Les Carolos plus frais lors du premier match amical !

Publié le


Le premier match amical des Voltairiens était attendu avec impatience par nombre d'entre nous. Nouvelle division, nouvelle équipe, nouveau coach, nouvelles sensations... Malgré les blessures de Corréa et Gouacide, nos ch'tis gars ont livré une belle bataille sous les paniers, mais étaient encore un peu trop court pour espérer la gagne. L'équipe a encore un petit mois pour parfaire sa préparation avant le début du championnat... et quatre jours pour tenter la "revanche" contre l'Essor Charleroi, mercredi, dans sa salle. Ci-dessous, l'article "résumé" de La Voix du Nord et l'oeil expert de nos amis Carolos via leur blog officiel
.

Du travail en perspective...

Au terme d'une rencontre jouée dans un assez bon esprit les Denaisiens ont pu se rendre compte du travail à effectuer pour arriver au top niveau.

Petite chambrée pour cette première dans laquelle les locaux étaient privés de Corréa et Gouacide blessés. Belkessa donnait rapidement le la : 4-0 (2e) mais les Belges réagissaient tout aussi vite : 6-10 (5e). La partie s'équilibrait et les deux formations restaient au coude à coude : 14-16 (8e), 18-21 (10e). Le rythme était tout de même assez soutenu mais la chaleur ambiante n'aidait pas les protagonistes.

Même scénario en début de second quart-temps : 20-22 (12e), mais Charleroi prenait alors un peu plus l'ascendant grâce à une meilleure adresse, notamment de Jadin et Kalut : 23-31 (16e). À Denain on ratait malheureusement des choses faciles, ce qui facilitait tout de même la situation des visiteurs : 26-36 (18e). Ces derniers déroulaient de plus en plus et au repos les affaires des hommes de Silvert étaient assez mal engagées : 34-47.
De retour des vestiaires Denain défendait mieux mais n'arrivait pas à combler son retard toujours à cause de ce manque d'efficacité flagrant : 36-49 (24 e). Torson tentait bien d'y remédier mais ce ne fut qu'un feu de paille, alors qu'en face cela s'avérait bien plus simple : 38-60 (28 e) et un 0-11 venait conclure de bons instants des hommes de Chouli (38-49 24e, 38-60 28e). À l'aube de la dernière période les carottes semblaient cuites : 40-64 (30e). Les protégés du président Wilczyk jetaient bien leurs dernières forces dans la bagarre mais Charleroi en avait vu d'autres. Score final : 70-83

  • Article paru dans La Voix du Nord du dimanche 9 août 2009.


Opération séduction !

 Cette fine observation d'un supporter de Denain devant une bière tiède lors du cinquième quart-temps : "belle petite équipe, Charleroi ! Mais contrairement à l'ASCDV, on voit qu'ils jouent ensemble depuis longtemps et qu'ils se connaissent bien !"

Joli compliment, non ? Surtout quand on sait que dans le cinq de départ, seul Ema Mampuya était Essorien la saison dernière et que plusieurs joueurs se sont entraînés ensemble pour la première fois de leur vie jeudi passé...

- Première bonne nouvelle : David Kalut a toujours sa terrible patte à trois points sur son spot préféré : c'est lui qui va faire entrer l'Essor dans la partie (2X3) puis le mettre définitivement aux commandes, imité bientôt par son ancien équipier à Ninane Fred Delsaute (3 triples d'affilée !)  ainsi que les deux ex-Fleurus Amaury et Alessio.

- Deuxième bonne nouvelle : David, toujours lui, a encore la rage : après 17 ans de carrière dont 15 en D1, il se prend une disqualifiante à la 35e en réagissant un peu trop vivement au ixième coup de coude de son vis-à-vis !

- Troisième bonne nouvelle : nos Carolos parviennent à planter 83 points sans qu'Ema n'en mette un seul ! Notre nouveau cap'tain est pourtant crédité d'un bon match : 9 rebonds, 4 assists, 2 blocks. Et il attire toujours autant d'adversaires "inside" pour libérer les fines gâchettes.

- Quatrième bonne nouvelle (décidément, y a que ça ou presque) : les deux jeunes Spirous Yannick Moray et Ioann Iarochevitch se sont fondus dans le collectif avec une aisance étonnante quelque jours après leur campagne européenne respective. Le bloc-équipe, parlons-en : quelle défense ! Notamment dans ce troisième troisième quart infernal (6-22) qui verra la marque atteindre son écart maximal (25 points) ! Histoire de modérer mon enthousiasme, je dois préciser que les Nordistes, privés de Gouacide et de Correa tous deux blessés, étaient un peu court en-dessous. On pourra me répliquer que l'Essor, lui, était privé d'un Senna Hounhanou pour le moins soucieux : son entorse du gros orteil n'évolue pas favorablement et il craint une infection. Pour clore le chapitre "trouble-fête", je ferai remarquer qu'Amaury Jadin n'a pas le droit de se blesser cette saison : l'arrêt définitif de Manu Sperolini va créer un vrai manque au poste 1. Bien que jusqu'ici, j'ai toujours l'impression que la décision de Manu, c'est "juste pour de rire"...
Ah oui, j'oubliais la cinquième bonne nouvelle : notre chère Chantal est de retour sur le banc !


La feuille de match


ASC Denain Voltaire - ESSOR Charleroi :
 70-83.

 

QT : 18-21, 16-21 (mt 34-42) 6-22, 30-19.

 

Evolution : 4-0, 6-10, 8-13, 16-19 / 20-25, 23-31, 28-39, 34-42 // 38-49, 38-54, 40-64 / 46-71, 60-81, 65-81, 70-83.

ASCDV : Minet 20, Gacko 12, Back 11, Belkessa 10, Torson 6, Hinfray 4, Morand 4, Dussart 3.

 

Essor : Kalut 17, Delsaute 16, Jadin 13, Iarochevitch 12, Pellisier 10, Bastianini 8, Moray 4, R.Bearzotti 3, Mampuya, Maren, Di Bari.

Commenter cet article