La Breizh Team prête à recevoir le leader denaisien (samedi 20h)

Publié le par Jean-Philippe

Etendard-de-Brest---Equipe.jpg

Ce sont des Brestois aux deux visages qui se sont présentés à la NM1 depuis le début de cette saison. Malheureusement pour notre équipe de Denain-Voltaire, c'est le visage des beaux jours qui se présentera à elle samedi, en Bretagne, pour "le" match phare de cette 8e journée de championnat. Celui d'une équipe invaincue depuis quatre journées...

Le "relégué" de Pro B Brest a débuté son championnat très timidement, par une courte victoire face à Denek Bat (82-81), puis a subi deux revers coup sur coup, en déplacement à Blois et surtout à la maison face à Saint-Etienne. Faisant partie des favoris de NM1, l'on pouvait se demander quelles étaient les réelles intentions de cette équipe coachée par Freddy Massé. On le sut rapidement puisque, dans la foulée, L'Etendard de Brest a enchaîné les victoires : face au Centre Fédéral pour relancer la machine, à Saint-Chamond l'équipe "surprise" (bien que...) de ce début de championnat, face au promu Souffelweyersheim pour confirmer et la semaine dernière sur le parquet de GET Vosges (65-77) pour marquer une bonne fois pour toute les esprits de ses futurs adversaires.

Certes les Brestois n'ont pas encore battu une "grosse armada" cette saison, mais la dynamique des victoires est là et devant son public samedi soir, elle peut être très dangereuse pour notre équipe de Denain-Voltaire. Collectivement, Brest possède la deuxième attaque de ce championnat... derrière Denain ; ça va saigner sous les paniers ! Brest, c'est aussi le rebond avec 38,4 réalisations par match (2e de NM1... devant Denain, avec 38,0 rebonds/match). Brest, c'est encore les passes décisives : 1er de NM1 avec 16,1 réalisations par match, juste devant... Denain avec 15,3 passes décisives/match. Et pour ce qui est de l'évaluation "globale équipe", Denain-Brest : 94-90. Autant dire que, statistiquement parlant, aucune des deux équipes n'est favorite, la bataille entre les deux formations devrait être tout simplement... exceptionnelle !

Etendard-de-Brest---Pridotkas-Vaidotas.jpgCôté individualité maintenant, les scoreurs à surveiller ne sont autres que Vaidotas Pridotkas (19,9 points/match, 2e de NM1) et Julien Doreau (14,4 points/match) ; nul doute que Boakai LALUGBA (15,7 points/match) et Renaud BROCHERAY (14,1 points/match) auront du répondant encore une fois. Au rebond, la bataille sera rude, notamment tentre Pridotkas (7,4 rebonds/match) et BROCHERAY (7,3 rebonds par match). Idem à la mène où notre duo SAURET/MINET devra contenir le meneur breton Gary Staelens (11,1 points, 4,1 passes décisives). Enfin, attention à Rolan Roberts, véritable "peste" sur le parquet puisque adepte des contres et autres interceptions...

Pas la peine donc de se faire un dessin. Les prétendants à la montée en Pro B sont nombreux, mais ces deux-là (Brest et Denain) ont sans conteste les armes pour y parvenir. Sauf que samedi soir, il faudra bien désigner un vainqueur...

ALLEZ VOLTAIRE !!!

 

Le match

Rendez-vous ce samedi 23 octobre 2010 à partir de 20 heures pour un Brest-Denain qui vaudra le spectacle ! Le match aura lieu en la salle Marcel-Cerdan de Brest (entrée : de 3 à 10 euros).

 

L'équipe de Brest

w Les joueursBaptiste BATAILLE (ailier/arrière, 1m89, 19 ans),  Julien BLANCHOT (ailier/arrière, 1m94, 25 ans), Thibault DELON (meneur, 1m78, 23 ans), Julien DOREAU (ailier/ailier fort, 2m00, 27 ans), Rafael LOPEZ (pivot/ailier fort, 2m04, 24 ans), Johan RATHIEUVILLE (meneur, 1m75, 25 ans), Rolan ROBERTS (pivot, 1m98, 32 ans), Gary STAELENS (arrière, 1m89, 26 ans), Pridotkas VAIDOTAS (ailier/ailier fort, 2m00, 24 ans), Jean-Yves ZHAOUI (meneur, 1m78, 22 ans)

w Le staff : Freddy MASSE (coach), Pierre-Yves LE GALL (assistant coach)

 

A la découverte de Brest...

Etendard-de-Brest---Decouverte.jpg

Brest est une commune française, chef-lieu d’arrondissement du département du Finistère dans la région Bretagne. C'est un port important, deuxième port militaire français après Toulon, à l'extrémité ouest de la France. La ville se situe à la pointe occidentale de l’Europe continentale. Avec ses 142 722 habitants, les Brestois et les Brestoises (recensement de 2007), Brest est la première agglomération de l'Ouest breton, deuxième de région Bretagne derrière Rennes et la 22e commune la plus peuplée de France. Au Moyen Âge, l'histoire de Brest se confond avec l'histoire de son château. Puis Richelieu en fait un port militaire. Brest se développera autour de son arsenal, jusqu'à la seconde moitié due XXe siècle. Fortement marquée par des bombardements lors de la Seconde Guerre Mondiale, Brest a vu son centre historiquement presque entièrement renouvelé pendant la Reconstruction. À la fin du XXe et au début du XXIe siècle, la désindustrialisation de la ville s'accompagne du développement du secteur tertiaire. Aujourd'hui, Brest est une ville universitaire importante, forte de 23 000 étudiants. En plus d'une université pluridisciplinaire (Université de Bretagne occidentale), Brest et son pays compte plusieurs grandes écoles françaises dont l'Ecole navale, Télécom Bretagne et l’Ecole nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d’armement (ENSIETA). Brest est aussi un pôle de recherche important, axé sur la mer, avec notamment le plus grand des centres Ifremer, le Centre de documentation de recherche et d’expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux (le Cedre) ainsi que l’Institut polaire français Paul-Emile-Victor. Brest a toujours été très marquée par son passé maritime : l'Académie de Marine y fut fondée en1752, le porte-avions Charles-de-Gaulle y fut construit, et tous les quatre ans, en juillet, Brest accueille la grande fête internationale de la mer, des bateaux et des marins ; il s'agit un rassemblement de gréements traditionnels venant du monde entier.

w Source : Wikipédia.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article