"Denain dans le grand bain" (source : VDN)

Publié le par ASC Denain-Voltaire PH

Juwann James 04

 

On y est ! Ce soir, à 20 heures à la salle Jean Degros, staff, joueurs et supporters denaisiens reprennent du service. Face à Lille, les partenaires de Juwann James (photo VDN) entament en effet une série de matchs amicaux, à domicile et à l'extérieur, afin de parfaire leur préparation pour leur saison de promu en Pro B.
Ci-dessous, retrouvez l'article de la presse locale, ainsi que le "trois question à" Julien Sauret, ex-denaisien, désormais au LMBC.

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

D'égal à égal avec Lille, Denain dans le grand bain

Ils étaient tous là le 16 pour la reprise de l'entraînement, et en principe on devrait tous les retrouver ce soir, salle Jean-Degros, face à Lille, un autre client de Pro B. Ce sera le premier rendez-vous significatif d'une préparation qui en comptera six à sept autres d'ici à la reprise du championnat. Laquelle reprise conduira les Denaisiens en pays de connaissance, en l'occurrence à Bordeaux, le vendredi 30 septembre.

Le match amical que les Voltairiens devaient à l'origine jouer à Pépinster, contre une D1 belge, le 7 septembre a été annulé, et ça n'est finalement pas pour déplaire au coach, Marc Silvert, dont le groupe aura dix jours (entre son opposition contre Le Portel le 4 et un déplacement à Gand le 14) pour absorber la lourde charge de travail auquel il sera soumis sur le plan physique.

Les « travaux forcés », à dire vrai, ont déjà commencé, et tous les matins, les joueurs avalent les tours sur la piste du stade Léo-Lagrange, à Anzin (« Pas plus de 24 minutes à 150-170 pulsations minute », dixit Marc Silvert) pour se refaire une caisse. Et même s'ils ont commencé à potasser dans le même temps leurs systèmes, « une quinzaine de collectifs pour l'instant », il y a fort à parier que cette débauche d'énergie se fera sentir à un moment ou un autre, ce soir sur le parquet. Comme les Lillois seront logés à la même enseigne, il y aura aussi des enseignements à tirer de cette rencontre. Avant de la jouer, le coach denaisien notait ceci : « Les gars sont impatients de revoir leurs gammes en opposition. » Même en préparation, rien de tel que la compétition.

S. C.

DENAIN (Pro B) - LILLE (Pro B) : ce soir, à 20 h, salle Jean-Degros. Entrée : 3 E, gratuit pour les licenciés du club et les abonnés.

 

Julien Sauret, meneur de jeu de Lille et ex-Denaisien

« C'était une grosse possibilité que je reste. On avait un objectif, qui était de monter en Pro B. Malheureusement, on n'a pas réussi à surmonter l'épreuve du Final Four (la finale à quatre). C'était une déception par rapport à ce qu'on s'était fixé. Et puis, même s'il y avait une possibilité que Denain soit repêché en Pro B, on ne savait pas trop ce qui allait se passer au début. Des clubs de Pro B, dont Lille, se sont présentés à moi. À 30 ans, je me suis dit que c'était peut-être la dernière opportunité pour moi de rejouer à ce niveau. Au LMBC, je connaissais le coach (Fabien Romeyer, qu'il a connu à Saint-Etienne), je savais où je mettais les pieds. »

- Malgré tout, n'est-ce pas un regret d'être parti ?

« Les opportunités se sont présentées à moi, bien avant que Denain soit fixé sur son sort. Voilà, c'est comme ça. Si nous étions montés directement, la question ne se serait même pas posée, puisque j'avais une année en option dans mon contrat en cas d'accession ça aurait été Denain quoi qu'il arrive. Il n'y a pas de film à refaire aujourd'hui. Avec Denain, nous avons tout simplement pris des routes différentes. »

- Et voir justement ce club en Pro B, qu'est-ce que ça vous inspire ?

« Clairement, je suis très content que Denain se retrouve là. On a fait une saison plus que correcte, on a été hyper réguliers et finalement les seuls capables de tenir la dragée haute à Bordeaux (qui avait fini premier de la phase régulière). Seulement en basket, il faut être prêt à certains moments clés d'une saison, ce qui n'a pas été notre cas au Final Four. Il y a, dans ce club, des gens qui ont envie de construire quelque chose.»

Recueilli par S. C.

> Source : La Voix du Nord de ce jour.

Commenter cet article