Prochain adversaire pour Denain ce vendredi : Reims Champagne Basket

Publié le

Après leur troisième victoire de rang cette saison en N1M, les partenaires d'Eddy Morand ont bien l'intention de continuer leur brillant parcours. Vendredi soir, il faudra passer par la case Reims, une équipe solide qui vient de battre une autre équipe dont on attend beaucoup d'elle cette saison, Blois. Pour voir quel adversaire recevra nos Denaisiens ce vendredi, voici une petite revue de presse traitant de sa dernière confrontation, sur le parquet de Blois.


La bonne affaire du RCB
Les Rémois ont « lancé leur championnat », dixit Laurent Gaudré avec ce succès à Blois.
LAURENT GAUDRE savait bien qu'il ne fallait pas laisser à l'ADA le loisir de développer son jeu rapide. Un jeu dont la réussite se nourrit de son euphorie.
Reims l'avait appris à ses dépens la saison dernière en encaissant plus de 100 points. L'histoire semblait se répéter hier à Blois. Les joueurs de Nicolas Faure ne privaient pas de mettre le feu dès le début de match.
Johan Blot donnait le ton en smashant, rageur, le premier ballon intéressant. De leur côté, Tensorer et Brochard parvenaient sans trop de peine à se mettre en situation de tirs ouverts pour artiller à 3 points.
Les Blésois prenaient vite le large dans le premier quart (19-11, 8e).
L'adresse de Ledoux
Mais les Marnais réagissaient pour colmater la brèche. Le capitaine Atamna se montrait intraitable sur les tirs longue distance. Ledoux maîtrisait bien la raquette, devenant le maître des fautes provoquées.
Les Rcébistes maintenaient le suspense en revenant sur leurs adversaires (41-39, 20e), manquant de passer devant pour une fraction de seconde sur le buzzer grâce à un beau shoot de Stankus non accordé.
De retour des vestiaires, alors que tout était encore possible pour les Rémois, les locaux leur mettaient une pression d'enfer, leur imposant des tirs risqués et imprécis.
Déjà titulaire de la meilleure évaluation à la mi-temps, l'ailier blésois Tensorer prenait enfin toute sa mesure et donnait aux siens une avance confortable, bientôt imité de Recoura et Blot (54-45, 24e).
Malgré cette mini-déroute, le RCB revenait une fois de plus (56-55) grâce à l'adresse de Ledoux (3 shoots à 3 pts) et Stankus (7 pts en moins de 4 minutes).
Jalce portait même son équipe devant quelques secondes plus tard (56-57, 28e). Stankus, Atamna et Christophe creusaient l'écart (56-66, 30e). Seul Blot parvenait à stopper l'hémorragie sur le buzzer.
L'ADA se mettait donc en quête de l'ivresse qui lui sied tant. Elle retrouvait quelques couleurs après un alley oop smashé par Lorenzo Orr et un tir longue distance de Recoura mais Reims gérait bien son avance. Atamna et Ledoux tenaient la baraque (63-74, 33e).
A - 15 à 5 minutes de la fin du match, Blois s'imposait un impossible défi, et un début de championnat bien difficile. Reims, en revanche, concluait une bien belle affaire.
- Laurent GAUDRE : « On était quand même dans le coup en première mi-temps, car on est revenu. On sentait qu'on était sur un bon rythme. Notre mission, en deuxième mi-temps, était de ne pas donner trop de munitions aux Blésois qui en profitent tout de suite en contre-attaque. Nous sommes parvenus à les amener à jouer à 5 contre 5 sur le demi-terrain. Je suis assez satisfait, aussi, de la défense adaptée qu'on avait mise en place sur Blot qui nous avait mis 30 points la saison dernière. A l'intérieur, on a bien tenu sur Orr et Condouant qui ne nous ont pas posé trop de problèmes. On vient de lancer notre championnat avec cette victoire à l'extérieur. C'est une bonne opération. »

  • Article paru dans L'Union du dimanche 20 septembre 2009.


Bonne journée pour les Marnais
Rémois et Châlonnais se sont imposés et talonnent les surprenants leaders Denain et Le Puy. Saint-Etienne n'a pas débuté.

LA troisième journée de N1 a étémarquée par quatre évènements majeurs. Le boycott de Saint-Etienne a été « inauguré » à Angers, le RCB a décroché sa première victoire à l'extérieur, l'Espé a signé son premier succès de la saison et le bal est mené par deux promus.
Triple surprise
Après trois journées, le classement peut surprendre. Aux trois premières places, on trouve trois promus : Denain, Le Puy (3 victoires) et Angers Saint-Léonard (2 - 1).
Les Nordistes viennent de s'imposer contre Boulogne (76-70) et se rendent à Reims vendredi, les Altiligériens ont donné la leçon aux Basques de Denek (101-84).
Minimum Châlonnais
Personne ne nous contredira : les Châlonnais ont juste assuré l'essentiel face au Centre fédéral (70-56). Car leur sortie n'a pas été convaincante du tout.
Jouer la reléve tricolore n'est pas un exercice facile, surtout en début de championnat quand ces jeunes pousses n'ont pas encore pris la mesure de la division.
Pourtant, les grands gabarits « fédéraux » (Pourchot 2,17 m, secteur intérieur à 2,04, meneur d'1,98 m) ont réussi à perturber les Marnais. « On a joué par à coups », regrettait Bertrand Van Butséle. « Il y a eu trop d'approximations. Peut-être parce que certains se posent trop de questions. »
C'est vrai que l'on ne reconnaît pas le M'Bodji de la saison dernière, que Tuck et Thévenon sont passés à côté de leur sujet, que Kennedy a manqué de dureté défensive...
Il faudra

rapidement corriger tout cela. L'adversaire ne sera pas toujours aussi complaisant.
Les bons plans du RCB
Contrairement à la saison dernière, les Rémois n'ont pas traîné pour signer leur premier succès sur la route. A Blois, « on s'est imposé de belle manière », se réjouit Laurent Gaudré. « Le plan pour limiter Blot et leurs intérieurs, Condouant et Orr, a bien fonctionné. »
Bien sûr, les ailiers blésoisTensorer et Recoura ont profité des options défensives rcébistes mais, dès que Christophe et Cie ont mis la main sur le ballon et décidé du rythme du match (après la pause), les choses se sont clarifiées.
« Il est important que les gars se mettent dans la tête que l'on ne peut jouer de la même façon à l'extérieur qu'à René-Tys. On ne peut pas prendre les mêmes risques. »
Le coach rémois est cependant rassuré sur le potentiel d'un groupe qui a dû ménager Bayart, Salaneuve et qui espère que la torsion du genou de Rida El Amrani ne sera pas trop handicapante.
Boycott acte 1
Les dirigeants angevins n'ont pas cédé aux pressions fédérales et ont refusé d'affronter Saint-Etienne, le 18e club de la N1 imposé par la Fédé après le début du championnat.
Les Foréziens n'ont pas trouvé d'adversaires au moment de l'entre-deux et les forums disent même qu'ils ont enregistré deux « bobos » au cours de leur échauffement pour du beurre.
Samedi, les Stéphanois devraient accueillir Get Vosges dont le président mène la fronde.
Yves DOGUÉ

  • Article paru dans L'Union du lundi 21septembre 2009.


    RCB/Denain

    4ème journée 
    vendredi 25 septembre 2009
    coup d'envoi : 20h00

    Complexe Sportif René Tys
    36 rue Léo Lagrange
    51100 REIMS

    tarif : 5 euros
    tarif réduit : 3 euros
    entrée gratuite pour les moins de 12 ans
     
    Points de vente des billets :
    au siège du RCB
    68 rue de Louvois à Reims
    tel 03 26 86 30 41

    Le soir du match
    à partir de 19h00
    à la billetterie du Complexe René Tys
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article