Nouvelle victoire à Longwy : Denain toujours 3e au classement !

Publié le

Longwy-03

Retour par les articles sur la nouvelle victoire de notre équipe de Denain-Voltaire à Longwy, sur le score de 56 à 79. Une victoire qui donne de l'air aux partenaires de Mantas Ruikis puisqu'ils distancent leurs principaux poursuivants au classement général. Devant, Reims et Le Puy s'imposent respectivement face à Angers BC et Challans ; notre équipe compte toujours deux victoires de retard sur ces deux équipes (goal-average particulier pris en compte), pour la chasse à la première place.
Ci-dessous, les articles parus dans la presse ce jour. Bonne lecture et... ALLEZ VOLTAIRE !!!


Revue de presse

Denain s'impose à Longwy dans un match sans relief
La défaite de Longwy à l'aller sur un score catastrophique (107-68) ne pouvait que lui laisser de mauvais souvenirs.
Longwy alignait Chenavaz, Cransac, Schumacher, Kazmarow et Pellerin pour tenter de partir sur de bonnes bases. Ruikis et Torson faisaient le spectacle (0-5). Belkessa y allait également d'un deux points et Denain menait déjà 2-7. Longwy se défendait certes, mais restait scotché à un score de misère. Seuls Pellerin et Kaczmarow se mettaient en évidence.
Denain, profitait de la maladresse de Longwy pour faire fructifier son avoir (4-11). Les Lorrains connaissaient des difficultés. Belkessa se régalait (6-15). Denain, petit à petit, prenait ses distances dans un match peu abouti (10-22). Cependant, Longwy par Pellerin et Chenavaz continuait à y croire (15-29). Denain, par Morand et Couacide, faisait son show et prenait le large (15-33). Minet se mettait également de la partie et le score enflait progressivement (17-35). Sans Kaczmarow nanti de trois fautes personnelles et bloqué sur le banc par son entraîneur Navier, Longwy était déjà distancé à la mi-temps (23-38).
Les Lorrains par Pellerin, Cranzac, Chenavaz, Kasperzec et Kaczmarow revenaient à la marque (38-41). Du délire dans la salle. Longwy à l'évidence reprenait espoir. Reste que Minet et Bach réussissant de shoots au-delà de la ligne des 6,25 m douchant l'enthousiasme longovicien (38-48). De surcroît, Couacide et Morand redonnaient également des couleurs à Denain (41-55). Denain s'était refait une santé (45-60).

Restait le dernier quart. Denain peu à son aise, néanmoins par Morand et Belkessa maintenait l'écart. Mieux, ils l'aggravaient (46-73). Longwy se cherchait à l'évidence. Ruikis, trois paniers à trois points, les Ch'tis à l'évidence se baladaient (50-76). Un match toutefois sans relief.
G. G.
w Article paru dans La Voix du Nord du dimanche 28 février 2010.


Longwy, tout est dit
Longwy-Rehon a concédé une nouvelle défaite, à domicile, face à une solide équipe nordiste.
Longwy-Rehon sait à quoi s’en tenir. La relégation en Nationale 2 n’est plus un mystère. Pour autant, rien ne l’interdit de battre des équipes plus huppées que lui. Denain, à l’évidence toujours en course pour l’accession dans l’antichambre de la Pro A, était à n’en pas douter un adversaire de grande qualité. La défaite de Longwy à l’aller sur un score catastrophique (107-68) ne pouvait que lui laisser de mauvais souvenirs. Bref, le cinq meurthe-et-mosellan entendait bien ne pas se laisser manger tout cru. La blessure de Marsh et le retrait inopiné de Bertrand Navarro pour un décès dans sa famille étaient bien sûr un handicap. Pour autant, Longwy alignait Chenavaz, Cransac, Schumacher, Kazmarow et Pellerin pour tenter de partir sur de bonnes bases. Ruikis et Torson faisaient le spectacle (0-5). Belkessa y allait également d’un deux points et Denain menait déjà 2-7. Longwy se défendait certes, mais restait scotché à un score de misère. Seuls Pellerin et Kaczmarow se mettaient en évidence.
Denain fait fructifier son avance
Denain, profitait de la maladresse de Longwy pour faire fructifier son avoir (4-11). Les Lorrains connaissaient des difficultés. Belkessa se régalait (6-15). Denain ne semblait pas avoir pris son rythme de croisière. Denain, petit à petit, prenait ses distances dans un match peu abouti (10-22). Cependant, Longwy par Pellerin et Chenavaz continuait à y croire (15-29). Denain, par Morand et Couacide, faisait son show et prenait le large (15-33). Minet se mettait également de la partie et le score enflait progressivement (17-35). Sans Kaczmarow nanti de trois fautes personnelles et bloqué sur le banc par son entraîneur Navier, Longwy était déjà distancé à la mi-temps (23-38).
Longwy n’avait-t-il pas les ressources pour pallier Denain pourtant privé de son Américain blessé au début du deuxième quart temps ? Les Lorrains par Pellerin, Cranzac, Chenavaz, Kasperzec et Kaczmarow revenaient à la marque (38-41). Du délire dans la salle. Longwy à l’évidence reprenait espoir. Reste que Minet et Bach réussissant de shoots au-delà de la ligne des 6,25 m douchant l’enthousiasme longovicien (38-48). De surcroît, Couacide et Morand redonnaient également des couleurs à Denain (41-55). Denain s’était refait une santé (45-60).
Restait le dernier quart. Denain peu à son aise, néanmoins par Morand et Belkessa maintenait l’écart. Mieux, ils l’aggravaient (46-73). Longwy se cherchait à l’évidence. Ruikis, trois paniers à trois points, les Ch’tis à l’évidence se baladaient (50-76). Un match toutefois sans relief.
G. G.
w Article et photo parus dans Le Républicain Lorrain du dimanche 28 février 2010.


Le feuille de match

LONGWY-REHON - DENAIN : 56-79 (23-38)
Quart temps : 6-15, 7-23, 22-22, 11-19. Arbitres : Mme Fizailne (Centre) et M. Bezanger (Champagne-Ardennes).
LONGWY-REHON. Marqueurs : Chenavaz (11), Cransac (4), Schumacher (6), Kaczmarow (8), Gevrey, Kazperzec (4), Hane (4), Pellerin (17), Juillet (2).
DENAIN. Marqueurs : Minet (7), Hersin, Morand (13), Ruikis (16), Dussart, Belkessa (12), Bach (16), Hinfray (2), Gouacide (8), Torson (5).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article