Les Denaisiens veulent confirmer à Reims

Publié le


C'est l'heure pour les Denaisiens Ce soir, à 20 heures, les partenaires de Jason Bach (photo La Voix du Nord) prennent la direction de Reims pour tenter la passe de quatre. Pour un promu, ce serait tout simplement exceptionnel. Pour Denain, ce serait surtout confirmer les bonnes intentions des trois premières rencontres, remportées à domicile lors de deux derbys relevés et au Centre Fédéral. Plusieurs supporters ont d'ores et déjà prévus le déplacement. Donnez de la voix pour notre équipe, allez Voltaire !


Jason Bach à l'écoute de la bonne mesure d'un Denain conquérant
Parmi les artificiers denaisiens du début de saison en Nationale 1, il y a Jason Bach. Du haut de ses 22 ans, l'ailier arrivé des Vosges en juin affiche beaucoup de sagesse lorsqu'il analyse les premiers matchs et se projette sur une avenir qui passe par un match costaud, ce soir, à Reims.

Denain et son passé, Jason Bach n'en savait pas grand-chose avant de signer, en juin. « Je n'étais pas né quand le club a connu ses belles heures, reconnaît-il modestement. Mais depuis que je suis là, on m'a raconté. C'est une grosse histoire ! » Toujours le sourire aux lèvres, Jason Bach a choisi Denain, « pour le projet. J'avais su que Fred Minet allait venir, je connaissais sa valeur. Amadou (Gacko) et Eddy (Morand) c'est pareil. Cela a compté dans mon choix. Avec tous ces joueurs et les autres, Denain, c'est un club qui monte et veut faire quelque chose sans aller trop vite pour autant. C'est bien. » Tout est dans la mesure : une conception de la vie que l'ailier denaisien applique aussi bien à l'équipe qu'à lui-même, affichant par là même sa force de caractère. « Il est jeune mais mature. Je n'ai pas de doute la dessus », confirme Marc Silvert. Le coach denaisien ne jette pas de fleurs, il constate : dans un groupe qui vit bien, Jason Bach a trouvé sa place sans souci. « Dans le vestiaire, il y a des joueurs plus âgés, qui ont de l'expérience, je les écoute, explique-t-il. Après, sur le terrain, chacun doit prendre ses responsabilités et quand ça ne va pas, il faut que chacun s'investisse. S'il faut tirer tout le monde... » Le potentiel de leader est là.

Sur le plan personnel, Jason Bach ne s'est pas fixé d'objectifs particuliers même s'il garde en tête de jouer à un plus haut niveau : « La Pro B, la Pro A, oui. » Le rythme de travail de Marc Silvert passe donc bien : « On s'entraîne beaucoup. En terme de fréquence de séances je connaissais mais on s'entraîne aussi plus longtemps. C'est à nous de gérer. On a un coach qui connaît le haut niveau et peut nous apporter des choses collectivement et individuellement, en ce qui concerne les méthodes de travail. » Fort de son expérience en Nationale 1, l'ailier denaisien pose un regard prudent sur le niveau des autres équipes : « Cette année encore le championnat sera super-serré. Je ne vois pas une équipe qui sorte vraiment du lot, c'est très relevé. Ça va se jouer sur les derniers matchs. Il fallait prendre un bon départ. » Denain a bien réussi son entrée dans le championnat et rencontrera ce soir une équipe de Reims qui joue clairement le haut de tableau. Jason Bach n'a pas gardé un bon souvenir de son dernier passage en terre champenoise : son équipe, Gets Vosges, avait lourdement chuté (94-72), même si lui-même avait inscrit 23 points (et son équipier Vasilejevic 27) : « On avait fait le déplacement dans l'après-midi et le soir, pour le match on était... "absents". Ici, on a pris nos précautions : on part le matin, on se reposera. C'est un beau challenge qui nous attend. Reims a bien terminé le championnat la saison dernière et a gardé une belle ossature. Mais on rencontrera cette équipe sans pression. Et si on peut gagner... » •

MARTINE KACZMAREK

> Jason Bach digest : né le 20 janvier 1987 à Fort de France 1,95 m, 80 kg ailier. Clubs précédents : ASE Strasbourg, Centre fédéral, Strasbourg, GET Vosges. A Denain depuis 2009.

REIMS - ASCDV PH, CE SOIR, À 20 H

Denain (1er, 6 points).- L'ASCDV PH a remporté ses trois premières rencontres de championnat et pointe en tête du championnat devant Le Puy qui a également réussi un parcours sans faute. A noter que si, en début de semaine, rhume et maux de gorges ont fait leur apparition dans les rangs denaisiens, tous les joueurs étaient vaillants hier matin à l'entraînement.

> Reims (4e, 5 points).- Les Champenois se sont inclinés à Saint-Quentin (90-79) pour leur premier match de la saison. Dans leur salle, ils ont ensuite battu Denek d'une courte tête (76-75) avant d'aller gagner à Blois (75-87). Ridal El Amrani et Mathieu Bayard ont été ménagés cette semaine, mais ils seront du groupe ce qui moins certain pour Loïc Salaneuve.
> Marc Silvert : « On joue un match chez un prétendant à la Pro B, une équipe d'un bon niveau, très homogène. ça va se jouer les yeux dans les yeux. On a un petit capital confiance mais mon rôle est d'insister pour que l'équipe ne ronronne pas et s'exprime avec le maximum de moyens. »

  • Article et photo parus dans La Voix du Nord du vendredi 25 septembre 2009.

 

RCB/Denain : vendredi 25 septembre

Ce vendredi, le RCB accueillera dans sa salle l'équipe de Denain, leaders invaincus.

Denain est une équipe promue cette saison et réalise un début de championnat tonitruant grâce à une très grande agressivité en attaque et à une défense solide.
Avec l'ancien Carolomacérien (NDLR : habitant de Charleville-Mézières), Frédéric Minet à la baguette, les joueurs coachés par Marc Silvert sont bien décidés à poursuivre leur série.

Du côté du RCB, les partenaires de Julien Bestron auront à coeur d'enchaîner un troisième succès de rang après les victoires face à Denek et sur le terrain de Blois.
Ménagés cette semaine, Rida El Amrani et Mathieu Bayart devraient pouvoir tenir leur place. En revanche une grosse incertitude plane sur la présence de Loic Salaneuve. 
A noter qu'à l'occasion de cette rencontre, vous aurez la possibilité d'acheter vos places pour venir soutenir votre équipe le vendredi 2 octobre à Châlons-en-Champagne, où plus que jamais les joueurs auront besoin de vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article