre pros, nous n'avons plus d'automatismes. Ce samedi, nous n'avons pas lutté avec les mêmes armes que nos adversaires. » Les armes boulonnaises ? Elles ont pour nom Patiejunas, tout d'abord. Avec 11 passes décisives, le Lituanien était tout simplement le meilleur de la N1 samedi soir (12 points et 20 d'éval). Dans le genre "retour gagnant "... Et quand il est aussi bien servi, N'Diaye fait des merveilles : avec 26 points, il est le meilleur marqueur côté Somiste. Yates et Mondésir ont su sacrifier leurs stats personnelles pour se mettre au service du collectif, tandis qu'Étienne Plateau a été égal à lui-même.
Inusable Papy Miller

Mais que dire de l'inusable « Papy » Miller ? Au moment où Blois revenait dangereusement dans la course, Mister Cédric passait trois tirs primés coup sur coup, avant d'enchaîner avec un rebond défensif et un shoot. Quand on pense que l'ex retraité n'était sur la feuille de match que « pour assurer simplement une rotation supplémentaire et permettre aux intérieurs de souffler » !

Pour autant, les hommes du président Desgardin ne sont pas sortis de la zone rouge : Cognac a profité de la soirée pour enfoncer un peu plus Longwy, Saint-Étienne (13e) s'est défoncé face à Challans (4e), et l'Étoile d'or d'Angers a réussi l'exploit à Épinal. Statu quo donc en fin de classement, où les Somistes pointent toujours à la 16e place. La différence, c'est qu'ils ont brisé cette spirale de défaites, et que le moral est regonflé à bloc à la veille du derby qui les opposera à Denain samedi soir.

B. V.

w Articles et photo d'archives parus dans La Voix du Nord du mardi 26 janvier 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article