Après SQBB-Denain : « Saint-Quentin mange du leader »

Publié le

SQBB-Denain

Voici la revue de presse de l'après-match, celui perdu hier par notre équipe de Denain-Voltaire en déplacement dans l'Aisne. Outre la presse locale des deux formations, je vous propose également le résumé de l'ami Scarabe, supporter du SQBB et bien entendu présent salle Pierre-Ratte pour assister à la victoire de son équipe.

Quant à notre équipe de Denain-Voltaire, elle aura besoin de nous tous pour reprendre d'emblée confiance et s'imposer, au complexe sportif, face à Le Puy samedi prochain, dès 20 heures.

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Revue de presse

 

Compte-rendu SQBB-Denain : 88-79

Un chaudron plein à craquer et le SQBB s’avance sur la parquet pour un combat de tous les instants face à cette équipe de Denain, leader de ce championnat mais que les hommes en blancs comptent bien dompter ce soir pour le plus grand plaisir de ses supporters. La victoire sera-t-elle au bout ? Seul une défense de fer pourra venir à bout de cette équipe de rouge vêtue !

> Lire la suite de ce compte-rendu sur le site de Scarabe (SQBB) : cliquez ici !

 

Chez lui, Saint-Quentin étouffe le leader Denain et lui inflige sa seconde défaite de la saison

Dans un palais des sports en fusion, le SQBB a relevé avec brio le premier des deux défis qui l'attendent (Denain et Bordeaux). Grâce à une défense solide et à une incroyable réussite aux shoots extérieurs, les Axonais infligent aux hommes de Marc Silvert une seconde défaite. Les Nordistes n'ont pas su tuer le match en première période et ont connu un incroyable déchet sur les tirs primés (2/21). Au contraire d'un Sencanski en état de grâce (13/16, 33 d'éval).

On savait que l'entame de cette rencontre serait compliquée pour le SQBB. Cela n'a pas raté. Denain, avec un Sauret en verve, transperce sans problème la défense axonaise pour s'amuser dans la raquette (5-11, 4e). Avec un 11/13 à deux points, dont un 5/5 pour Lalugba, les Denaisiens prennent leur distance (6-15, 6e, 12-21, 8e). C'est alors qu'entre en scène Dejan Sencanski. Idéalement mis sur orbite par ses partenaires, le shooteur saint-quentinois réussit trois tirs extérieurs d'affilée, dont un sur le buzzer, remettant son équipe en selle (21-25).

Visiblement déboussolé par cette résurrection saint-quentinoise, Denain, jusque-là impérial, se met à bafouiller son basket malgré un secteur intérieur toujours aussi dominateur (22-10 aux rebonds). L'adresse des Nordistes s'est évaporée (15/22 à 2 pts) et Brocheray prend d'entrée une troisième faute personnelle. Le rideau défensif du leader résiste encore mais Lesieu (28-31) puis Rambur (30-31) fissurent le bel édifice. Le trou noir des Nordistes se poursuivra aux lancers-francs (7/13) où les hommes de Silvert ne parviendront pas à profiter d'un arbitrage plus que tatillon. C'est au contraire Sencanski qui refit parler la poudre mettant ses couleurs aux commandes pour la première fois du match (34-32, 7e). Pendant ce temps-là, les as du sifflet ne perdent pas la main (11 fautes axonaises !) et Saint-Quentin voit le nombre de ses fautes personnelles exploser (3e faute pour Howell). Malgré cela, le SQBB est toujours en vie à la pause.

Le coude à coude reprend de plus belle. Les défenses montent en intensité et agressivité (Mihalic 4e faute, Diallo 3e faute). Brocheray revient sur le parquet et remet Voltaire sur les bons rails (46-49 4e), Lalugba enfonce le clou (48-54). Les tireurs d'élite axonais ressortent du bois. Romain (53-54), Bach (56-56) et Diallo (59-60) maintiennent le SQBB au contact alors que Lalugba fait toujours ce qu'il veut dans la raquette (9/9).

Etouffés, les Denaisiens ne savent plus à quel joueur se vouer. La défense saint-quentinoise ne lâche plus sa proie. A 4 minutes de la sirène, les hommes d'Arnaud Ricoux infligent un 14-7 (73-67) à des Nordistes KO debout. Lalugba tente des raids solitaires voués à l'échec, les tirs extérieurs denaisiens ratent leur cible. En face, Diallo mène la fronde (2 tirs primés) imité par Sencanski et Lesieu. Les débats deviennent irrespirables. Arnaud Ricoux prend une technique, Sencanski une 4e faute et les Nordistes grignotent leur retard (75-71 à 1'40). Sencanski entretient le rêve (78-71). Brocheray et Mihalic prennent leur 5e faute. Lesieu achève la bête denaisienne agonisante (82-75). Du beau travail.

Frédéric Houriez (CLP)

w Article paru dans La Voix du Nord du dimanche 12 décembre 2010.

 

Saint-Quentin mange du leader

Dans un Palais des sports bondé, les Saint-Quentinois ont fini par avoir la peau de Denain hier soir (88-79). La deuxième place leur tend les bras vendredi à Bordeaux.

Ils ne voulaient pas se rater et ils ont assumé. Longtemps contraints de faire la chasse à un leader mieux parti et ultra dominateur au rebond (37 à 26), les Saint-Quentinois ont été impressionnants d'opiniâtreté et de volonté. Un Sencanski de feu (30 points à 81% de réussite) et une série à 3 points de Diallo, à cheval sur les 3e et 4e quart-temps, leur a permis de prendre enfin les commandes de la partie et de filer vers une victoire qui fera date.

Certes, le leader a encore de la marge, mais les « Bleu et Blanc » ont prouvé qu'ils avaient les armes pour lui mener la vie dure jusqu'en mai prochain. Il faudra être aussi costaud vendredi à Bordeaux pour aller chercher la deuxième place.

Sencanski s'accroche

D'entrée, Denain surfe sur une parfaite alternance intérieur-extérieur, notamment grâce à son point de fixation Lalugba. La Voltaire déroule à 71% de réussite dans le premier quart ! Les débuts offensifs du SQBB sont beaucoup plus hésitants (2 sur 7 aux tirs) et sanctionnés par le leader du championnat (5-15, 5e).

Il faut onze points consécutifs de Dejan Sencanski (dont 3x3 points et le dernier au buzzer), pour sauver le SQBB d'une très mauvaise entame (21-25, 10e).

Problème de rebond

À cheval sur les deux quart-temps, c'est carrément 15 points de rang que claque le Serbe, convoité par Denain l'été dernier, et qui égalise (25-25, 13e). Les Saint-Quentinois ont trouvé des clés défensives mais ils doivent attendre la 17e minute pour passer enfin le bout de leur nez en tête, dans un vacarme incroyable et grâce à l'incontournable... Dejan Sencanski (34-32). À la mi-temps, pourtant, c'est toujours Denain, archi-dominateur au rebond (22 à 10), qui mène la danse (40-43, 20e).

Chasse-patate

Après la pause, la domination intérieure du tandem Brocheray-Lalugba est évidente. Denain reprend ses distances, aidé par la maladresse des Axonais derrière l'arc (48-54, 26e). Romain et Bach sortent du banc pour proposer la solution à 3 points (56-56) mais Gacko arrache un nouveau rebond offensif et le SQBB reste obstinément en chasse-patate (59-60, 30e).

Diallo courage

C'est Diallo, l'homme des commandos suicide, qui fait sortir Pierre-Ratte de ses fondations en alignant trois primés consécutifs ! Sencanski donne même huit longueurs d'avance au SQBB (73-65, 35e) dans une magnifique éruption populaire.

Marc Silvert essaye toutes les solutions et malgré la faute technique adressée à Arnaud Ricoux (75-71, 38e), la tornade saint-quentinoise - la ola aussi - emporte son équipe vers une 2e défaite cette saison. Le SQBB, lui, a offert un superbe spectacle à son chaudron une semaine avant d'aller défier Bordeaux dans son antre.

Eric Jonneau

w Article et photo parus dans Le Courrier Picard du dimanche 12 décembre 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article