Boulogne-sur-Mer en Pro B : c'est fait !

Publié le

Final Four 2

 

Peu de gens avait miser sur eux au préalable. Et pourtant, le SOM Boulogne est bel et bien "sportivement" en Pro B ! C'est donc un autre représentant de la région Nord-Pas-de-Calais qui sera la saison prochaine dans l'antichambre de l'élite nationale de basket. Après Lille l'an dernier, Boulogne cette année... pourquoi pas Denain l'an prochain !!! C'est en tout cas tout le mal que l'on souhaite à notre équipe, qui pourra afficher d'autres ambitions que celle d'un promu en NM1.

Retour aujourd'hui dans la presse locale et le site officiel de la FFBB sur la victoire boulonnaise.

 

FIERS D'ÊTRE DENAISIENS... ET CH'TIS !!!

 

ALLEZ VOLTAIRE ET... BRAVO LE SOMB !!!

 

 

Revue de presse

 

Les Boulonnais sont en pro B !

Ils l'ont fait ! Au bout du suspense, les Boulonnais ont arraché la montée en Pro B, en venant à bout de l'équipe d'Angers, hier à Reims. Énorme !

Crispées, les deux formations peinaient à entrer dans le match. Ramphort déflorait le score, et ce furent, pendant de très longues minutes, les seuls points boulonnais. Car côté Angers, White, J. Traoré et Rigaux alimentaient la caisse angevine. Castano était contraint de faire une mise au point (2-9, 6e ). Peine perdue, White accroissait l'avance des siens. C'était la bérézina pour Boulogne, avec cette mauvaise passe de Patiejunas qui ne trouvait pas Yates.

Gourde enfonçait le clou (2-13, 7e).

Plateau passait un tir primé, tandis que Ramphort plantait en tête de raquette. Les Boulonnais reprenaient des couleurs (11-13, 10e). N'Diaye remettait les pendules à l'heure (13-13). Et comme M. Traoré moissonnait en défense, les Boulonnais prenaient l'avantage par Plateau. Patiejunas se mettait au diapason (23-18, 5e). Ramphort maintenait l'écart, mais White le réduisait. Heureusement que Miller déployait ses grands bras pour bâcher Gourde.

La reprise fut tendue : le coach angevin avait demandé à ses troupes de resserrer l'étau défensif, et Patiejunas peinait à s'exprimer. Qu'importe, c'est N'Diaye qui se chargeait de planter de loin (33-26, 23e). Dans le genre, White et Rigaux n'étaient pas mal non plus, et Angers revenait 35-32...

avant que Plateau n'y aille lui aussi de son petit missile (38-32, 25e). Boulogne haussait à nouveau le ton, avec M. Traoré (47-38, 30e).

Il restait dix minutes à tenir. Inutile de préciser que les Angevins ne l'entendaient pas de cette oreille. Les Boulonnais se prenaient un 9-0 (47-47, 33 e). Patiejunas, puis Plateau, débloquaient les affaires maritimes (52-47), Mondésir passait lui aussi un missile de près de dix mètres. C'en était trop pour Angers, et les Boulonnais, ivres de joie après le coup de sifflet final, restèrent de longues minutes à communier avec leurs supporters.

Bertrand Volant

BOULOGNE - ANGERS BC

67-53 (11-13, 17-12, 19-13, 20-15) BOULOGNE • Montdésir 5, Ramphort 14, Patiejunas 9, N'diaye 10, Plateau 22, Traoré 7 ANGERS • Ipouck 6, Hayes 3, Sulpice 1, Rigaux 12, Traoré 6, Gourde 11, White 14.

w Article et photo parus dans La Voix des Sports du lundi 31 mai 2010.

 

Final Four NM1
Boulogne au finish

Le SOM Boulogne a remporté, à Reims, le premier Final Four de NM1, gagnant ainsi sportivement le droit d'évoluer en Pro B la saison prochaine. Encore à égalité à sept minutes de la fin face à l'Angers BC49, les Nordistes ont donné le coup de rein nécessaire dans le money time pour l'emporter.

SOM Boulogne bat Angers BC49  67-53
La folle ascension du Stade Olympique Maritime Boulonnais se poursuit. Evoluant encore en départementale il y a un peu plus d'une dizaine d'années, le club n'a cessé depuis de gravir les échelons. La N3 en 2002, la N2 en 2005, la N1 en 2007 et demain la Pro B, sous réserve qu'il  satisfasse aux conditions de participation et qu’il obtienne l’autorisation de la Commission de Contrôle de Gestion. Sixième seulement de la saison régulière le SOMB a dominé l'Angers BC49 en finale du Final Four au terme d'un match fermé à double tour et marqué par la terrible maladresse des Angevins : 26,3% de réussite aux tirs.
Et pourtant, l'ABC aurait pu prétendre l'emporter dans une rencontre au scénario étonnant. Lors du premier quart-temps, Boulogne reste muet ou presque offensivement : 2 points inscrits en 8 minutes ! Dans ces conditions c'est presque un miracle que de ne compter que 11 longueurs de retard. D'autant que le grand monsieur de la finale commence à prendre ses marques. L'ancien élève du CFBB Etienne Plateau, international dans toutes les catégories de jeunes, va prendre feu de loin. Il se fend d'un somptueux 6/10 à trois-points et avec Tony Ramphort, il est à l'origine du retour de son équipe puis du premier véritable écart creusé en troisième quart-temps.
A l'approche du money-time, Boulogne mène 47-38. Les Angevins ne baissent cependant pas les bras et débutent l'ultime période sur un 9-0 ponctué par un tir de loin du vétéran DeRon Hayes. Mais loin de paniquer, Boulogne repart de l'avant en retrouvant son bras armé, Plateau. Le jeune homme marque huit points en quatre minutes pour ce qui s'avère être l'estocade finale. Angers trop maladroit ne se remettra pas de cette nouvelle série.

w Source : FFBB.

Commenter cet article