Denain - Rouen : la revue de presse

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Denain-Voltaire 01

 

Retour sur la première victoire de notre équipe de Denain-Voltaire en Pro B, face à leurs homologues rouennais. Retrouvez ci-dessous l'article de Basket-ball.com (anglé Denain), celui de Paris Normandie et celui du site du SPO Rouen. Enfin, retrouvez les résultats de la 2e journée de championnat, marquée hier soir par le carton de Limoges face à Boulogne, ou encore la confirmation de Fos-sur-Mer à Saint-Vallier.

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

La fougue denaisienne domine le favori rouennais !!!

Les surprises sont quasiment le lot hebdomadaire en Pro B, mais la victoire obtenue vendredi soir par le promu Denain face au plus gros budget de la division, Rouen, ne doit rien à personne, si ce n’est à la valeur des Nordistes.

Passés tous près de l’exploit huit jours plus tôt à Bordeaux (78-79), les Denaisiens voulaient montrer à un public venu en masse qu’ils avaient bel et bien leur place en Pro B, même si celle-ci a été obtenue tardivement. Pourtant, en face, ce n’était ni plus ni moins que l’un des deux principaux favoris pour la montée en Pro A qui était à la salle Jean Degros mais, en fait, les Rouennais n’auront eu l’occasion de mener qu’en tout début de rencontre (4-6, 2éme). A partir de là, les Nordistes allaient réciter leur partition à merveille, une partition faite de détermination et de fougue, liée au jeune âge du groupe de Marc SILVERT.

En à peine un demi quart temps, Denain avait montré à son adversaire qu’il n’aurait pas la partie facile (14-9, 5éme), et avec une adresse insolente durant cette première période (69% !!), c’est finalement avec trois petites longueurs d’avance que s’achevaient les dix minutes initiales (26-23, 10éme). Rouen parvînt à recoller au score (28-28, 14éme), mais avec son duo magique ROSSITER - JAMES, Denain parvînt à nouveau à prendre ses distances (41-34, 17éme), pour finalement conserver cinq longueurs d’avance à la pause (45-40, 20éme).

Au retour des vestiaires, Alex DUNN permît à Rouen de recoller encore (51-49, 26éme), mais le retour sur la parquet de Juwann JAMES, après une légère blessure, sonna le début d’une nouvelle charge des Hennuyers. Nate ROHNERT provoqua faute sur faute, et transforma les lancers qui lui été accordés, ce qui fît de nouveau grimper l’écart (57-51, 30éme). Le scénario du dernier quart temps ressembla à celui du troisième : Rouen recolla encore au score (61-59, 34éme), avant d’encaisser un 8-0 qui laissait augurer d’une fin de match tranquille pour les locaux (69-59 à 4:39 de la fin). Trois ballons mal négociés fîrent que Rouen recolla à une longueur à une minute du terme (73-72, 39éme).

Après un faute Rouennaise, une contestation de Philippe VEYRONNET value une technique à ce dernier. Quatre lancers francs réussis et une possession de balle bien négociée : le match était plié, et Denain pouvait savourer à sa juste valeur le succès qu’il venait de construire avec la manière (81-74, score final).

Philippe VEYRONNET, le coach de Rouen, ne cachait pas sa frustration et sa déception : "On a été très mauvais et on a manqué d’humilité. On savait que jouer à Denain ne serait pas facile. Les Denaisiens en voulaient plus que nous. Ils méritaient leur victoire, ils l’ont fait : Bravo à eux."

Du côté de Marc SILVERT, au contraire, c’était bien évidemment la satisfaction qui prédominait : "On a eut peur sur la fin de match quand Rouen revient à -1 après qu’on ait mal géré deux trois possessions de balle, mais l’équipe est jeune, et elle a les qualités de ses défauts. Elle doit encore beaucoup travailler, mais j’ai beaucoup aimé le coeur, la solidarité, la détermination qu’elle a montré. C’est une belle aventure humaine, et si l’objectif est et reste le maintien, je peux dire que toutes les équipes passeront de mauvaises soirées quand elles viendront à Denain."

Enfin, pour Frédéric MINET, le capitaine Denaisien : "On est une équipe jeune, qui ne connaît pas la Pro B, mais l’avantage de la jeunesse, c’est que les gars n’ont peur de rien. La victoire est importante car, après Bordeaux, il y avait de la frustration, car on pouvait gagner là bas. Maintenant, ca ne changera rien à notre façon de faire, qui est de prendre les matches les uns derrière les autres, sachant qu’ils seront tous durs, car toutes les équipes se valent. Là, le fait de battre Rouen, cela donne simplement de la confiance dans l’optique d’aller gagner à Le Portel, mais on sait qu’on va être attendu maintenant."

Laurent Jeannas

DENAIN - ROUEN 81-74 (26-23, 45-40, 57-51)

DENAIN : 27/54 aux shoots, dont 4/14 à 3Pts, 23/29 aux LF, 12 Fautes, 38 Rebonds (JAMES, 11), 17 balles perdues, 14 passes décisives (JAMES, 4). JAMES 18, ROSSITER 18, ROHNERT 16, MINET 13, GAILLOU 6, MUBARAK 3, KANTE 3, NAJI 2, BROCHERAY 2, BRUYERE 0. DNP : TOTO.

ROUEN : 28/69 aux shoots dont 9/23 à 3Pts, 9/15 aux LF, 28 Fautes, 35 Rebonds (DUNN 13), 14 balles perdues, 16 passes décisives (POUPET, 5). SIGGERS 16, RUPERT 15, DUNN 14, CHELLE 14, BRONCHARD 9, POUPET 3, THIOUNE 3, PATIEJUNAS 0, MAIZEROI 0. DNP : TSHIKAYA.

(Photo : Juwann JAMES fut sans doute le MVP de la rencontre, avec ses 18Pts, 11Rbs, 4 passes, 8 fautes provoquées et 27 d’Evaluation).

> Source : Basket-ball.com.

 

Le SPO Rouen à côté de la plaque à Denain

Pro B Dominé de bout en bout, le SPO Rouen s'est incliné sur le parquet de Denain-Voltaire (81-74), hier soir lors de la 2e journée de Pro B.

Ils sont tombés par terre, c'est la faute à Denain-Voltaire. Comme de gentils Gavroche, les Normands ont fait preuve d'une naïveté sidérante hier soir sur le parquet du promu nordiste qui les a baladés tout au long d'une longue et pénible soirée (81-74). Le SPO Rouen est tombé sans gloire dès la deuxième journée, le plus logiquement du monde tant il a subi les événements. Les espoirs nés du succès sur Vichy le week-end dernier sont donc déjà aux oubliettes.
Les Rouennais ont eu le plus grand mal à se plonger dans la partie, à instaurer une défense digne de ce nom. Lors du premier quart-temps, ils ont concédé 26 points, ouvrant des espaces parfois béants dont les Nordistes se sont régalés pour faire rougir le cercle au plus près (7/8 dans la peinture), notamment par un James impérial (4/4) qui a contribué à générer un pourcentage incroyable (69 %).
Des Rouennais atones
Supplantés au rebond, les Normands sont néanmoins parvenus à rester au contact, grâce à quelques coups d'éclat de Rupert ou Poupet. Contré par le jeune Naji quelques instants plus tôt, Dunn a donné l'impulsion, relayé par Siggers (28-28, 13e), sans parvenir à propulser le SPOR devant, en particulier à cause d'un loupé incompréhensible de Thioune alors qu'il avait pris au dépourvu toute la défense (-2 d'évaluation, 20e). Toujours aussi solides à l'intérieur, les Nordistes ont poursuivi leur travail de destruction dans le deuxième quart-temps (11/12 dans la raquette), sous l'impulsion de Rossiter et James mais aussi de Mubarak, auteur d'un dunk à la conclusion d'un tir loupé en périphérie (45-39, 18e). Le SPOR n'a réagi que par à-coups, en grande partie par Rupert (9 points), très habile à mi-distance, et par Chelle, le compas dans l'œil à trois points (3/4). A la pause, les Normands pouvaient s'estimer heureux de ne déplorer que 5 points de retard (45-40). L'évaluation générale était elle plus parlante (58 à 38), situant parfaitement la différence de niveau entre un promu aux dents longues et un candidat à l'accession sans appétit, minable sur la ligne de lancer franc (6/11 contre 6/6 aux locaux, 20e).
Au début de la seconde période, les Rouennais ont semblé plus concentrés sur leur sujet (47-46, 22e) avant de sombrer une fois de plus dans le n'importe quoi avec des shoots à l'envers, laissant tout loisir à Denain de prendre ses aises (51-46, 25e). Patiejunas, le meneur lituanien du SPOR, a eu les plus grandes peines à orchestrer le jeu, ne serait-ce qu'à assurer des passes propres, à défaut d'être dangereuses. L'écart s'est une fois de plus creusé (57-49, 28e), Denain engrangeant avec une froide rigueur sur la ligne de réparation (59-51, 31e). Les missiles de Chelle et la présence de Rupert sous le cercle ont préservé un peu de suspense (59-56, 32e), sans vraiment fomenter une révolte générale. D'un côté, le ballon a obstinément refusé d'épouser le cercle tandis qu'il fusait dans les filets de l'autre. Siggers a eu beau claquer un contre sur Rohnert (36e), il n'avait aucun coéquipier pour lui venir en aide derrière (69-59, 36e).
A trois minutes du buzzer, les Rouennais ont enfin pris leur destin en main. Avec l'appui de Siggers et de Bronchard, Dunn s'est alors enflammé, convertissant chaque miette avec gourmandise. A 39 secondes de l'extinction des feux, le pivot US a placé le SPOR dans le sillage de Denain (73-72). Privé de ses meneurs, Poupet et Patiejunas, éliminés pour 5 fautes, Rouen s'en est remis à Siggers. En vain, une faute sévère infligée à Dunn et une technique pour Veyronnet dans la foulée ont permis à Denain de célébrer son exploit.
De notre envoyé spécial à Denain, Alain Geslin 

> Source : Paris Normandie.

 

Rouen tombe à Denain

Denain-Voltaire 02Le SPO Rouen s’est incliné hier soir sur le parquet de Denain dans le cadre de la deuxième journée du championnat de Pro B. Le promu a dévoilé toute sa volonté durant cette rencontre et a tenu à démontrer que sa défaite d’un petit point à Bordeaux la semaine passée n’était pas un hasard.

Les Denaisiens, totalement décomplexés devant leur public, ont mené durant quasiment tout le match. Les hommes de Marc Silvert, emmenés par un James énorme et un Rossiter omniprésent, n’ont connu qu’une légère frayeur durant les cinq dernières minutes lorsque Rouen recolle au score. Mais avec un Minet intraitable aux lancers francs (Denain termine à 23/29 LF), Voltaire remporte son premier succès de la saison à domicile.

David Dubosc, l’assistant-coach, estime que le début de match a été très compliqué sur le plan défensif : « Nous n’avons pas été assez durs ; dès lors, nous sommes obligés de courir après le score… ». Il tient également à souligner la non-agressivité de ses joueurs qui terminent la rencontre à 28 fautes à 12 et 30 lancers francs contre 12, malgré un Bronchard qui a tenté de relever les siens par son état d’esprit sur le terrain comme sur le banc.

Il faudra réagir dès samedi prochain aux Cotonniers lors de la réception de Lille (20h). Dans les autres rencontres de la soirée, Bordeaux s’est inclinée au Portel (69-68) et Vichy a concédé sa deuxième défaite de la saison à Aix-Maurienne (87-78). Ce soir Limoges reçoit Boulogne et Fos se déplace à Saint-Vallier.

> Source : site officiel de Rouen.

 

2ème journée : Limoges costaud à Beaublanc

Le Limoges CSP a fait ses débuts en vert à Beaublanc en battant samedi Boulogne 94-73 grâce à un Chris Massie énorme.

Meilleur joueur à l'évaluation la saison dernière en Pro A, Chris Massie n'a pas réduit la cadence sous prétexte qu'il évoluerait cette saison en Pro B. Samedi, face à Boulogne, le pivot américain du Limoges CSP a cumulé 16 points à 8/9 aux tirs, 21 rebonds, 3 passes et 4 contres pour une évaluation de 43, permettant à son équipe de réussir avec brio ses débuts à domicile. Sept joueurs limougeauds ont marqué 10 points et plus, le CSP remportant son deuxième succès en deux journées.

Dans les autres matches de la soirée de samedi, Fos l'a emporté 98-79 à Saint-Vallier, malgré l'absence de Mohamed Hachad, Bill Clark (25 pts, 8 rbds) et Sherman Gay (22 pts, 10 rbds) ayant su élever leur niveau de jeu. Boulazac a pour sa part bataillé pour venir à bout d'Antibes 86-84 après avoir longtemps couru après le score. Deuxième match à domicile pour Bourg, et deuxième victoire, 84-78 face à Quimper. Ousmane Barro a réalisé un double-double pour la JL avec 21 points et 10 rebonds.

L'exploit de Denain

Promu en Pro B, Denain a réussit l'exploit vendredi de battre Rouen, cité parmi les favoris pour la montée en Pro A, 81-74. Les Nordistes ont dominé dans le jeu intérieur grâce aux 18 points, 11 rebonds et 4 passes de Juwann James, et aux 18 points et 8 rebonds de Ryan Rossiter. Deuxième défaite pour Vichy, battu 78-87 sur le parquet d'Aix-Maurienne, malgré les 31 points et 9 rebonds d'Alex Frankin. En l'absence de Boris Diaw, laissé au repos, Bordeaux a concédé un court revers 68-69 au Portel.

Programme de la 2ème journée de Pro B

Vendredi 7 octobre

*Aix-Maurienne bat Vichy : 87-78
*Denain bat Rouen : 81-74
*Le Portel bat Bordeaux : 69-68
Nantes bat *Lille : 77-65
*Evreux bat Châlons-Reims : 91-72

Samedi 8 octobre, à 20h

*Limoges - Boulogne : 94-73
*Bourg - Quimper : 84-78
*Boulazac - Antibes : 86-84
Fos bat *Saint-Vallier : 98-79

> Source : LNB.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article