Après sa victoire sur Cognac, Denain reprend seul sa 3e place !

Publié le

Belkessa-06

Hier, c'était soir de fête au complexe sportif de Denain ! Notre équipe a en effet regoûté aux joies de la victoire, dans son antre, face à une belle équipe de Cognac faut-il le souligner. Une victoire au mérite donc, qui permet aux partenaires d'Antoine Belkessa (photo VDN) de se replacer seuls sur la troisième marche du podium. Eh oui, Denain le promu n'est plus qu'à une petite longueur de Le Puy, l'autre promu déchu de sa première hier suite à sa défaite à Châlons (80-75). Pour sa part, Reims poursuit sur sa lancée en battant Challans sur ses terres (76-80) : quatre petits points qui font la différence et qui font des Rémois les favoris à la montée directe en Pro B !
Plus que jamais, les hommes de Marc Silvert ont donc un coup à jouer dans ce championnat de Nationale 1. Déjà, ils réussissent une saison exceptionnelle. A 11 journées de la fin de la saison régulière, ils peuvent encore espérer titiller les joueurs de Le Puy, et même ceux de Reims. La semaine prochaine, notre équipe se déplace à Longwy en espérant grapiller encore un peu de terrain à ses adversaires directs du haut de tableau, en espérant aussi distancer ses poursuivants... Tout reste possible dans ce championnat !
ALLEZ VOLTAIRE, TES SUPPORTERS SONT LA !!!


Revue de presse

Face à Cognac, les Denaisiens ont repris goût au succès
Denain a très vite renoué avec la victoire en contrôlant de belle manière son adversaire.
La rencontre démarrait au profit des Denaisiens par un tir primé de Ruikis dès la première minute : 3-0. Eleka l'imitait dans la foulée mais l'égalité était de courte durée car Torson, aidé de Gouacide, permettait à Denain de prendre les commandes : 11-5 (3e). Les visiteurs tentaient de réagir mais les locaux tenaient bons.
Déstabilisé, l'adversaire confondait vitesse et précipitation en multipliant les maladresses aux tirs : 22-15 (10e). Les locaux en profitaient et s'appliquaient pour conserver l'avantage par Morand et Minet : 28-18 (12e). Confiants Belkessa, Torson et Gouacide plaçaient un 9-0 (30-23 15 e, 39-23 16e). La machine locale était lancée et Gacko apportait sa contribution : 46-28 (20e). De retour des vestiaires, Bach apportait sa pierre à l'édifice également : 51-32 (24e) mais l'adversaire ne l'entendait pas de cette oreille et avec courage et ténacité il grignotait : 55-45 (28e). Les locaux se devaient de réagir vite et Minet montrait le chemin : 59-45 (29e), 61-47 (30e). Dix minutes à tenir et laisser l'équipe de Philippe Maucourant à distance respectable. Les hommes de Marc Silvert s'y attachaient en jouant collectivement avec un réel métier, malgré la perte de Gouacide pour cinq fautes personnelles : 72-59 (36e). Denain résistait aux derniers assauts de son hôte et finalement l'emportait fort logiquement. Score final : 78-63.
Olivia Place
DENAIN - COGNAC : 78-63 (22-15, 24-13,15-19,17-16).
Arbitres : MM. Monsire et Lefet.
- DENAIN : 29 paniers (dont 4/16 à 3 pt) sur 59 tirs 16/18 LF 28 rebonds 13 passes décisives 19 balles perdues 21 fautes. 1 joueur sorti : Gouacide (36e).
> Minet : 9, Morand : 2, Ruikis : 5, Dussart : 2, Belkessa : 16, Gacko : 8, Bach : 7, Gouacide : 17, Torson : 12.
- COGNAC : 23 paniers (dont 8/23 à 3 pt) sur 64 tirs 9/12 LF 30 rebonds 9 passes décisives 11 balles perdues 20 fautes.
> Fournier : 2, Bigote : 4, Eleka : 15, Godin : 5, Le Flecher : 4, Conderrane : 11, Aultman : 14, Ocokoljic : 8.
w Article et photo parus dans La Voix du Nord du dimanche 21 février 2010.


Défaite logique pour Cognac dans le Nord
Vite dominés au score, les Cognaçais n'ont pas pu revenirsur leurs hôtes, lancés dans la course à la première place.
Denain débutait la rencontre par le bon bout et à la fin de la première période, le club du Nord s'était installé assez confortablement au commandement : 22-15 (10e). Les hommes de Philippe Maucourant n'étaient pas franchement à la rue, mais ils subissaient malgré leur courage : 36-23 (15e). Bigote alimentait la marque mais au repos, les Nordistes avaient encore pris un peu plus l'ascendant : 46-28.
Trop d'écart
Cognac ne s'avouait pas vaincu pour autant et tour à tour, Conderanne, Eleka et Aultman réduisaient l'écart : 55-45 (27e). Un sursaut de Denain permettait tout de même au club nordiste d'atteindre la fin de la troisième période avec un petit matelas douillet : 61-47 (30e).
Le match semblait scellé et il le fut à cause de Denaisiens qui désiraient rester dans la course à la première place. Ils creusaient l'écart : 50-54 (34e), puis 78-63 (score final). Finalement, le dauphin de Reims et Le Puy s'imposait assez logiquement.
w Article paru dans Sud-Ouest du dimanche 21 février 2010. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article