Denain/Reims (108/74) vu de la Champagne !

Publié le

RCB 08
Petite revue de presse ce matin, avec deux articles de la presse champenoise notamment. L'occasion de revenir une dernière fois sur cette merveilleuse victoire de notre équipe, à domicile, face au (toujours) co-leader Reims et avant le déplacement chez l'autre co-leader, Le Puy...


Revue de presse

Très mauvaise opération
Laurent Gaudré savait que ce ne serait pas une partie de plaisir à Denain. Mais il ne s'attendait certainement pas à accuser 22 points de retard à la pause (62-40) et 34 à la fin. La faute à une défense de fer des Nordistes qui lui coupa les lignes de passe et les solutions de tirs.
La faute surtout à une réussite insolente des Denaisiens, notamment derrière l'arc de cercle (5/6 après 10 minutes, 12/23 au final). Sous les coups de boutoir de Torson, Belkessa et Ruikis, les Rémois se retrouvèrent vite à galoper derrière le score (14-7, 4e puis 25-12, 7e). Pas facile d'imposer son jeu dans ces conditions.
Reims resta tout de même dans le match grâce à l'entrée de Bestron, qui trouva quelques espaces à l'intérieur (6 points en trois minutes). Morand et El Amrani se chauffèrent et furent contraints de regagner les vestiaires (16e).
Reims ne profita pas de la sortie du deuxième meneur denaisien. Christophe, finalement pas si gêné par son problème de cheville, au moins visuellement, dut même se muer en pompier de service (8 points) alors que ses partenaires sombraient en fin de deuxième quart.
Le retour des vestiaires fut alors catastrophique. Jugez plutôt : 5 sur 20 aux tirs et un 16-3 encaissé en cinq minutes. Pas souvent en bonne position et la main tremblant de plus en plus, les Rémois s'effritèrent pour se retrouver à - 35 à la 25e !
Denain relancé
Torson, Gacko et Gouacide pilonnèrent alors à l'intérieur (17 points) dans une défense qui n'y était plus. Et sans un relâchement provoqué par les entrées des deux jeunes (13 points pour Reims dont 7 de Salaneuve dans les trois dernières minutes), la note aurait été encore plus salée.
Très mauvaise opération pour le RCB qui relance un candidat à la première place…
w Article paru dans L'Union le samedi 6 février 2010.


Le RCB sans... beaucoup de choses

Défaits lors de ses deux derniers déplacements, le RCB a encaissé à Denek et à Denain son plus grand nombre de points. 91 en pays basque, 108 dans le nord ! De là à accuser la défense de tous les maux, il n'y a qu'un pas que les profanes n'hésiteront pas à franchir. Mais, ce n'est certainement pas la seule raison de ce qu'il convient de qualifier de déroute (108-74). Tour d'horizon avec Laurent Gaudré, le coach rémois.
LA DÉFENSE
« Dans ces matches-là, je veux dire entre équipes du haut de tableau, quand l'une lâche, l'autre devient euphorique. C'est ce qui est arrivé. L'ampleur du score est trompeuse. Ils ont commencé en fanfare avec un 6 sur 8 à trois points.
On n'a pas su resserrer défensivement ».
LE JEU BIEN SCOUTÉ
« A cette période de l'année, toutes les équipes connaissent le jeu de tous leurs adversaires. On s'est offert des shoots ouverts mais on ne les a pas mis. Dans ces conditions... ».
FAILLITES INDIVIDUELLES
« Au lieu de laisser passer l'orage, on a cherché très (trop) vite les duels. Et on les a ratés. On a alors douté et cela s'est ressenti dans tous les domaines comme au rebond (47 à 25) ou aux passes (22 à 8) ».
LES BLESSURES
« C'est sûr, elles nous ont handicapés. Anthony (Christophe) a pu courir mais n'a pu utiliser des appuis puissants sur sa cheville. Il nous a manqué l'espace de créativité apporté habituellement par Anthony. Julien (Bestron) était vraiment très handicapé. A son poste, il faut pouvoir sauter. Sa cheville était trop fragile. Et puis, nous avons perdu - sur une disqualifiante « anodine » - Nabil (El Amrani). Encore un joueur de moins ».

LE JOUR SANS
« On peut dire cela. C'était un jour sans... beaucoup de choses ».

Yves Dogué
w Article paru dans L'Union le lundi 8 février 2010.


Denain/RCB vendredi 5 février 2010
Les Géants, affaiblis par de nombreuses blessures, ont laissé le match à l'équipe de Denain sur le score de 108/74. La victoire de Blois face à Le Puy nous permet, malgré tout, de garder la place de leader du championnat.

Score par intervalle de 5 minutes

 Q1

 

 Q2

 

 Q3

 

Q4 

Denain 17 30   42 62   75 81   93 108
RCB 9 19   27 40   43 56   61 74

 

          

le plus grand écart

la plus longue série

nb d'égalités

temps avec l'avantage

Denain

 37

 12

 2

 39:22

RCB

 0

 6

 00:00


w Données parues sur le site www.planetrcb.com.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article