Défait à Saint-Chamond, le promu denaisien manque encore de maturité

Publié le

Saint-Chamond

 

Défaite au goût amer, comme le titre la presse locale aujourd'hui. Au coude à coude du début jusqu'à la fin, joueurs de Saint-Chamond et de Denain ne se sont finalement quittés qu'avec le plus petit des écarts... au détriment des partenaires de Nils Gouacide (photo Le Progrès). La fin de saison est difficile, le promu denaisien manque sans conteste de maturité en cette fin de championnat de NM1 où toutes les équipes peuvent l'emporter. Saint-Chamond, qui espère sauver sa place en NM1 la saison prochaine au profit d'un éventuel repêchage, a joué le coup à fond. Pour notre équipe, cela ne remet aucune en cause sa participation aux playoffs, mais la réception de son adversaire en quart de finale ne dépend désormais plus que d'elle. Certes, il faudra battre Saint-Etienne à domicile la semaine prochaine à la maison, mais il faudra aussi compter sur une défaite de Boulogne à Saint-Quentin (les Axois jouant leur place en playoffs aussi...) et de Châlons à domicile face à... Saint-Chamond !!!

 

Tout est possible, à condition que notre équipe se sente soutenue pendant les quarante minutes de jeu, face aux Stéphanois la semaine prochaine. Ce serait dommage de passer à côté d'un quart à domicile pour ces playoffs tant attendu ! Et nous le savons tous : Denain peut retrouver sa gnac du début de saison et peut encore créer la sensation sur le parquet...

 

TOUS AVEC LES GARS, ALLEZ VOLTAIRE !!!!!!

 

 

Revue de presse

 

Amère défaite pour Denain face à Saint-Chamond

À défaut d'un basket flamboyant, le duel entre Saint-Chamond et Denain aura néanmoins réservé un intense bras de fer, entre deux formations qui se devaient impérativement de s'imposer.

Fidèles à leurs bonnes habitudes de ces dernières semaines, les joueurs de Michel Perrin avaient cependant entamé la partie par le bon bout, afin de s'offrir un avantage de 6 à 0 après deux minutes de jeu. Emmenés par un Silas Mills efficace, les Saint-Chamonais, parfois brouillons, mais toujours généreux, allaient ensuite mener la grande majeure partie du match, sans pour autant parvenir à créer un écart décisif qui puisse dépasser la barre des 6 unités.

À mener ainsi le match sans parvenir à concrétiser, les locaux allaient dès lors se mettre en danger, face à un adversaire qui parvenait à imposer sa puissance à l'intérieur par Gacko, mais qui se montrait en revanche plus timoré sur les zones extérieures (3/9 à trois points).

Au coude à coude à l'entame du dernier quart (57-56), les deux équipes se livraient ainsi un intense mano à mano, durant lequel les Couramiauds semblaient avoir pris un avantage décisif, en s'offrant à nouveau 5 longueurs d'avance à près d'une minute du terme de la partie, et une contre attaque victorieuse de Mills (70-65). Il n'en était pourtant rien. Peu en vue jusqu'alors, Minet sortait de sa boîte pour signer un retentissant shoot bonifié afin de ramener les siens à hauteur. Le meneur denaisien ne tremblait pas ensuite aux lancers pour permettre à sa formation de reprendre une longueur d'avance (71-72). Il restait 26 secondes à l'horloge et les Saint-Chamonais étaient au bord du vide. C'est alors que Bole sur un service de Mills se rappelait au bon souvenir de son ancien club, pour signer le panier de la victoire, tandis qu'une faute sur Minet sur l'ultime possession était sans doute oubliée au grand dam de Marc Silvert. Denain devra jouer son match de play-offs à l'extérieur.

SAINT-CHAMOND - DENAIN : 73 - 72 (Quart temps : 23-21, 17-16, 17-19, 16-16).

Arbitres : MM El Mahi et Bezanger.

5SAINT-CHAMOND : Tillon (4), Landu (3), Bole (13), Begarin (5), Aubry (2), Rinna (12), Hergott (0), Vivies (11), Mills (23), Laforgue (0).

5DENAIN : Bach (4), Belkessa (15), Dussart (0), Gacko (23), Gouacide (8), Hinfray (2), Minet (5), Morand (2), Torson (13), Hersin (0).

w Article paru dans La Voix du Nord du dimanche 2 mai 2010.

 

La victoire de l'espoir

Les Saint-Chamonais préservent l'espoir d'un repêchage.

À quelques secondes près, le SCB a bien failli basculer dans l'obscurité. Alors, que Cognac venait de créer la sensation en s'imposant à Reims 78 à 71, les Saint-Chamonais ont été tout près de faire leurs adieux à la N1, avant que Michael Bole dans une fin de match étouffante n'offre finalement le succès aux siens, d'un tir salvateur, tandis qu'une faute sur Minet sur l'ultime possession était peut-être oubliée, au grand dam de Marc Silvert le coach denaisien. À défaut d'un basket flamboyant, le duel entre Saint-Chamond et Denain aura néanmoins réservé un intense bras de fer, entre deux formations qui se devaient impérativement de s'imposer. Fidèles à leurs bonnes habitudes de ces dernières semaines, les joueurs de Michel Perrin avaient cependant entamé la partie par le bon bout, afin de s'offrir un avantage de 6 à 0 après deux minutes de jeu. Emmenés par un Silas Mills efficace, les Saint-Chamonais, parfois brouillons, mais toujours généreux, allaient ensuite mener la grande majeure partie du match, sans pour autant parvenir à créer un écart décisif qui puisse dépasser la barre des 6 unités. À mener ainsi le match sans parvenir à concrétiser, les locaux allaient dès lors se mettre en danger, face à un adversaire qui parvenait à imposer sa puissance à l'intérieur par Gacko, mais qui se montrait en revanche plus timoré sur les zones extérieures (3/9 à trois points). Au coude à coude à l'entame du dernier quart (57-56), les deux équipes se livraient ainsi un intense mano à mano, durant lequel les Couramiauds semblaient avoir pris un avantage décisif, en s'offrant à nouveau 5 longueurs d'avance à près d'une minute du terme de la partie, et après une contre attaque victorieuse de Mills (70-65). Il n'en était pourtant rien. Peu en vue jusqu'alors, Minet sortait de sa boîte pour signer un retentissant shoot bonifié afin de ramener les siens à hauteur. Le meneur denaisien ne tremblait pas ensuite aux lancers pour permettre à sa formation de reprendre une longueur d'avance (71-72). Il restait 26 secondes à l'horloge et les Saint-Chamonais étaient au bord du vide. C'est alors que Bole sur un service de Mills se rappelait au bon souvenir de son ancien club pour signer le panier d'une victoire qui permet au SCB d'espérer encore un repêchage en fin de saison.

Ludovic Sut

w Article et photo parus dans La Voix du Nord du dimanche 2 mai 2010.

Commenter cet article