Denain reste invincible... et compte bien y rester !

Publié le

Boakai Lalugba 01

Et voici le résumé du correspondant breton paru ce jour dans la presse locale. L'occasion de revivre ensemble le match "comme si vous y étiez", remporté de main de maître par les partenaires de Boakai Lalugba (photo VDN). Eh oui, alors même que nous sommes déjà arrivés au quart de ce championnat 2010/2011, notre équipe de Denain-Voltaire est toujours invaincue : le rêve est devenu réalité. Elle possède dorénavant deux points d'avance sur de résistants bordelais, victorieux hier à Blois (84-90), et trois sur "le peloton de chasse"...

Encore une fois, bravo à toute l'équipe pour cette merveilleuse victoire !!!

Rendez-vous mardi en Coupe de France face à Le Havre (Pro A) et samedi prochain en championnat face au Centre Fédéral. Les deux matchs auront lieu à la salle Jean-Degros à 20 heures...

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

Denain évite de justesse le piège brestois

Les deux adversaires ont un jeu basé sur la vitesse et la réactivité, et la confrontation promettait d'être captivante.

 Les visiteurs prennent l'initiative pour mener de quelques longueurs d'entrée de jeu (3-6 à la 3e). La réaction vient de Bataille, qui met le feu au parquet avec confiance à trois points, mais il est suivi de Pridotkas qui se régale en pénétration (14-14 à la 7e). Denain multiplie comme prévu les changements d'options défensives, mais l'Étendard avait prévu la parade et mise sur une circulation du ballon, tactique payante car l'adresse est au rendez-vous. Denain répond par la contre-attaque de ses arrières et par l'adresse de Mihalic (22-20 à la 10e).

Les Nordistes travaillent leur attaque, mais ils trouvent sur leur chemin Lopez, qui en bon joueur de devoir fait le travail sous son cercle (29-27 à la 14e). Le Nordiste Belkessa s'infiltre sous le cercle pour aligner 8 points qui remettent son équipe sur les rails (32-35 à la 15e). Chaque erreur brestoise est sanctionnée, et il est temps que Bataille revienne mettre du rythme dans le jeu local. Freddy Massé choisit en outre de mettre la paire Pridotkas-Blanchot sous le cercle (donc pas de poste 5), pour privilégier la vitesse de réaction. Brest limite ainsi les dégâts avant la pause (40-44 à la mi-temps).

Mais le retour sur le parquet est difficile pour les Etendardistes, qui ont perdu leur rythme et leur fra îcheur. Ils perdent des ballons, du coup ils ne jouent plus rapidement, et manquent l'immanquable même sous le cercle. En face Denain construit patiemment et fait tourner la défense de zone en bourrique. L'écart devient très vite inquiétant (41-53 à la 28e), mais enfin Bataille et Lopez, décidément irréprochables, alignent trois tirs pour mettre fin à sept minutes d'abstinence offensive brestoise (48-55 à la 29e).

Le match est relancé et Denain s'emploie à stopper l'hémorragie à son tour. Marc Silvert réclame plus de sérénité de ses troupes, mais peut-être que les Brestois ont de toute façon laissé passer leur chance quand leur remontée est bloquée par une deuxième faute technique très lourde de conséquences, infligée cette fois à Pridotkas (56-66 à la 34'). On pense que le ressort est cassé, pourtant ils viennent mourir à trois petits points, n'ayant jamais lâché. Denain se sort du pétrin d'extrême justesse en ayant su tirer parti des opportunités et des circonstances.

BREST - DENAIN : 73-76 (22-20, 18-24, 12-15, 21-17).

w Article et photo archives paru dans La Voix du Nord du dimanche 24 octobre 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article