Denain - Le Puy : deux promus qui gagnent !

Publié le


Week-end de folie encore pour nos Denaisiens. A reims, ils ont en effet leur 4e match de rang, réalisant ainsi un sans faute depuis le début de saison en N1M. Promu dans cette division, Denain a tout d'un grand, tout comme Le Puy, lui aussi promu et invaincu depuis le début de saison. Et justement, les deux équipes respectivement de Marc Silvert et de Jean-Michel Sénégal s'affrontent le week-end prochain, en la salle Jean-Degros. Point sur les deux formations avec cette nouvelle revue de presse.


Denain poursuit sa chevauchée en tête du championnat
Quatrième match de N1en déplacement à Reims et quatrième victoire (65-68), Denain poursuit sa chevauchée royale balayant tout sur son passage collectivement et avec coeur.

Au soir du succès face à Boulogne, Marc Silvert déclarait vouloir très vite s'assurer du maintien. À ce rythme il va être aussi vite fixé, son groupe jouant à merveille son rôle d'outsider tout en saisissant les moindres opportunités. Ce qui est pris n'étant plus à prendre....

« Nous avons fait une bonne entame de match mais après, nous en avons perdu le fil à cause de quelques secteurs de jeu qu'il va falloir travailler à l'entraînement », précise Marc Silvert dont deux à trois joueurs sont passés à travers (Gouacide 1 point, 3 rebonds Hinfray 1 point, 4 rebonds). « Heureusement, d'autres étaient bien présents pour relever le défi (*). Nous avons été également dominés au rebond (35 pour Denain contre 34 à Reims pourtant) que nous n'avons pas cadenassé, en donnant de nombreuses secondes chances. Mais notre solidarité etsurtout notre zone presse a fait mal et nous sommes allés chercher la victoire », analyse le coach denaisien.

Les Rémois se sont en effet cassés les dents sur celle-ci et après un 11/21 à 3 points à Blois dernièrement, ils n'ont pu rendre qu'un pauvre 3/28 (11 %)....

> La journée.- Avec Voltaire, seul Le Puy (Stéfanov 22 points), difficile vainqueur de Blois reste invaincu avec quatre matches joués. Challans et Angers BC le sont aussi, mais avec un match de moins.

Un peu plus loin, Saint-Quentin, Boulogne (N'Diaye 16 points, 7 rebonds), Angers-Saint-Léonard (Bracq 16 points, Brawn 14 points) qui est revenu de Saint-Chamond avec une petite victoire (malgré les 22 points de Laslo) s'accrochent à la roue des deux leaders avec une défaite.

À Liévin (David Cilly 19 points, 4 rebonds), rien ne va plus. Et cette fois, c'est à domicile, face à Angers BC 49 (Sulpice 14 points, 7 rebonds), que les joueurs du Pas-de-Calais ont mordu la poussière malgré un dernier quart temps de rêve (23-7).

Dans le ventre mou du classement, Cognac, Get Vosges, semblent être à leur place, alors que dans le bas de tableau, la situation n'évolue guère. Le Centre Fédéral (Westermann 16 points, Keita 14 points), Denek (malgré Larry Blair 25 points, 7 passes décisives, 10 rebonds) et Saint-Chamond ne décollent toujours pas avec quatre défaites en autant de matches.
Quant à Saint-Etienne (Gillet 20 points, Wilson 16 points), il a finalement pu jouer son premier match après un arrangement avec la Fédération et les autres clubs de N1. Avec une préparation écourtée, son premier match s'est soldé par un revers face à Get Vosges (Gotagnie 16 points, 4 interceptions).
R. P. (CLP)

  • Article et photo parus dans La Voix du Nord du mardi 29 septembre 2009.


L'ASM tremble en fin de match !
L’ASMB remporte sa quatrième victoire en quatre matchs mais s’est fait une énorme frayeur en fin de rencontre.
Tout avait pourtant bien commencé, les Ponots réussissaient un excellent premier quart temps. Dominateurs au rebond, pratiquant un beau jeu collectif sous la baguette de Julien Cortey (4 passes décisives) ils se montraient adroits sous les cercles et à distance (3/5 à 3 points). Travarus Bennett donnait l’exemple, inscrivant 8 points et totalisant 5 rebonds. Après 10 minutes de jeu, l’ASMB comptait 17 longueurs d’avance.
Les hommes de Jean-Michel Sénégal continuaient sur leur lancée en début de seconde période. Aba Koïta et Jovan Stefanov dominaient largement Lorenzo Orr et David Condouant dans la raquette et les Asémistes portaient leur avance à 20 points. Blois gardait le contact grâce à son adresse extérieure (7/12 à 3 points en première mi temps) d’autant plus que les Ponots relâchaient un peu leur défense : ils encaissaient ainsi un dernier tir primé de Pierre Brochard au buzzer.
Jovan Stefanov poursuivait son festival offensif dans la raquette, mais des oublis défensifs permettaient à Lorenzo Orr et David Condouant de maintenir leur équipe à flot. Blois revenait à 10 points à 2 minute de la fin du quart temps .Julien Cortey réalisait un sans fautes aux lancers francs redonnant 14 longueurs d’avance aux locaux.
Les 10 dernières minutes étaient éprouvantes pour les nerfs des spectateurs, des dirigeants du coach et des joueurs. Les shooteurs blésois donnaient un récital et ce d’autant plus facilement que les défenseurs ponots leur laissaient des espaces. Ils réalisaient pratiquement un sans fautes à 3 points (6/7) par Johan Blot (2/3), Mathieu Tensorer (2/2) et Pierre Brochard (2/2). Les locaux tentaient de répliquer par Cédric Mansaré et Julien Cortey, mais le doute s’installait dans les têtes et ils ne parvenaient plus à marquer sous le cercle (2 paniers réussis lors du quatrième quart temps). L’écart fondait à vue d’œil, il n’était que d’un point à 27 secondes du buzzer. Dans les toutes dernières secondes, un passage en force sifflé contre Johan Blot, et 2 lancers francs réussis par Julien Cortey assuraient l’essentiel.
Le milliers de spectateurs a vu deux matchs complètements différents avec une équipe du Puy conquérante pendant le première mi-temps et qui s’est mise à douter en fin de rencontre, elle a alors perdu ses vertus défensives, chacun voulant sauver le match. Finalement la fin de match ne s’est pas joué sur le physique comme les ponots pouvaient l’espérer, mais sur l’expérience et l’adresse des joueurs de Blois. L’ASMB s’en sort sans dégât et tirera les leçons de cette fin de rencontre difficile.

  • Article paru sur le site de l'ASM Le Puy le lundi 28 septembre 2009.

Commenter cet article