Retour sur un carton plein !

Publié le



Retour sur le troisième succès en autant de rencontres de notre équipe de Denain-Voltaire. Une victoire acquise comme tout le monde le sait maintenant aux forceps, qui maintient notre équipe sur la plus haute marche du podium.

Le promu denaisien savoure son carton plein
En jouant sérieusement, avec application, Denain a surpris d'entrée de jeu le SOM Boulogne. Puis s'il a quelques fois plié, il n'a pas rompu pour engranger sa troisième victoire consécutive (76-70). Pas mal pour un promu.
C'est un Marc Silvert heureux, pas peu fier d'avoir épinglé un des prétendants à la montée à son tableau de chasse, surtout après ce qui a été dit (et quelques fois désagréablement) dans les forums sur la toile avant ce derby. «  Naturellement que je suis content, surtout pour les gars qui sont récompensés de leurs efforts. Nous avons bien mené notre barque. Du statut d'outsider avant la rencontre nous sommes passés à celui de favori en seconde mi-temps. Chacun a fait sa belle part de travail mais avec le manque de rotations, c'est tout de même compliqué. » Un sujet récurrent et qui sera encore plus d'actualité au fil des matches. «  Si on a manqué de fraîcheur en fin de match, c'est aussi parce qu'on était limités dans les rotations. » L'absence de Laurent Corréa se fait sentir et on ne sait pas combien de temps elle va durer. «  C'est aux dirigeants de voir ça », avance le technicien denaisien, qui a déjà son idée. «  Moi, j'ai un joueur pour le remplacer. Quelqu'un d'expérience, car c'est aussi ça qui nous manque. » Pour le moment, Denain s'en sort bien, grâce notamment à des débuts de matches tonitruants.
Manque de rotation
Pourtant, Boulogne n'avait pas pris cette rencontre face au promu à la légère puisqu'il se dit qu'il avait passé 25 heures sur l'analyse du jeu des Denaisiens. «  C'est quand même une marque de respect. Nous ne sommes pas encore au point, on va avancer mais c'est un travail de longue haleine et il nous faut obtenir le maintien le plus vite possible », soutient le coach denaisien.
> Le point sur le championnat. - Après trois journées, la situation au classement se décante un peu. Seuls Denain et Le Puy (grâce à Koita, 25 points, 11 rebonds) sont invaincus en trois rencontres. Angers BC qui a boycotté le CASE Saint-Etienne, et Vendée Challans (avec B. Boutry à 19 pts et 7 rebonds) le sont en deux matches.

Boulogne à Denain donc et Angers Saint-Léonard à Longwy ont perdu leur invincibilité alors que Reims (avec Ledoux à 23 pts et 8 rbds), vainqueur à Blois, s'annonce comme un prétendant. Saint-Quentin continue à se faire respecter chez lui (deux victoires) grâce notamment à Lesieu (18 points, 11 rebonds). alors que Liévin a bien du mal à voyager (deux défaites).

Dans le bas de tableau, le Centre Fédéral aura bien du mal à le quitter et si Saint-Chamond et Denek (malgré Blair à 29 pts et 7 rebonds) sont dans la même position, il faut noter que ces deux dernières ont connu deux de leurs défaites par un tout petit écart : Denek d'un point face à Reims et quatre face à Boulogne. Saint-Chamond de deux points face à Angers BC et de trois face à Get Vosges. Le contraire n'ayant pas été considéré comme un hold up. • R. P. (CLP)
- Prochain match : Reims - Denain, vendredi à 20 heures.

  • Article et photo d'Eddy Morand parus dans La Voix du Nord du mardi 22 septembre 2009.


Méconnaissable avant la pause, le SOMB se doit de méditer sa défaite denaisienne
Aurait-on vu les Somistes 2009-2010 plus beaux qu'ils ne sont en réalité ? Les (beaux) succès arrachés à Bayonne et conquis contre Blois à Damrémont n'étaient-ils que de la poudre aux yeux ? À la vue de la première mi-temps des hommes d'Olivier Bourgain à Denain, on n'est pas loin de le croire.

Petite analyse. Après trois journées, Bayonne (battu 84-101 par le Puy ce week-end) n'a toujours pas engrangé une seule victoire. Quant aux Blésois, ils n'ont vaincu que le Centre Fédéral, et ils viennent de se prendre une belle claque Rémoise dans leur salle (75-87). Force est donc de constater qu'en ce début de championnat, ces deux équipes-là n'ont rien des cadors annoncés et que ces deux succès Somistes, que l'on présentait comme des mini-exploits, n'avaient absolument rien de surnaturel.
Entame ratée
Face à Denain, formation bien mieux structurée que Blois et Bayonne, les Boulonnais ont montré leurs limites en première période. Maladroits à distance, brouillons sous le panneau adverse, débordés en défense, les Somistes n'avaient vraiment rien de flamboyant. Certes, on pourra longtemps disserter sur le choc qui a éloigné du parquet pendant plus de 10 minutes le ricain Larry. Mais au moment où celui-ci s'est blessé, le panneau affichait déjà un différentiel de 7 points en faveur des locaux... alors que le coup d'envoi avait à peine été donné. « C'est un visage du SOMB que je ne connaissais pas », commente Olivier Bourgain. « Ce que je voyais samedi soir, ce n'était pas mon équipe ! Ce n'est pas dans leur habitude de subir les défis physiques et de flancher sur les duels. On a été pris à la gorge dès les premières secondes, sans être capable de réagir. Prendre 47 points en une mi-temps, c'est bien évidemment beaucoup trop pour cette équipe. »
Du nettement mieux
Alors la question reste posée : ces Somistes là ont-ils ou pas les moyens de jouer les premiers rôles dans le championnat, comme nous le pensions encore la semaine dernière ? Allez, on prend peut-être un risque, mais on va répondre par l'affirmative. Ne serait-ce que par ce qu'ils nous ont montré en deuxième période, qu'ils ont très nettement dominée. À 11 secondes du terme, l'écart était redescendu à 3 points, et le hold-up était envisageable. « Mais on était partis de trop loin », ajoute Bourgain. « En deuxième période, on a retrouvé notre défense, et à partir de là on a pu développer un jeu plus rapide. J'ai bien sûr beaucoup aimé cette réaction d'orgueil (...). C'est un match à méditer, non pas perdu par K.O, mais aux points. J'ai du mal à le digérer, car si la défaite fait partie du sport, je ne l'accepte que quand on s'est battus de la première à la dernière seconde de jeu. » Voilà Messieurs les Somistes, vous savez ce qu'il reste à faire pour rassurer vos supporters samedi, à l'occasion de la venue de Châlons-en-Champagne.

  • Article paru dans La Voix du Nord (édition Boulogne) du mardi 22 septembre 2009.

Commenter cet article