Denain et Bordeaux vainqueurs, le titre de NM1 se jouera le 15 avril !

Publié le

Case-Denain

 

Comme annoncé en titre, il ne faut plus grand chose pour les Bordelais pour conquérir le titre de NM1 : une victoire, pourquoi dès la semaine prochaine face à nos Denaisiens. Denain, justement, a remporté une bien jolie partie hier soir.

Confrontés aux Stéphanois, les ex-Verts Quincy-Jones et Sauret (ce dernier n'était pas sur le parquet hier) se sont imposés sur le fil, grâce à un ultime panier de Frédéric Minet dans les dix dernières secondes de jeu. Super coaching en fin de rencontre ! Dans le même temps, Bordeaux s'est imposé à GET Vosges (60-88).

Voici une mini-revue de presse, traitant bien entendu du match Saint-Etienne/Denain mais aussi de celui des Bordelais en terres vosgiennes.

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

CA Saint-Etienne : quel dommage !

Malgré une adresse moyenne (35 %), les Verts se sont bien battus jusqu'à frôler l'exploit.

Malgré l’absence de Sauret, Denain entamait les débats de la meilleure des manières. Face à une équipe homogène, les Verts s’accrochaient, rendant coup pour coup (4-4, 3e ; 8-8, 5e). Simmons veillait au grain sous le cercle. Malgré Minet à la baguette (8-12, 5e ; 12-18, 9e). Un panier primé de Gaillou –le premier du Case- arrivait pile poil avant fin du premier quart (17-20, 10e).

Denain faisait la course en tête pendant que les Verts déployaient une énergie folle pour rester au contact. Ils recevaient en plein cœur une rafale nordiste (10-2 ; 23-32, 15e). Un temps mort n’y faisait rien, l’écart s’aggravant dangereusement (25-39, 18e). La faute à ce diable de Brocheray, auteur de 12 points à la pause. Un arbitrage discutable faisait encore monter d’un cran la température du Stadium Maisonnial, déjà caniculaire. Emmenés par un Simmons, toute rage dehors, les Verts esquissaient un début de révolte (31-39, 19e). Comme dans le premier acte, Gaillou dégainait à point nommé (34-41, 20e).

Ces Verts ont du caractère et un mental à toute épreuve. Malgré un dunk raté de Simmons, ils se lançaient dans une chevauchée fantastique, refaisant leur retard et passant même devant (49-45, 25e, puis 56-54, 30e).

C’est le couteau entre les dents que les Stéphanois entamaient ce final. Deux interceptions donnaient à Hermenier et Gaillou, énorme hier, l’occasion de conforter l’avance (61-54, 31e). Mais avec quatre paniers de rang, Brocheray, toujours lui, ne l’entendait pas de cette oreille (64-64, 37e). Frappé par sa 5e faute, il quittait le parquet. Personne ne voulait lâcher. Plus maladroits aux lancer-francs, le Case s’inclinait d’extrême justesse. Rageant…

Valérie Fascia

Case - Denain : 67-68

Stadium Pierre-Maisonnial. Arbitres : MM.Jouenne et Belarbi. Mi-temps : 34-41

Case : 26 tirs sur 74 dont 4/21 à 3pts. Lancer francs : 11/18. 39 rebonds (Simmons 14). 11 passes décisives (Thomas 4). 14 balles perdues (Gaillou 4). 20 fautes. Thomas (12pts, 4ftes), El Amrani (9pts, 3ftes), Pegon (4pts, 4ftes), Gaillou (15pts, 3ftes), Hermenier (10pts, 2ftes), Petrovic (7pts, 2ftes), Simmons (10pts, 2ftes).

Denain : 26 tirs sur 62 dont 1/11 à 3pts. Lancer francs : 15/18. 39 rebonds (Mihalic 9). 8 passes décisives (Belkessa 4). 17 balles perdues (Brocheray, Mihalic et Lalugba 4). 20 fautes. Minet (11pts, 4ftes), Brocheray (20pts, 5ftes), Mihalic (7pts, 3ftes), Belkessa (8pts, 1fte), Gacko (0pt, 2ftes), Lalugba (8pts, 3ftes), Quincy-Jones (9pts, 1fte), Bruyère (5pts, 1fte).

w Article paru dans Le Progrès du samedi 9 avril 2011.

 

JSA Bordeaux : la Pro B remise à Denain

Les Bordelais ont déroulé à Épinal mais Denain s'est imposé à Saint-Étienne. Il faudra donc attendre le choc face Nordistes vendredi prochain.

La Pro B se fait désirer. Après avoir écrasé Get Vosges hier soir dans un match à sens unique, les JSA Bordeaux attendaient une défaite de Denain à Saint-Étienne pour valider officiellement leur ticket pour la montée. Mais à sept secondes de la fin, Minet arrachait la victoire (67-68). Les JSA devront donc attendre le choc de vendredi prochain à Jean-Dauguet face aux Nordistes. Hier soir, ils ont en tout cas fait le métier à Épinal. L'humiliation de Get Vosges (+ 36 à la 33e !) n'a été évitée que par la grâce d'un relâchement girondin en toute fin de rencontre.

Les Bordelais ne tardaient pas à trouver la bonne carburation dans le sillage de Ford, et du duo Darrigand-Dardaine qui faisait déjà dans le spectaculaire. Un 0-8 qui n'augurait rien de bon pour les Gétistes, vite à la peine offensivement devant la meilleure défense du championnat. Mais alors que Lema, meilleur vosgien hier soir, permettait à ses couleurs de ne pas se noyer, Doubal et Dardaine refroidissaient l'ambiance à grand renfort de tirs primés : après la pression à l'intérieur, ces cinq 3 points enquillés dans ce premier quart-temps s'en ressentaient au tableau d'affichage par un cinglant 17-32 au terme du premier acte, dont 19 points passés dans les cinq premières minutes. Le match était déjà terminé… Le second quart-temps n'allait pas en ramener davantage. Très vite, Sani écopait déjà de sa troisième faute personnelle (12e). Laurent Mathis n'avait d'autre choix que d'évoluer sans intérieur de métier, avec Lema au duel avec les 207 centimètres de Ford.

w Article paru dans Sud Ouest du samedi 9 avril 2011.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article