Euro 2009 : la Belgique plus forte que la France

Publié le


Alors que nos Denaisiens s'entraînent de manière assidue avant leur déplacement à Carvin dimanche pour affronter Le Portel (Pro B), Français et Belges ont joué le premier des deux matchs en vue de la qualification pour l'Euro 2009, en septembre. Victoire des Belges à Anvers de quatre petits points, mais victoire quand même ! Voici une mini revue de presse, mais vous trouverez bien d'autres articles sur le web...

Les Belgian Lions battent la France !
La Belgique a battu la France 70 à 66 (mi-temps: 37-39) lors de la finale aller des repêchages de l'Euro-2009 de basket, à Anvers.
Les Belgian Lions ont connu une entame de match difficile. Partis sur les chapeaux de roue, les Bleus emmenés par Toni Parker (14 points dans le premier quart) creusaient d'emblée le trou pour se détacher à 19-27. La réaction des Lions, poussés par un public chaud comme la braise d'un BBQ de fin d'été, ne se faisait pas attendre. Les locaux prenaient pour la première fois l'avantage au score pour mener 28-27 sous l'impulsion d'un Boscovif comme l'éclair.
Les Français reprenaient le panier belge d'assaut pour virer en tête à la pause 37-39.
Le début du 3-ème quart était à nouveau à l'avantage de Parker et de ses amis (39-46), avant que les Belges toujours soudés ne reviennent en bloc (51-48). Les Belgian Lions, avec un Mbenga très présent au rebond, repassaient en tête (64-58), avant qu'un relatif passage à vide ne permette le retour des hôtes (64-64).
En fin de rencontre, deux paniers à trois points de Dimitri Lauwers offraient une victoire qui boudait la Belgique depuis près de 20 ans: 70-66. C'est donc nanti d'un avantage de quatre points que les Belges se rendront dimanche (17h00) à Pau. Avec, qui sait, un second exploit à la clé.
Le vainqueur à l'issue de ces deux matchs de barrage obtiendra le 16-ème et dernier ticket qualificatif pour les championnats d'Europe en Pologne (7-20 septembre).
  • Article paru sur le site sport.be le vendredi 28 août 2009.

 

Fiche technique

Belgique:  25 paniers sur 57 tirs (dont 8 sur 22 à trois points) - 12 lancers francs sur 17 - 23 rebonds (Mbenga 7) - 7 passes décisives - 13 balles perdues - 23 fautes personnelles
Marqueurs: Moors (13), Van Rossom (9), Beghin (6), Hervelle (14), Bosco (6), Lauwers (12), Oveneke (3), Mbenga (7)
France:  23 paniers sur 48 tirs (dont 2 sur 12 à trois points) - 18 lancers francs sur 23 - 27 rebonds (Turiaf 12) - 8 passes décisives - 13 balles perdues - 18 fautes personnelles
Marqueurs: Batum (5), Jeanneau (2), Koffi (8), Mahinmi (2), Parker (26), F. Pietrus (1), De Colo (2), Diaw (6), Turiaf (14)

 

 

Réaction du sélectionneur Vincent Collet

«Vincent Collet, comment analysez-vous cette défaite ?
Le match a été conforme a ce que j'attendais côté belge avec beaucoup d'engagement et d'agressivité. C'est une équipe qui a joué son va-tout, qui s'est livrée énormément et qui a eu beaucoup de réussite en plus à la fin. Ils ont mis des paniers très forts mais c'est comme ça que se gagnent les grands matches. Il faut que ce soit la même chose pour nous dimanche, à savoir un match où on ne calcule pas. On est au pied du mur. Si on ne donne pas tout dimanche, il n'y a aura pas de suite.
Pensiez-vous que la Belgique pourrait maintenir cette intensité pendant quarante minutes ?
Oui clairement. Les gens ne comprennent pas la dimension psychologique d'un tel match. Pour eux (les Belges), c'est énorme. Ils veulent aller à l'Euro, exactement comme nous. S'ils ont battu les Portugais et les Bosniaques, c'est qu'ils ont des qualités. On savait que cette équipe était au moins aussi forte que l'Italie et la Finlande et que ce soir (jeudi), ils seraient en transe.
Que penser en revanche de l'équipe de France lors de ce match ?
Elle était présente. D'entrée de jeu, elle s'est montrée conquérante et nous étions encore présents en deuxième mi-temps. Elle a manqué d'adresse pour empocher la mise, alors que les Belges ont mis dedans, mais le fait de ne pas avoir la même attitude qu'en Finlande nous a permis de limiter la casse. Quand on est aussi maladroits, on peut prendre un éclat. Le fait d'être présent défensivement nous a permis de garder nos chances.
Tony Parker qui se coupe des autres en réalisant son festival au début, c'est un faux semblant ou une réalité ?
Il y a une forme de réalité, c'est sûr. Il a fait un festival au départ mais ça nous a peut-être aussi un peu gêné au niveau du rythme car après, on a eu du mal à prendre le relais. Ça a été un peu compliqué. A la fin du deuxième quart-temps, on a retrouvé du jeu et on est repassé devant donc ce n'est pas là que ça s'est joué.»

  • Interview parue dans  L’Équipe du vendredi 28 août 2009.

 

Réaction du capitaine Tony Parker

"A nous de nous ressaisir", a estimé le meneur et capitaine de l'équipe de France Tony Parker à l'issue de la défaite des Bleus 66 à 70 contre la Belgique en match aller de repêchage à l'Euro. "On avait une bonne opportunité de gagner ce match mais Lauwers a mis deux gros paniers à la fin qui nous font mal. A nous de nous ressaisir pour gagner à la maison. Les Belges ont fait un gros match, il faut leur donner du crédit. Il ne faut pas les sous-estimer. Dimanche, il faudra défendre mieux et avoir une meilleure adresse. Faudra faire un gros match, comme celui qu'on avait fait contre l'Italie", a ajouté Parker.

  • Interview parue dans Le Parisien du vendredi 28 août 2009.

Commenter cet article