Denain "peut le faire" !!!

Publié le

Silvert-07

 

C'est donc ce soir que tout se joue : un match capital, qu'il faut gagner à tout prix, pour rester dans la course à la première place de NM1. Ce soir, Denain affronte Challans, cette même équipe qui l'avait battu à l'aller d'une quinzaine de points et qui partage la place de dauphin de ce championnat "de dingue" où six ou sept équipes ont encore leur chance pour cette fameuse première place...

 

Hier soir, en second match avancé de la 30e journée, Blois a battu Angers BC (76-70), Angers BC s'éloignant ainsi des équipes de tête. Ce soir, Denain aura aussi et surtout besoin de tous ses supporters pour s'imposer face aux Challandais. Rendez-vous à 20 heures à la salle Jean Degros...

 

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

 

Revue de presse

 

Montée en Pro B : pour Marc Silvert, Denain a « les cartes en main »

Après deux déplacements négatifs d'un point de vue comptable, Denain retrouve son parquet où il accueille ce soir Vendée Challans, un sérieux candidat à la palme d'or. Le point avec Marc Silvert.

- Comment expliquez-vous les deux derniers revers de votre équipe en déplacement ?

« Ce sont deux défaites différentes. À Angers Saint-Léonard, nous sortions de cinq victoires consécutives, dont celle de Bayonne qui nous a donné des ailes. Nous avons bradé cette série par excès de confiance. Or la confiance se gagne par petites gouttes mais se perd en litres. À Châlons, nous sommes tombés sur une équipe costaude. Cela s'est fait en trois minutes dans le deuxième quart-temps avec trop de balles perdues. Nous sommes ensuite bien revenus avant de retomber dans nos travers. »

- Comment réagissent les joueurs ?

« Ils ont pris conscience qu'il fallait plus que jamais rester dans nos standards et jouer sur nos points forts que sont le jeu intérieur et le collectif. »

- Denain peut-il finir premier ?

« Nous avons les cartes en main. C'est tout à fait jouable avec trois rencontres à la maison pour deux à l'extérieur. Nous allons pousser notre chance à fond, sachant que Reims aura encore des moments difficiles, et j'espère un petit coup de pouce Boulogne ce soir. Peut-être que le déplacement à Angers BC sera le match de la montée. »

- Que pensez-vous de Challans ?

« Là-bas, Challans nous était rentré dedans en première mi-temps. Avant le début de saison, cette équipe avait la faveur des pronostics après avoir frappé quelques années à la porte de la Pro B. Elle possède une grosse maturité et reste sur deux victoires, dont une assez difficile contre Blois (91-88). »

- Par qui peut venir le danger ?

« Il y a un joueur qui est bien actuellement en la personne de Benjamin Boutry. Il est en pleine réussite. Avec son frère Mathieu et Grétouce, Challans possède un sacré trio d'intérieurs. À la mène, Cherasse reste sur une grosse performance mais il faudra également surveiller Mérie et Hérard. »

- Qu'attendez-vous de ce match ?

« Tout d'abord écarter un sérieux rival. Nous sommes chez nous et nous n'avons pas le droit à l'erreur. J'espère qu'il y aura de l'ambiance. J'ai apprécié le déplacement des supporteurs à Châlons, c'est un signe très fort. Avec le couperet de la déception, les joueurs sont rentrés tout de suite aux vestiaires et quand nous sommes ressortis pour les remercier et ils étaient hélas partis. »

Propos recueillis par R. P. (CLP)

DENAIN (3e, 48 points) - VENDÉE CHALLANS (2e, 48 points) : ce soir, à 20 h, salle Jean-Degros. 30e journée de NM1.

w Article et photo parus dans La Voix du Nord du samedi 10 avril 2010.

 

 

Challans a tout à gagner

En déplacement chez son jumeau au classement, Challans peut frapper un grand coup. Et n'a rien à perdre, contrairement aux Nordistes. Une position idéale en somme...

« Celui-là, il vaut cher ! » Dans le car qui emmenait son équipe vers le Nord hier matin, Manu Body ne se perdait pas dans une longue analyse. En cinq mots, le coach challandais a tout résumé. Cette 30e journée de championnat sera incontestablement un tournant. Et ce, pour les deux équipes. « L'équipe qui perdra ne pourra plus finir 1er du championnat à l'issue de la saison régulière. Et sortira, du coup, de la course à la montée directe. Pour nous, la 1ère place, on n'en parle plus. Notre objectif reste le Top 5 pour être sûr de recevoir en 1/4 de finale. En revanche, Denain en a fait son objectif... La pression sera donc sur notre adversaire. »

 

Challans n'a donc rien à perdre et tout à gagner. « Nous sommes dans une situation idéale, pense le technicien vendéen. Si on perd, il n'y a rien de catastrophique. Mais on est aussi très prudents par rapport à ce qui nous attend par la suite. Car on peut aussi terminer 7e... Denain était 1er il y a quelques semaines. En perdant ses deux derniers matches, cette équipe est aujourd'hui 3e. Soit elle gagne et elle se relance, soit elle plonge... »

Autant dire que l'accueil sera chaud dans le Hainaut. « Nous sommes dans le money-time du championnat. Alors il n'y a qu'un seul mot à répéter : combat, combat et combat ! On connaît très bien cette équipe. Ce sera une histoire de duels et de qualités mentales et physiques. Soit on résiste, soit on les domine. Et si on les domine, avec la pression qui est sur leurs épaules, on peut les faire sortir du match. » Et répéter ainsi le scénario du premier acte : Challans s'était imposé de 14 points. « On avait fait un bon match et eux un mauvais. » Mais c'était il y a plus de quatre mois. Depuis, la donne a changé. Le contexte n'est plus le même. En somme, Denain sera un autre jour...

Raphaël Bonamy
w Article paru dans Ouest-France du samedi 10 avril 2010.

Commenter cet article