Denain, défait au Puy, pourrait bien retrouver les Ponots en quarts !

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Denain-Le Puy 11

 

Après avoir profité un maximum de mes premiers jours de Papa (encore merci à tou-te-s pour vos messages !), je reviens progressivement pour mettre à jour le blog officiel de Denain-Voltaire à travers ses traditionnelles revue de presse.

Avant-dernière journée de championnat. Hier soir, notre équipe de Denain-Voltaire se déplaçait au Puy-en-Velay. Malheureusement, elle revient avec une courte défaite (87-86), une mauvaise habitude face à cette équipe ponote, à l'instar des défaites d'un point également face à cette même équipe la saison dernière.

Mais nos joueurs auront peut-être de quoi rompre cette "mauvaise habitude". Le quart de finale des playoffs (à domicile ) pourrait bien se jouer contre Le Puy. Pour cela, il conviendra toutefois de battre Sorgues la semaine prochaine à la maison car derrière, Angers revient dangereusement à une journée de la fin de la saison régulière.

 

Revue de presse

 

Le Puy 87 - Denain 86 : des blancs époustouflants !
L'ASM Le Puy s'est imposée, ce samedi 30 avril, face au deuxième du classement, Denain, qu'elle pourrait bien retrouver dans trois semaines… En effet, les locaux se sont brillamment qualifiés pour les play-offs, à l'issue d'un match à suspense.

Après les 45 secondes anecdotiques de jeu de François Renault, le président asémiste, le jeu pouvait commencer et de façon spectaculaire, comme promis. Un combat longue distance, où Pistre lançait les hostilités par deux tirs réussis derrière l’arc. L’artilleur était sitôt imité par Minet et Belkessa, côté Nordiste. “Captain“ Cortey n’était pas en reste, dynamitant le jeu des ponots (17 passes !) qui l’emportaient pour l’instant 27 à 21. Un écart qui n’allait pas tarder à fondre après des échecs successifs à trois points… Belkessa, encore lui, en profitait. La rentrée de Mihalic, sorti dès le début pour trois fautes, redynamisait les Nordistes par ses "layups" rondement menés. Soliman ratait trop de tirs, laissant la part belle aux contres de Lalugba, qui ne se faisait pas prier pour faire du mal aux hommes de Hirsch. Et Denain de clôturer avant l’entracte : 37 à 41.

Une deuxième période très disputée
Cabarkapa débutait la seconde période en trombe, bien suivi par Cortey qui redonnait l’avantage à ses ouailles (44-43). Le match s’assombrissait à la sortie d’un contre de Pistre, pourtant parfaitement exécuté, qui se transformait en quatrième faute. Malgré ce coup du sort, Guillarme, comme à l’accoutumée, se battait sur tous les ballons, et comme le travail paye, Le Puy mettait le feu au score, n’en déplaise au "maître d’école" Marc Silvert, coach de Denain. Sous les stratosphères de Soliman, "la main chaude" (17 points), Le Puy remettait la main sur le tableau d’affichage durant un court instant (56-54). Le mano à mano se poursuivait, une guerre d’influence durant laquelle le meneur visiteur tentait de s'imposer. Frédéric Minet demeurait cependant impuissant durant le moment douceur de cette partie, le tir venu d’ailleurs de Pistre, qui crucifiait les dauphins de Bordeaux. Gacko, symbole du combat qui régnait dans la raquette dans ces ultimes secondes, se prenait les pieds dans les gradins, sortant sur blessure. Le public venu en nombre en avait pour son argent, quand, à 75-74 pour les locaux, Guillarme manquait une passe. Un cadeau pour Lalugba qui se muait en chef de soirée pour offrir cinq minutes supplémentaires de bonheur aux supporters des blancs, plus que jamais blêmes après ce coup de théâtre : 76-76.

Au bout de la prolongation...
Un final à la Shakespeare, dans un scénario rocambolesque, Minet (19 points) en leader des derniers rescapés denaisiens (Brocheray, Belkessa et Mihalic exclus) faisait faire du mouron à Hirsch. Mais "l’aigle" Guillarme (20 points, 16 rebonds), se sentant coupable de sa passe ratée au bout du suspense, se délectait d’un trois points salvateur. Pistre terminait le travail au lancer : 87-86. Le "money time" avait définitivement choisi son camp. Puis vint la communion du peuple ponot et la joie à son apogée avec la qualification pour les play-offs, officielle après le faux pas des Blésois. La cerise sur le gâteau !
Arbitres : Mounir El Faiz, Ilyas Benmerzouk.
LE PUY. 4 Renault, 5 Soliman (17 points ; 1 faute), 6 Cortey (14 points ; 1 faute), 7 Sène (7 points ; 4 fautes), 9 Guillarme (20 points ; 4 fautes), 10 Gueye (0 point ; 0 faute), 11 Gitenait (0 point ; 1 faute), 12 Cabarkapa (13 points ; 4 fautes), 14 Pistre (16 points ; 4 fautes). Coach : Olivier Hirsch.
DENAIN. 4 Minet (19 points ; 2 fautes), 7 Brocheray (15 points ; 5 fautes), 8 Mihalic (8 points ; 5 fautes), 10 Belkessa (18 points ; 5 fautes), 11 Gacko (5 points ; 0 faute), 12 Lalugba (13 points ; 4 fautes), 13 Quincy Jones (8 points ; 3 fautes). Coach : Marc Silvert.

w Article paru sur le site 43chrono.fr.

 

NM1 : Challans et Le Puy valident leur ticket pour les playoffs

Assurés de terminer premier, les JSA Bordeaux se relachent en cette fin de saison et concèdent leur seconde défaite de suite. La victoire de Saint Quentin permet au club de se hisser à la 4ème place. En s'imposant, Challans et Le Puy valident leur ticket pour les playoffs de NM1. A une journée de la fin, on connait d'ores et déjà les 8 équipes qualifiées (Denain, Angers, Saint Quentin, Sorgues, Brest, Saint Etienne, Challans, Le Puy). Reste plus qu'à attendre le dernier match pour connaitre les affiches.

Concernant la descente, Get Vosges et Roche-la-Molière sont déja assurés d'aller en N2 la saison prochaine. Quant aux deux derniers "spots", ils se joueront entre Liévin, Souffel, St Chamond et Bayonne.

 

Sorgues - GET Vosges : 99-59

Orchies - Blois : 96-77

Saint Quentin - Bordeaux : 87-67

Le Puy - Denain : 87-86

Liévin - Souffel : 80-64

Challans - Centre Fédéral : 81-62

Bayonne - Saint Etienne : 87-75

Commenter cet article