Interview exclusive de Jean-Michel Sénégal (coach de Le Puy-en-Velay)

Publié le


Pour la première fois, le blog officiel de Denain-Voltaire vous propose une interview exclusive (et ce n'est qu'une première...). Aujourd'hui, c'est Jean-Michel Sénégal, l'homme aux 210 sélections en équipe de France de basket, qui a bien voulu répondre à mes questions. A trois jours du match des leaders/promus invaincus, l'entraîneur de Le Puy-en-Velay tire un premier bilan de cette saison en Nationale 1. Et nous parle du match qui se jouera ce samedi à la salle Jean-Degros entre Denain et son équipe. Rencontre avec Jean-Michel Sénégal (photo : BasketNews).


Jean-Michel Sénagal : « Beaucoup de similitudes entre nos deux équipes »

- Blog de Denain : Pour Le Puy (comme pour Denain), quatre victoires pour zéro défaite : le moral est au beau fixe pour votre équipe du Puy en ce début de saison ?

- Jean-Michel Sénégal : Pour nous, tout va bien. Nous avons eu un calendrier difficile avec un déplacement à Longwy pour commencer, puis Saint-Quentin (ex-Pro B, ndlr) chez nous, Bayonne et Blois samedi dernier. Ces quatre victoires, c’est en effet bon pour  le moral.

 

- Blog de Denain : Samedi, contre Blois, vous avez survolé le match... avant de craquer. Un bilan de ce match finalement gagné in extremis ?

- J.-M. S. : Finalement, c’est mieux de ne pas avoir gagné le match de 20 points. Ce n’était pas forcément mérité… On avait +18 à sept minutes de la fin, ensuite on a eu un gros trou.  Blois n’avait plus rien à perdre et a joué le coup jusqu’au bout. L’équipe avait même une chance de gagner en fin de match. A nous d’en tirer les leçons : un match, ça dure quarante minutes !

 

- Blog de Denain : Comment définissez-vous votre équipe après quatre journées de championnat ?

- J.-M. S. : On s’est mis au niveau tout de suite en recrutant les deux étrangers qu’on pouvait recruter. On a trouvé un amalgame avec les joueurs français qui sont restés dans l’équipe. Nous avons donc gardé la même ossature que la saison dernière, nous sommes dans la continuité. Avec huit joueurs, nous avons de quoi tenir la route pendant 34 journées.

 

- Blog de Denain : Samedi, vous vous déplacez à Denain, en tête de la N1M avec vous. Comment préparez-vous ce « match des leaders » ?

- J.-M. S. : Nous prenons le match comme tout autre match : on partira vers 6 heures de Le Puy, et nous rentrerons dans la nuit après le match (rire). Sérieusement, nous ne prenons pas le match contre Denain comme un autre. On va commencer à en parler ce soir (mardi, ndlr) ou demain (aujourd’hui, ndlr) à l’entraînement. Nous ne sommes qu’en début de saison, c’est difficile de se faire une idée concrète sur telle ou telle équipe.

 

- Blog de Denain : Quelle vision avez-vous de notre équipe de Denain-Voltaire (coach, équipe...) ?

- J.-M. S. : C’est la première fois que je vais croiser leur coach, Marc Silvert. Concernant l’équipe, Denain aussi a gardé une ossature, il a recruté pour avoir de la taille, Bach en ailier fort… Ils ont complété toutes leurs lignes. Ils n’ont finalement changé que de coach… Mais d’une manière générale, il y a beaucoup de similitudes entre nos deux équipes.

 

- Blog de Denain : N’y a-t-il pas comme de la revanche dans l’air pour Denain, battu en demi-finale de Nationale 2 ?

- J.-M. S. : Je ne pense pas qu’on puisse parler de revanche. Ce ne sont pas les mêmes joueurs qu’en Nationale 2, Denain n’a plus le même coach. Pour nous, ce match ne rentre pas en ligne de compte, beaucoup de choses ont changé depuis notre demi-finale la saison dernière. On se souvient d’un match dur contre Denain, derrière on avait perdu la finale contre Cognac…

 

- Blog de Denain : Un mot sur la N1M : quels sont les favoris ?

- J.-M. S. : Pour moi, Challans et Angers (BC) sont des clients sérieux à la montée. Comme nous, ils sont encore invaincus à ce stade de la compétition, mais avec un match en moins, c’est tout. Le championnat de Nationale 1 est très très long, il va encore se passer plein de choses. Nos quatre victoires en début de saison nous permettent d’être biens. On a bien démarré, ça permet de regarder sereinement la suite du championnat.

wInterview réalisée pour le blog de Denain-Voltaire le mardi 29 septembre 2009.


Jean-Michel Sénégal (coach Le Puy) : présentation

 

Jean-Michel Sénégal, né le 5 juin 1953 à Lyon, est un joueur de basket-ball français, reconverti depuis la fin de sa carrière en entraîneur. Associé pour toujours avec Murphy, Dacoury et Faye au CSP Limoges pendant les années Korac. Une gueule, une crinière blonde qui volait au vent, des passes de feu en série vers la fusée Dacoury, une défense d'enfer sur le môme Petrovic en finale, un missile au buzzer contre le Maccabi. Le Ségalo ! Aujourd'hui, Jean-Michel Sénagal est le coach de Le Puy-en-Velay, qui vient de connaître l'accession en Nationale 1, tout comme notre équipe de Denain-Voltaire.

 

Le joueur

Excellent passeur, ce meneur dans l'âme appartient au cercle des meilleurs joueurs du championnat de France d'après Guerre, notamment grâce à ses performances en Équipe de France. Il a depuis montré ses talents de coaching, faisant revenir la Jeanne d'Arc de Vichy au premier plan du basket français. Il gère aussi désormais un stage de basket annuel d'été, à la station de ski de SuperDévoluy, avec l'association locale TBA (Team Basket Association).

 

Clubs Successifs

Joueur : ASVEL (Nationale 1, 1970-1974), ASPO Tours (Nationale 1, 1974-1981), CSP Limoges (Nationale 1, 1981-1986), Racing Paris (Nationale 1, 1986-1987).

Entraîneur : Racing Paris (N1A, 1987-1989), CRO Lyon (N1A, NA1 puis Pro A, 1989-1994), Montpellier (Pro A, 1994-1995), Limoges (Pro A, 1995-1996), Vichy (Pro B puis Pro A, 1999-2005), Hyères Toulon (Pro A, 2005-2006), Bourg-en-Bresse (Pro B, 2007-2008), Le Puy-en-Velay (NM2 puis NM1, depuis février 2009).

 

Palmarès

- Champion de France : 1971, 1972, 1976, 1980, 1983, 1984, 1985.

- Vainqueur de la Coupe Korac : 1982, 1983.

- Finaliste de la Coupe des Coupes : 1976.

- Meilleur passeur du championnat : 1978, 1983, 1984.

- 21ème meilleur passeur de l'histoire de la Pro A (1058 pd).

- Équipe de France : 210 sélections. 10ème à  l’Euro 1973, 8ème à  l’Euro 1979, 8ème à  l’Euro 1981, 5ème à  l’Euro 1983, 11ème aux Jeux Olympiques 1984.


w Sources : Maxi Basket et le site Bleublanc.com.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article