Denain - Lille (Pro B), ce soir à 20 heures à la salle Jean Degros !

Publié le

Équipe 1

 

L'aventure se poursuit pour notre équipe de Denain-Voltaire. Ce soir, à domicile à la salle Jean Degros, les hommes de Marc Silvert franchissent un pallier dans leur préparation aoûtienne en affrontant Lille MBC, club de Pro B. Après des sparing-partners pour se mettre en jambe (ce qui n'enlève en rien les valeurs physiques et morales de nos amis Carolos et Montois !), place maintenant à du costaud avec des clubs de l'étage supérieur : Lille donc, puis Reims/Châlons par deux fois. Bref, il va y avoir du spectacle ce soir à St-Amand !

 

Voici deux articles de la presse locale : le premier est paru ce soir et annonce le match de ce soir, le second traite de nos voisins lillois.

 

Bonne lecture...

 

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

 

Revue de presse

 

Denain passe à la catégorie du dessus

Marc Silvert a scindé la préparation de son équipe en deux temps : trois matchs de mise en train, contre Charleroi, les Américains de Pacific Ten et le Dexia Mons B samedi soir, pour monter tout doucement en régime trois autres face à des adversaires présumés supérieurs parce que pensionnaires de l'étage du dessus, cette Pro B à laquelle Denain aspire. Lille est attendu ce soir au complexe sportif, avant le double rendez-vous programmé devant Reims, vendredi à Saint-Amand-les-Eaux (salle Maurice-Hugot) et mardi prochain en Champagne. Après cela il sera trop tard, encore qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire dans une épreuve aussi longue et éprouvante que la N1 - les Denaisiens sont bien placés pour le savoir ! Devant Liévin, le vendredi 3 septembre pour l'ouverture du championnat, l'heure ne sera plus aux essais.

Faute de pouvoir retenir Nils Gouacide, pour des questions d'ordre financier, le club a désormais choisi de tailler la route de son côté avec le groupe de dix joueurs réunis par Marc Silvert (où Belkessa, Gacko et Minet seront les uniques rescapés de la précédente campagne). « Face à Lille, on aura une idée précise de ce que l'équipe peut valoir », avance le président Wilczyk, pressé de se voir offrir le meilleur.

S. C.

DENAIN (NM1) - LILLE (Pro B) : ce soir, à 20 h, salle Jean Degros. Entrée gratuite.

w Article et photo parus dans La Voix du Nord du mercredi 25 août 2010.

 

 

Fabien Romeyer est venu entraîner le LMBC pour construire et faire aboutir un projet de club

Arrivé de Saint-Etienne durant l'intersaison, Fabien Romeyer est ambitieux pour le club de basket de la métropole lilloise. À l'heure de la reprise, le technicien veut franchir un palier avec ses hommes pour devenir une valeur sûre de la Pro B sur le long terme.

La page Philippe Namyst est bel et bien tournée. À la tête de l'équipe première, Fabien Romeyer a tout de suite mis son empreinte quelques jours après la reprise de l'entraînement. Avec un effectif fortement remanié - seuls Defoe, Gouez, Taccoen et Malet sont restés - le nouveau coach ne souhaite pas perdre de temps. Entre les tours de piste le matin et les mises en place techniques et tactiques l'après-midi, la rentrée du LMBC est plutôt copieuse. Mais l'émulation dans le groupe pourrait prendre un certain temps avec une douzaine de joueurs qui ne se connaissent pas : « Je ne suis pas inquiet, affirme Fabien Romeyer. Le groupe est remodelé mais j'ai réalisé un recrutement cohérent, conforme à ce que je souhaitais. Il faut équilibrer cette équipe. » Et sur le parquet, assistera-t-on à un bouleversement ? Le technicien, bientôt 33 ans, a son idée là-dessus : « J'insiste sur le fait que le basket est un sport collectif. Il faut que chaque joueur se responsabilise et connaisse son rôle. Ensuite, nous allons d'abord axer notre jeu sur la défense. Comme dans tout sport, il n'y a pas de bonnes équipes sans bonne défense. Le physique et la rigueur, ce sont des valeurs sûres. Offensivement, c'est plus aléatoire. On ne peut pas tout maîtriser. » Ambitieux, le coach souhaite donner au LMBC un statut plus important que celui de trouble-fête de Pro B après la troisième place conquise la saison dernière : « La mission que m'a confiée le président est de pérenniser le club à ce niveau. La tâche va être plus difficile désormais car on sera attendu. Les vrais pros sont ceux qui confirment et j'ai entièrement confiance en mon effectif. Maintenant, la mayonnaise doit prendre. » L'équipe première n'est pas la seule préoccupation de Fabien Romeyer. Au sein du club, il donne aussi les orientations concernant la formation : « Ce domaine sera très important car économiquement, c'est toujours intéressant et sportivement, c'est mieux de faire jouer un jeune qui connaît déjà le club. Pour arriver à cela, nous avons donné des lignes directrices à nos entraîneurs et l'envie de travailler est bien présente. » Ces mesures sportives devraient permettre au LMBC de s'afficher dans le haut du tableau de Pro B avant, pourquoi pas, de franchir un échelon : « Dans deux ou trois ans, le club doit figurer dans le top 5 car économiquement, sportivement et en terme de formation, il sera prêt. Nous arriverons alors à conserver notre ossature de joueurs en rajoutant une touche ou deux. Ainsi, nous mettrons toutes nos chances de notre côté sans nous brûler les ailes en cas de montée en Pro A. »

Julien Dubois

w Article et photo parus dans La Voix du Nord (édition de Lille) du samedi 21 août 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article