Denain ne gagne plus les matchs importants...

Publié le

Amadou Gacko 01

Voici la revue de presse de ce début de presse, consacrée exclusivement à notre équipe de Denain-Voltaire : deux articles au programme de ce jour.

La saison n'est pas terminée, nous avons besoin de vous tous pour soutenir notre équipe, un 2e ticket pour la Pro B est toujours en jeu !

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

Battu par Brest dans sa salle (93-99)

 Pour consolider la deuxième place et retrouver la sérénité, Denain se devait de gagner dans sa salle contre Brest. Battu à l’aller de 3 points, Brest, 3e, voulait aussi cette victoire. Si Denain a étouffé son adversaire au premier quart, il a lentement perdu de sa superbe pour perdre dans les 3 dernières minutes. Denain, l’équipe aux deux visages.

Côté pile. Une fois n’est pas coutume, les joueurs de Marc Silvert ont démarré pied au plancher, avec une défense rigoureuse et une adresse retrouvée, 10-5 (4e) avec 7 points de Lalugba. Deux primés de Belkessa et un de Brocheray, mettent Denain sur orbite, 20-9 (5e), puis 29-13 (9e). Finalement, 29-15 en fin de quart. Du grand Denain.

Denain baisse de régime. Dans le deuxième, Denain maintenait Brest à 17 points, malgré Pridotkas, Roberts et Liorel, 42-25 (15e). Dès lors, la mécanique denaisienne va s’enrayer par des mauvaises passes, des tirs rapides et une défense moins rigoureuse. Brest va en profiter pour revenir à -6 en passant un 11-0, 42-36 (18e). A la pause, Denain conservera tout de même 7 points d’avance, 46-39.

Troisième quart. Ce sera celui où les deux équipes feront jeu égal. Denain démarrait mieux avec un primé de Minet, 49-39 (21e) mais Brest ne s’avouait pas vaincu et revenait à -5, 61-56 (26e). Denain aura tout de même 8 longueurs d’avance à l’aube du dernier quart, 72-64.

Côté face. Denain a de nouveau été incapable de gérer son avance. De la précipitation, des balles perdues et en deux minutes Brest talonne Denain, 74-73 (32e). Denain repartira pour mener de 8 points, 91-83 (37e). « 35 bonnes minutes et puis deux, trois erreurs invraisemblables... Je regrette un peu qu’on ne soit pas allé au bout. On a l’impression que ce match, on va le gagner... Dans l’attitude, on n’a pas été bien dans les dernières minutes » expliquera Marc Silvert. C’est Staelens et Doreau qui ramèneront de nouveau Brest à une longueur, 91-90 (38e). Lalugba loupera alors deux lancers Francs, Mihalic un trois points, et Brest passera devant, 91-95 à 27s de la fin. Denain ne reviendra plus, score final 93-99.

Réaction de l’entraîneur de Brest : « On les a mis dans un confort à trois points, c’est quand même une équipe plutôt faible à 3 points et on se prend 29 points au premier quart... On passe en individuel à la 14e et on finit à 7 points à la mi-temps... On a été assez régulier en attaque, offensivement mettre 99 points à Denain, c’est plutôt une grosse performance. »

Avec la Pro B toujours en ligne de mire, Marc Silvert va devoir resserrer les boulons pour les playoffs.

 Pascal Thurotte (CLP)

w Article et photo parus sur le site de L'Observateur du Valenciennois (dimanche 6 mars 2011).

 

Denain assommé

Après Souffelweyersheim, c'est Brest qui est venu faire briller ses couleurs sur le parquet denaisien. Le rebond, qui était le fond de commerce de Denain durant de nombreux matchs, a été bien loin de sa supériorité habituelle (20 prises pour Denain contre 33 pour Brest !). Ce rebond est la cause principale de ce cinquième revers en 2011. Pourtant, tout avait bien débuté. Enfin dans le match dès les premières secondes, Denain était tout feu, tout flamme (20-9, 5e). Dans les gradins, on se frottait déjà les mains d'autant que la bande à Minet poursuivait son excellent départ (29-15, 10e puis 42-25, 15 e). C'est là que des grains de sable enrayaient la belle machine locale. Résultat des courses : un 11-0 qui redonnait confiance aux Brestois (42-36, 18e). Tout était à refaire, mais les Denaisiens en avaient-ils les moyens ?

Oui, pour l'instant, car, si la rencontre était plus équilibrée, ils étaient toujours devant (46-39, 20e ; puis 72-64, 30e ). Brest revenait sur son porte-bagages (74-73, 32e), mais Brocheray, Sauret et Gacko lui redonnaient des ailes (91-83, 37 e). Le KO n'était pas loin, mais il allait venir d'en face. Lalugba et Mihalic rataient de belles occasions, pas Staelens (14 points dans le money time) qui distribuait quelques uppercuts pour envoyer Denain au tapis.

Voltaire est toujours bien accroché à la deuxième place, mais il va falloir qu'il retrouve ses valeurs.

Robert Place

w Article paru dans La Voix des Sports (lundi 7 mars 2011).

Commenter cet article